evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

4 signes insuffisants pour reconnaître un vrai messager de Dieu

16.04.2016

 

Nous avons vu que la Bible donne de nombreux signes pour reconnaître les faux prophètes tels que l’avarice, la fausse doctrine, la convoitise charnelle, l’orgueil, les faux espoirs, le faux évangile de prospérité, etc. Cependant, les chrétiens sont souvent séduits par des faux prophètes qu’ils pensent être de vrais pasteurs. Les loups se déguisent pour infiltrer la bergerie et cela peut marcher... pour un temps.

Voici quatre points qui ne prouvent pas qu’un pasteur serve vraiment Dieu, quatre signes insuffisants pour identifier un vrai messager de Dieu. Ces signes peuvent être associés avec des vrais ainsi qu'avec des faux messagers du Christ, et ne devraient donc pas être déterminant dans notre jugement sur l’authenticité d’un ministère.

 


1. Le messager est populaire

Il est très facile de penser qu’un pasteur est nécessairement au service de Dieu s’il est très populaire. Comment pourrait-il être contre Dieu puisque des dizaines de milliers (voir des millions) de personnes l’apprécient ? La majorité pourrait-elle, des millions de personnes pourraient-elles, se tromper ?

Absolument, c’est une prophétie du Christ : « Plusieurs faux prophètes s'élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens » (Matthieu 24 :11, emphase ajoutée). La popularité n’est pas

un signe de spiritualité, ni plus que le nombre d’adhérents d’un courant de pensée ne le rend véritable. Ce ne sont pas les plus nombreux qui ont raison, ce sont ceux qui obéissent à la Parole de Dieu.

Au contraire, si une tendance devait être soulignée, la Bible affirme que la popularité est plutôt un signe d’apostasie : « Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous, car c'est ainsi qu'agissaient leurs pères à l'égard des faux prophètes ! » (Luc 6 :26).

Quand le monde non-chrétien est plein d’éloges pour un serviteur de Dieu, il est légitime de se demander s’il prêche vraiment
l’Évangile du Christ et s’il annonce bibliquement qui est Dieu et ce qu’Il pense du péché, car « nous prêchons Christ crucifié ; scandale pour les Juifs et folie pour les païens » (1 Corinthiens 1 :23).

La popularité d’un homme ou d’une femme dans les milieux chrétiens ne devrait pas non-plus être un substitut pour un examen personnel de sa vie et de sa théologie. Il est ici bon de rappeler la louange que reçurent les chrétiens de Bérée pour avoir examinés la vie du plus grand théologien chrétien de tous les temps, l’apôtre Paul :

« Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact » (Actes 17 :11). Si, examiner la théologie de Paul à la lumière des Écritures était un signe de discernement spirituel au premier siècle, à combien plus forte raison devrions-nous examiner aujourd’hui les enseignants populaires des milieux chrétiens au regard de la Bible ?

Comme nous l’avons vu dans les posts précédents, les messagers populaires tels que
Joel Osteen, Joyce Meyer, et Benny Hinn ne passent pas le test des Écritures. « Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde » (1 Jean 4 :1).

 


2. Le messager dit partiellement la vérité

Je me rappelle un jour avoir regardé une vidéo du faux prophète Benny Hinn qui dénonçait Joel Osteen… Il disait à raison que Joel Osteen avait eu honte du Christ quand il avait refusé d’admettre en direct live que Jésus est le seul chemin pour aller au paradis. Ma femme a récemment découvert cette vidéo en surfant sur le web, et m’a ensuite dit :

« J’ai écouté une vidéo de Benny Hinn […] qui disait avec force que
Jésus est le seul chemin et si c’était la seule chose que quelqu’un entendait de lui, il pourrait facilement penser que cet homme est un grand pasteur ». Ma femme savait toutes les hérésies qu’il défend par ailleurs, ainsi que la vie d’avarice qui le caractérise, ce que rendit cette vidéo d’autant plus choquante.

 

“Les faux prophètes utilisent la vérité comme un cheval de Troie pour infiltrer leurs hérésies dans les cœurs qui n’examinent pas suffisamment les Écritures”


Et oui, les menteurs aussi disent la vérité ! Car la vérité peut agir comme un sédatif pour celui qui n’est pas sur ses gardes, de sorte que le mensonge lui est ensuite administré sans même qu’il ne s’en aperçoive. Les faux prophètes utilisent la vérité comme un cheval de Troie pour infiltrer leurs hérésies dans le cœurs qui n’examinent pas suffisamment les Écritures.

Un faux prophète ne peut pas mentir et prêcher des hérésies en permanence, autrement sa supercherie serait évidente aux yeux de tous. Plutôt, il dilue ses mensonges dans la vérité, afin de mieux les camoufler. À cet égard, la Bible dit que « ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres » (2 Corinthiens 11:13-15).

