evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Un regard biblique sur les attentats

05.12.2015

 

Durant ces derniers mois les nombreux attentats perpétrés dans le monde entier par des islamistes radicaux ont fait des milliers de victimes et la une des journaux et des informations télévisées. La ville de Paris a subi une série d’attentats coordonnés par l’État islamique conduisant à un bilan parmi les plus meurtriers de son histoire.

 

Cette semaine, les USA ont aussi été frappés par des islamistes qui résidaient depuis longtemps sur le territoire californien, et, selon leur entourage rien ne laissait présager cet acte. À ce bilan s’ajoutent les attentats moins médiatiques mais tout autant –si ce n’est plus- sanglants, en Turquie, en Tunisie, et dans des pays d’Afrique et du Moyen Orient.

Quelle doit-être la réponse des chrétiens dans ce climat de terreur et de haine ? Voici la réponse du Seigneur
Jésus Christ dans son sermon sur la montagne, un message divin atemporelle et transculturel pour l’humanité et le peuple de Dieu :



Heureux ceux qui procurent la paix

Le premier message qui fait particulièrement écho dans nos cœurs en ces temps troublés, se trouve au début du sermon dans les Béatitudes : « Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! » (Matthieu 5 :9). Individuellement en tant que chrétiens et citoyens des cieux, nous devons rechercher la paix avec tous les hommes autant que cela dépende de nous (Romains 12 :18 ; Hébreux 12 :14).

Il n’en est pas de même pour les états de ce monde. Ces « autorités qui existent ont été instituées de Dieu » pour maintenir « l’ordre » social (Romains 13 :1-2). Ils sont des

« serviteurs de Dieu » (13 :4a). Concernant chaque état, « ce n'est pas en vain qu'il porte l'épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal » (13 :4c). Il est donc tout naturel pour un chrétien de soutenir la guerre contre le terrorisme, c’est-à-dire de soutenir l’état qui est le sien et qui sert Dieu en défendant sa patrie contre ces attaques barbares.

En ce qui concerne la plupart des chrétiens, qui ne sont pas soldats, nous devons procurer la paix pour refléter le caractère du Dieu de paix. Dans le contexte, Christ a également dit : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? » (Matthieu 5 :13). Si donc les chrétiens entretiennent l’animosité envers d’autres personnes dans une société, s’ils n’agissent pas avec sagesse pour promouvoir le respect mutuel, s’ils ne respirent pas la paix dans ce monde qui transpire la haine, « avec quoi la lui rendra-t-on ? ». En recherchant la paix, Dieu assure qu’ultimement nous seront « heureux ».  



Ne vous inquiétez pas pour votre vie

Aujourd’hui (comme depuis toujours en réalité), il est évident pour la majorité des gens que la mort peut frapper n’ importe où, n’importe quand, et n’importe qui, sous la forme du terrorisme. Nous ne sommes, pour ainsi dire, en sécurité nulle part. Devrions-nous pour autant être angoissés ? Le Christ nous exhorte avec autorité :


« C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ? Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ? » (Matthieu 5 :25-27).
 

« Pourquoi […] ne devrions-nous pas nous inquiéter ?
Parce que Dieu est souverain »

 

Pourquoi, selon ce passage, ne devrions-nous pas nous inquiéter ? Parce que Dieu est souverain, rien ne se passe sans sa permission (Esaïe 45 :7), et rien de ce qu’il décrète ne peut-être contrecarré (Job 42 :2-3 ; Esaïe 14 :27, 43 :13). Vous et moi ne pouvons pas mourir avant le temps que Dieu a fixé d’avance, tout comme le passereau, « il n'en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père » (Matthieu 10 :29). Non seulement « nos cheveux » mais aussi nos jours « sont tous comptés » (10 :30, cf Job 14 :5). C’est pourquoi nous devons racheter le temps et partager l’Évangile à ceux qui périssent, sans inquiétudes car « notre Dieu est au ciel, Il fait tout ce qu'il veut » (Psaumes 115 :3).

 


Aimez vos ennemis

Et la barre que dresse le Seigneur est de plus en plus haute puisqu’Il commande ensuite : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n'agissent-ils pas de même ? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens aussi n'agissent-ils pas de même ? Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait » (Matthieu 5 :44-48).

Haïssez-vous les terroristes islamistes ? « N'agissent-ils pas de même ? ». Maudissez-vous les terroristes islamistes ? « N'agissent-ils pas de même ? ». Aimer, bénir, et prier avec compassion pour le salut de ces personnes qui sont esclaves du Diable est notre vocation céleste:

 

« car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, égarés, asservis à toute espèce de convoitises et de voluptés, vivant dans la méchanceté et dans l'envie, dignes d'être haïs, et nous haïssant les uns les autres. Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint Esprit, qu'il a répandu sur nous avec abondance par Jésus Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle » (Tite 3 :3-7).
 


CONNAITREpourVIVRE.com

 

 

Please reload

Please reload