evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

4 devoirs chrétiens envers le Président

19.11.2016

 

Alors qu’ils doivent être irréprochables devant Dieu et les hommes et avoir « au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils [les] calomnient comme [s’ils étaient] des malfaiteurs, ils remarquent [leurs] bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera » (1 Pierre 2:12), trop de chrétiens vivent comme les païens dans la rébellion et l’irrespect des autorités que Dieu a souverainement instituées.

La Bible nous donne pourtant des instructions claires sur nos devoirs chrétiens envers le président ou le chef d’état de notre pays ainsi que sur les autorités au pouvoir. Voici donc quatre commandements du Seigneur Jésus Christ en ce qui concerne notre relation avec les autorités gouvernementales.



#1- Les chrétiens doivent être SOUMIS aux autorités

La soumission aux autorités nous est commandée explicitement à deux reprises en Romains chapitre treize : « Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu […] Il est donc nécessaire d'être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience » (Romains 13:1,5).

Cette ordonnance est également reprise par l’apôtre Pierre et par Tite : « Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, soit au roi comme souverain, soit aux gouverneurs » (1 Pierre 2:13-14a), « Rappelle-leur d'être soumis aux magistrats et aux autorités, d'obéir, d'être prêts à toute bonne œuvre » (Tite 3:1).

Dieu a décrété que le monde serait régi par une hiérarchie d’autorité à tous les niveaux de la société. L'humanité doit se soumettre à Christ (1 Corinthiens 11:3b), les femmes à leur maris (Éphésiens 5:22), les enfants à leurs parents (Éphésiens 6:1), les élèves aux enseignants (Proverbes 1;1-8, 4:1, 8:32-33), les employés à leur patrons (Éphésiens 6:5), et les citoyens à leur chef d’État (1 Pierre 2:13-14a).

Quel modèle avons-nous reçu ? Celui de Jésus Christ : « Soyez soumis, à cause du Seigneur » (1 Pierre 2:13a). Christ est à la fois notre motivation spirituelle pour être soumis aux autorités et l’exemple parfait de la soumission. Lorsqu’il était un enfant, la Parole dit qu’au regard de ses parent qu’« il leur était soumis » (Luc 2:51).

Mais par-dessus tout, Christ a vécu une vie d’entière soumission au Père éternel : « il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix » (Philippiens 2:8 ; voir 1 Corinthiens 11:3). Il a obéi au Père jusqu’au bout : « Il a été maltraité et opprimé, et il n'a point ouvert la bouche, semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, à une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n'a point ouvert la bouche » (Ésaïe 53:7).

Les chrétiens doivent minutieusement obéir à toutes les lois du pays dans lequel ils se trouvent. La seule exception est évidemment quand les autorités demandent de désobéir à un commandement du Seigneur, comme par exemple évangéliser. Dans ce cas précis : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes » (Actes 5:29).

 

“ les auteurs du Nouveau Testament commandaient de vivre dans la soumission à des autorités bien plus dures que celles auxquelles sont soumis bon nombre de chrétiens aujourd’hui ”


Doit-on se soumettre aux régimes autoritaires ou aux présidents qui ont mauvaise réputation ? Bien entendu, notez que les auteurs du Nouveau Testament commandaient de vivre dans la soumission à des autorités bien plus dures que celles auxquelles sont soumis bon nombre de chrétiens aujourd’hui.

L’empereur Auguste César, l’empereur Néron, et bien d’autres autorités au temps des Écritures étaient souvent tyranniques ; la majorité des apôtres sont morts torturés ou exécutés sous ces régimes. Pourtant, nous devons nous soumettre à toute autorité que Dieu a choisi comme ils le firent jadis
avec foi.

De même que leur témoignage chrétien fut incroyable et que
l’Église grandit sans cesse aux confins de la terre durant ces persécutions, nous aurons alors un témoignage puissant et fécond dans le monde :

« Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera. Soyez soumis […] Car c'est la volonté de Dieu qu'en pratiquant le bien vous réduisiez au silence les hommes ignorants et insensés, étant libres, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté, mais agissant comme des serviteurs de Dieu » (1 Pierre 2:13a,15-16).



