evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Les deux rôles du gouvernement

25.11.2016

 

Il y a beaucoup de confusion chez les chrétiens au sujet du rôle du gouvernement. Certains attendent tout du gouvernement, et s’ils sont dans la difficulté financière « c’est la faute du gouvernement qui devrait pourvoir à tous nos besoins ». D’autres refusent à tort presque toutes formes de gouvernements.

Ce sujet n’est pas premièrement politique, il est spirituel puisque Dieu nous a donné de nombreuses instructions au sujet de
nos devoirs envers l’État : « Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu » (Romains 13:1).

Nous continuons donc notre série sur le gouvernement en considérant maintenant les devoirs de l’État envers ses citoyens. Quels sont les rôles du gouvernement selon la Bible ? L’État a deux rôles selon les ordonnances divines: punir et protéger.

« Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, soit au roi comme souverain, soit aux gouverneurs comme envoyés par lui pour punir les malfaiteurs et pour approuver les gens de bien » (1 Pierre 2:13-14).


 
Rôle # 1: PUNIR les coupables

Dieu nous enseigne : « Ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. Ce n'est pas pour une bonne action, c'est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux-tu ne pas craindre l'autorité ? […] Mais si tu fais le mal, crains ; car ce n'est pas en vain qu'il porte l'épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal » (Romains 13:2b-4).

Le verbe « craindre » provient du grec phobeō qui signifie craindre le danger, être terrifié, ou encore être effrayé sous peine de recevoir un châtiment. En effet, l’autorité gouvernementale est littéralement « une terreur » (Romains 13:4, version Darby) qui exerce le jugement et la condamnation dans une société. C’est pourquoi cette autorité de jugement doit générer une réelle crainte en ceux qui envisage de transgresser la loi:

« Mais si tu fais le mal, crains ; car ce n'est pas en vain qu'il porte l'épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal. Il est donc nécessaire d'être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience […] Rendez à tous ce qui leur est dû […] la crainte à qui vous devez
la crainte » (Romains 13 :4-7).

Jusqu’où va ce jugement ? Jusqu’à la peine capitale (Genèse 9 :6 ; Matthieu 26 :52 ; Actes 25 :11 ; Apocalypse 13 :10). Tous les pays s’opposent à la volonté de Dieu d’une manière ou d’une autre. En Occident la peine capitale a majoritairement été abrogée, c’est probablement pourquoi la plupart des chrétiens occidentaux s’y opposent par ignorance des instructions bibliques.

Comment être certain que l’État peut bibliquement user de la peine capitale ? Le texte que nous avons lu dit expressément : « crains ; car ce n'est pas en vain qu'il porte l'épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal ». L’épée dont il est question ici n’est pas un symbole de la justice comme aujourd’hui, car ce symbole n’existait pas au premier siècle et cela n’était donc pas l’intention de Paul quant il écrivit aux Romains.

L'épée (en grec machaira) était en realité une arme mortelle, une arme de combat. L’apôtre « Pierre, qui avait une épée (machaira), la tira, frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui coupa l'oreille droite » (Jean 18 :10) en tentant de le tuer alors que Jésus était sur le point d’être arrêté par les Romains (18 :3).

Que lui dit alors
Jésus ? « Remets ton épée à sa place ; car tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée » (Matthieu 26 :52, voir aussi Apocalypse 13 :10). Vous et moi, tout comme Pierre, n’avons pas le droit de nous faire vengeance, de résister à l’autorité gouvernementale, et de commettre le meurtre. C’est pourquoi Jésus réprimanda Pierre.

Par ailleurs, Il dit aussi « tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée », car si quelqu’un commet un meurtre il mérite la peine de mort (Genèse 9 :6). Contrairement aux simples citoyens, l’État est un « serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal ». Or, l’utilisation biblique du mot grec traduit par « vengeance » fait indubitablement référence à la mort (Luc 18:7-8, 21:22; Actes 7:24).

Dieu venge le meurtre en opérant Sa justice par la peine capitale exécutée par l’État. Dans l’Ancien Testament il y a avait aussi des officiels en Israël qui accomplissaient ce rôle : « Le vengeur du sang fera mourir le meurtrier ; quand il le rencontrera, il le tuera » (Nombres 35:19). C’est
la Parole de Dieu, vous y soumettrez-vous ou suivrez-vous la pensée du monde ?

