evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Deux types de prières inacceptables dans l'église

02.11.2016

 

Par la grâce de Dieu nous sommes ce que nous sommes, nous avons été sauvés de l’enfer éternel et formons avec tous les vrais chrétiens une famille spirituelle en Jésus Christ. Notre Seigneur nous a promis : « Je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle » (Matthieu 16 :18). Gloire à Son nom.

Durant cette construction divine qui durera jusqu’au retour du Christ qui enclenchera l'établissement Son royaume millénaire, il est de notre devoir de corriger beaucoup d’erreurs dans la famille de Dieu afin de poursuivre la pureté de l’Église. Aujourd’hui nous considèrerons deux types de prières non-bibliques qui sont faites (trop) souvent dans les assemblées chrétiennes, particulièrement celles charismatiques.



#1. Les prières personnelles collectives à voix haute

Nos frères et sœurs charismatiques pensant bien faire agissent souvent par ignorance en offrant à Dieu du feu étranger quant il s’agit de la prière dans l’église. J’ai souvent observé un type de prière non-biblique dans les églises. C’est ce qui arrive quand un pasteur ou un diacre invite les chrétiens de l’assemblée à prier Dieu simultanément à haute voix.

Tous les fidèles se mettent alors à prier en même temps avec différents niveaux sonores. Chacun prie Dieu au sujet de ce qu’il a sur le cœur, et une véritable cacophonie en résulte. Personne n’écoute personne. Personne ne comprend personne dans ce nuage de bruit. Le résultat est le désordre et la confusion.

Certains défendent ce type de prière en disant que cela ressemble à la voix de Christ qui est « comme le bruit de grandes eaux » selon Apocalypse 1 :15. Évidemment, ce passage n’a rien voir avec cette explication mais représente poétique la puissance de la Parole de Christ. Considérons un deuxième type de prière antibiblique :

 


#2. Les prières en langues étrangères

Puisqu’il n’y a généralement pas de traduction, la plupart des chrétiens de l’assemblée ne comprennent presque rien à ce qui se dit. Ceux qui sont à l’initiative de ce type de prière pensent peut-être encourager spirituellement les chrétiens en innovant de la sorte. De même, j’ai déjà vu dans des études bibliques des chrétiens se mettre aussi à prier à voix haute dans une langue étrangère en dépit du fait que les autres chrétiens ne comprenaient rien à leurs prières.

Dans d’autres cas, un pasteur ou les diacres ont l’idée de demander à plusieurs personnes de prier en différentes langues étrangères dans l’assemblée . La scène ressemble par exemple à ceci : quelqu’un prie d’abord en français, puis une autre personne prie en espagnol, puis une autre dans une langue africaine, et enfin quelqu’un prie en anglais.



Deux commandements bibliques pour l’Assemblée:   édification & ordre

Vous vous dites peut-être : « Quel est le problème, nous prions Dieu ensemble ? ».  Pour comprendre ce que Dieu attend de nous, lisons donc un texte de la première lettre de Paul aux Corinthiens dans lequel il adressait un problème similaire dans l’assemblée de Corinthe :

« Si donc, dans une assemblée de l'Église entière, tous parlent en langues, et qu'il survienne des hommes du peuple ou des non-croyants, ne diront-ils pas que vous êtes fous ? […] Que faire donc, frères ? Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l'édification. En est-il qui parlent en langue, que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu'un interprète ; s'il n'y a point d'interprète, qu'on se taise dans l'Église, et qu'on parle à soi-même et à Dieu » (1 Corinthiens 14 :23,26-28).

Quand il s’agit de prier ou de poursuivre toutes autres activités dans l’assemblée, le but qui est indispensable pour que cette œuvre soit faite à la gloire de Dieu est l’édification. Paul nous avertis clairement : « que tout se fasse pour l'édification » (1 Corinthiens 14 :26), ce qu’il répète sept fois dans ce seul chapitre (v. 3,4,5,12, 17, 26).