#2- Les chrétiens doivent PAYER les autorités

Aux religieux avides, hypocrites et insoumis aux autorités qui lui demandèrent : « est-il permis, ou non, de payer le tribut à César ? » (Matthieu 22:17), Jésus a fameusement répondu: « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu » (Matthieu 22:21). Il est non seulement permis de payer le tribut aux autorités, mais c’est obligatoire comme le montre la réponse du Christ à l’impératif.

L’apôtre Paul nous instruit aussi à ce sujet, suite au passage sur la soumission aux autorités : « C'est aussi pour cela que vous payez les impôts. Car les magistrats sont des ministres de Dieu entièrement appliqués à cette fonction. Rendez à tous ce qui leur est dû : l'impôt à qui vous devez l'impôt, le tribut à qui vous devez le tribut » (Romains 13:6-7).

Il est donc interdit de travailler au noir, même pour un somme relativement faible. Il est interdit de manipuler ses taxes afin d’éviter de payer l’état. Les taxes ont pour but de financer les autorités qui sont appelées les « serviteurs » et les « ministres de Dieu », et il en résulte que refuser de les payer entièrement déshonore leur Chef,
notre Dieu Sauveur.



#3- Les chrétiens doivent HONORER les autorités

C’est une chose d’être soumis aux autorités en obéissant aux lois et en payant nos taxes, s’en est une autre de les honorer avec la déférence et leur respect qui leur est dû : « Rendez à tous ce qui leur est dû : l'impôt à qui vous devez l'impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l'honneur à qui vous devez l'honneur » (Romains 13:7) ; « Honorez tout le monde ; aimez les frères ; craignez Dieu ; honorez le roi » (1 Pierre 2:13-17).

Combien de fois ai-je entendu des personnes parler vulgairement du président de la république? Beaucoup trop de fois. Par ailleurs, tous les présidents qui gouvernent dans le monde sont des serviteurs de Dieu, il n’est donc pas non plus acceptable de mal parler d’un président car il est le dirigeant d’un autre pays que le nôtre.

Certains ont même l’audace de dire de leur dirigeant : « Il n’est pas mon président ». Quelle absurdité ! Voulons-nous être connus comme des personnes au-dessus de la loi ? Nous devons « honorer le roi », et une manière simple de reconnaitre l’honneur que Dieu donne à un chef d’état est de l’introduire par l’expression « monsieur le président ».

Certes, la critique des autorités au sujet des désaccords politiques est acceptable, voire indispensable selon les sujets, mais tout doit être fait avec fidélité au Seigneur. Une règle simple est celle-ci : seriez-vous mal à l’aise de parler ainsi de votre président en sa présence ? Si oui, c’est probablement parce que vous ne lui rendez pas l’honneur qui lui est dû.

Le respect, la déférence et l’honneur sont aussi dues aux policiers qui sont beaucoup trop souvent l’objet d’injures et de l’ingratitude populaire. De telles attitudes n’ont aucune place dans la vie d’un enfant de Dieu, et c’est sur la base de notre salut que Tite nous exhorte à l’obéissance dans ce domaine :

« Rappelle-leur d'être soumis aux magistrats et aux autorités, d'obéir, d'être prêts à toute bonne œuvre, de ne médire de personne, d'être pacifiques, modérés, pleins de douceur envers tous les hommes. Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, égarés, asservis à toute espèce de convoitises et de voluptés, vivant dans la méchanceté et dans l'envie, dignes d'être haïs, et nous haïssant les uns les autres. Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés » (Tite 3:1-7).



#4- Les chrétiens doivent PRIER pour les autorités

Paul nous « exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2:1-4).

Quel privilège de pouvoir prier Dieu pour que
Sa grâce salvatrice inonde notre pays, à commencer par ses dirigeants. Nous pouvons prier pour le salut des présidents dans le monde, pour qu’ils aient la crainte de Dieu dans leur cœur, mais aussi la sagesse nécessaire pour mener le pays droitement en recherchent la paix, la justice, et la prospérité économique de tous, sachant que « la prière fervente du juste a une grande efficacité » (Jacques 5:16b).


Prenons donc à cœur tous ces devoirs chrétiens envers les autorités établies par Dieu, car le vrai citoyen des cieux doit être un citoyen exemplaire dans le pays où Dieu l'a placé. Dans le prochain article nous verrons les deux rôles du gouvernement selon la Parole de Dieu.


CONNAITREpourVIVRE.com

Please reload

Please reload