Il n’est pas suffisant qu’un messager de Dieu dise la vérité sur des sujets importants. L’un dira: « Mais il croit en Dieu, il craint Dieu », auquel la Bible répond : « Tu crois qu'il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent » (Jacques 2 :19). Croire en Dieu et en en certaines vérités importantes n’est pas suffisant.

Un vrai messager de Dieu doit annoncer
toutes les doctrines essentielles de la foi chrétienne sans aucun compromis. L’Évangile et le Dieu Trinitaire doivent être purement et fidèlement défendus. De plus, « ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle » à Dieu et à ses commandements (1 Corinthiens 4 :2).



3. Le messager fait des miracles

« Oui, mais cet homme fait des miracles, et il y a eu des guérisons ». Quand bien même cela serait vrai, c’est insuffisant puisque la Bible nous annonce que dans les derniers temps des faux prophètes feront des signes trompeurs qui séduiront les foules :

« Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus » (Matthieu 24 :24). Et ces prodiges mensongers accompagneront aussi l’Antéchrist :

« L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés »

(2 Thessaloniciens 2 :9-10). Les miracles ne peuvent donc pas être la base de votre adhérence en un groupe.


4. L’assemblée du messager recueille des conversions

« Pourtant l’église est remplie et grandit, il y a même eu des conversions véritables ».

Il est parfois difficile pour chrétien de comprendre comment un homme (ou une femme) pourrait être un faux messager de Dieu si leur église s’agrandit d’année en année et si des personnes se sont réellement converties.

Là encore ce signe est insuffisant pour identifier un vrai messager de Dieu pour la raison suivante :
Dieu seul fait naître de nouveau le pécheur (Jean 3:5-8; Tite 3:4-5; Ézéchiel 36:25-27), et Il le fait dans des conditions où les dirigeants d’un groupe religieux sont fidèles, ou au contraire gravement dans le péché. La grâce abonde jusque au sein des groupes hérétiques.

Considérez notamment la situation spirituelle juive lorsque Christ vint sur terre. Les pharisiens et les sadducéens étaient en majorité non-convertis et pourtant Dieu avait convertis certains juifs.
Jésus Christ les jugea sévèrement et en vérité en disant: « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n'y entrez pas vous-mêmes, et vous n'y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer » (Matthieu 23 :23).

Rappelons ici que les pharisiens étaient les enseignants d’Israël ! Nicodème était quant à lui le Rabin des rabbins, le chef des parisiens, mais il n’était pas converti non plus au début du ministère de Christ (Jean 3 :1-20). Pourtant, « il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit Saint était sur lui » (Luc 2 :25), et d’autres étaient tels que lui dans les synagogues.

De même, dans les groupes hérétiques tels que les mormons, les témoins de Jéhovah, et
l’église catholique romaine, de vraies conversions ont lieu. Pourquoi ? Car la Bible, ou une partie de la Bible, est lue et « l'Évangile [est] une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit » (Romains 1 :16). Car « la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ » (Romains 10 :17). La foi est un don de Dieu qui est transmis par la compréhension de l’Évangile. Le Saint-Esprit agit puissament en tous lieux où la Bible est disponible.

Dieu sauve les pécheurs même lorsque les péchés et les hérésies abondent, cependant, les vrais convertis quittent ensuite ses groupes hérétiques. Au moment où ils réalisent que ce groupe religieux n’est pas fidèle à la Bible sur des points essentiels, ils commencent par réaliser qu’il leur faut suivre le Seigneur plutôt que les hommes, et ils trouvent par

la grâce de Dieu la force de suivre Christ et trouve une congrégation plus fidèle à la Parole.
 


Conclusions

La popularité n'est pas suffisante pour identifier un vrai pasteur, non plus que l'enseignement de vérités sur beaucoup de sujets, ou encore l'opération de miracles et des conversions dans les rassemblements. Pourquoi ? Parce la Bible explique que cela peut aussi arriver dans les assemblées des faux prophètes.

Comment donc savoir si un messager provient vraiment de Dieu ? Non seulement la Bible nous a donné
des signes pour reconnaitre les faux prophètes, mais elle nous a aussi donné des directives qui doivent régir la vie d’un vrai serviteur de Dieu. Ces qualités sont décrites dans les épîtres pastorales (voir 1 Timothée 3 :1-10 ; Tite 3 :4-16).

Un pasteur n’est jamais parfait dans ses actions ou ses prédications, mais sa vie et sa doctrine seront basées sur l’essentiel de la foi chrétienne (voir notre série ici).
Il tient ensuite à vous d’examiner le message d’un pasteur à la lumière des Écritures (Actes 17 :11), car les vrais messagers prêchent le vrai Évangile de Christ, et la Parole de Dieu :

« Je t'en conjure devant Dieu et devant Jésus Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume, prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désires, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l'œuvre d'un évangéliste, remplis bien ton ministère » (2 Timothée 4 :3-5)



CONNAITREpourVIVRE.com

Please reload

Please reload