 

Permettez-moi aussi de préciser ici que nous n'avons pas la liberté de décider ce qui est édifiant et doit être pratiqué dans l'église. Jésus construit Son Église et Il nous a donné le Manuel à suivre : chaque pratique ecclésiale doit trouver sa raison d’être dans les épitres de la Parole de Christ (1 Timothée 4:13; Jean 4:24; Matthieu 28:18-20; Marc 7:9).

 

« Chaque pratique ecclésiale doit trouver sa raison d’être dans les épitres de la Parole de Christ [...] Tout ce qui n’édifie pas, n’a pas sa place dans l’église »


Il en résulte que tout ce qui n’édifie pas, n’a pas sa place dans l’église de Jésus Christ. Or, l'apôtre Paul nous dit très clairement que personne n’est édifiée dans l’ignorance, personne n’est construit dans sa foi, dans sa connaissance et son amour pour Dieu quand il ne comprend pas ce que est dit :

« Car si je prie en langue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence demeure stérile. Que faire donc ? Je prierai par l'esprit, mais je prierai aussi avec l'intelligence ; je chanterai par l'esprit, mais je chanterai aussi avec l'intelligence. Autrement, si tu rends grâces par l'esprit, comment celui qui est dans les rangs de l'homme du peuple répondra-t-il Amen ! à ton action de grâces, puisqu'il ne sait pas ce que tu dis ? Tu rends, il est vrai, d'excellentes actions de grâces, mais l'autre n'est pas édifié. Je rends grâces à Dieu de ce que je parle en langue plus que vous tous ; mais, dans l'Église, j'aime mieux dire cinq paroles avec mon intelligence, afin d'instruire aussi les autres, que dix mille paroles en langue » (1 Corinthiens 14 :14-19).

Une prière dans l'assemblée doit toujours être réalisée pour édifier les chrétiens dans l’église. Elle est certes adressée avant tout à Dieu, mais comme Paul nous l’enseigne elle a pour but « d’instruire aussi les autres » (v. 19). C’est pourquoi, si une prière devait être faite en langue étrangère pour une raison légitime (la nouveauté n'en est pas une), il devrait y avoir une traduction afin que ceux qui sont dans les rangs répondent amen consciemment.

 

Les prières en langues étrangères n’ont leur place dans une église qui si elles sont traduites: « s'il n'y a point d'interprète, qu'on se taise dans l'Église, et qu'on parle à soi-même et à Dieu » (v. 28). Combien d'églises évangéliques ou charismatiques seraient plus ordonnées si elles obéissaient à ce commandement simple et clair du Seigneur?

De plus, il ne doit jamais y avoir dans l'église des prières proférées simultanément car on ne peut évidemment pas écouter plusieurs personnes en même temps. Pour le parler en langues disponible au premier siècle, Dieu donna un principe ecclésial qui nous instruit au sujet de nos prières (certes différentes) aujourd’hui: « que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu'un interprète ». Nous devons prier chacun à notre tour.

Quelle est la motivation suprême qui doit nous animer dans nos prières congrégationelles ? La gloire de Dieu et la manifestation de Son caractère. C’est pourquoi Paul culmine son argumentaire en disant : « car Dieu n'est pas un Dieu de désordre, mais de paix » (v. 33). Le peuple de Dieu ne vit pas dans l’ordre qui sied à Dieu quand les chrétiens prient simultanément, ou quand on communique en plusieurs langues sans traductions. Nous sommes avertis, s’il « survienne des hommes du peuple ou des non-croyants, ne diront-ils pas que vous êtes fous ? » (v. 23).

Alors prions pour que l’édification et l’ordre soient des réalités dans nos églises, et que ce soit un témoignage aux inconvertis que notre Dieu est un Dieu d’ordre qui peut transformer leur vie de désordre et les sauver de l’enfer : « Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera » (1Pierre 2:12).



CONNAITREpourVIVRE.com

Tags: enseignements bibliques

Please reload

Please reload