Une autre implication de l’épée est la puissance militaire de l’État. Jésus a annoncé : « je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée (machaira) » (Matthieu 10 :34). Ce commentaire de Christ nous montre que l’épée peut-être un antonyme de la paix sur terre, c'est à dire la guerre.

 

Évidemment, la vision biblique du monde nous instruit sur le fait que la paix doit être recherchée par tous, cependant, l’État a le droit divin de conduire une guerre si elle est juste comme l’Ancien Testament le montre à maintes  reprises (1 Samuel 15:3; Josué 4:13; 2 Chroniques 35:20-25; Nombres 31:2).

En outre, les alliés ont poursuivi une guerre juste en détruisant les forces Nazis durant les deux guerres mondiales. Il aurait été immoral de ne pas faire la guerre aux Nazis et de laisser les atrocités telles que la Shoah se poursuivre sans réagir.

 

De même, l’État Islamique doit être détruit aujourd’hui et les massacres de chrétiens et de personnes d’autres religions sont intolérables et requiert une intervention armée des serviteurs de Dieu qui exercent la vengeance et punissent ceux qui font le mal.

L’État a donc pour but de maintenir « l'ordre » (Romains 13:2) par la force dans la société. Tout État qui ne priorise pas la justice et l’impact réel de ses forces policières, de ses forces armées, et de ses institutions judiciaires en recherchant l’ordre, la paix et la justice, tout en étant prêt à mener en dernier recours la guerre avec sagesse (Proverbes 20:18, 24:6; Écclésiastes 3:8), n’obéi pas à son rôle fondamental donné par Dieu.

L’État doit punir les coupables. Ainsi le péché sera restreint dans la société (Écclésiastes 8:11) et le progrès sera possible (Proverbes 20:8, 29:4). Ceci nous amène au second rôle de l’État qui est la conséquence du premier: la protection des innocents.


 
Rôle # 2 : PROTEGER les innocents

Le gouvernement doit non seulement « punir les malfaiteurs » mais aussi « approuver (epainos) les gens de bien » (1 Pierre 2:13-14). De même, dans l’épitre aux Romains il est écrit : « Fais-le bien, et tu auras son approbation. Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien (agathos) » (Romains 13:4).

Le mot grec epainos utilisé par l’apôtre Pierre signifie approbation, recommandation, et louange. Nous recevrons par exemple la louange (ou l’éloge) de Dieu pour nos œuvres faites en Christ (1 Corinthiens 4:5). Le mot grec agathos qui est traduit par « bien » signifie quant à lui dans ce contexte : approprié aux affaires humaines et d'une nature droite.

Le gouvernement a donc le devoir de protéger et de recommander ceux qui agissent droitement, ceux qui vivent avec intégrité et qui se soumettent aux lois de leur pays. Il doit approuver ceux qui maintiennent la morale selon le cœur de Dieu, ceux qui font le bien.

      

« Le gouvernement doit donc désapprouver l’adultère, l’immoralité sexuelle, l’homosexualité, et l’avortement, car il doit approuver et protéger la famille et le caractère sacré de la vie »

  
Le gouvernement doit donc désapprouver l’adultère, l’immoralité sexuelle, l’homosexualité, et l’avortement, car il doit approuver et protéger la famille et le caractère sacré de la vie, et donc a fortiori la vie des enfants dans le sein maternelle.

Le gouvernement doit protéger ses citoyens par une justice sévère envers les crimes sexuels afin de refréner ces péchés, il doit aussi protéger les propriétés personnelles durement acquises par le travail en maintenant l’ordre et la justice dans le pays avec de lourdes condamnations pour les fraudeurs, les voleurs, et les criminels :

 

« Parce qu'une sentence contre les mauvaises actions ne s'exécute pas promptement, le cœur des fils de l'homme se remplit en eux du désir de faire le mal » (Écclésiastes 8:11).


Conclusion

En définitive, puisque selon la Bible le gouvernement doit seulement punir les coupables et protéger les innocents, les multitudes d’autres rôles que nombre de gouvernements endossent sont illégitimes devant Dieu et causent énormement de problèmes.

Que ce soit les régulations sans nombres dictées aux entreprises qui paralysent l’économie, l’éducation laïque visant à formater les enfants selon la pensée athée du monde, les lois sur le travail et la liberté des parents concernant l'éducation de leurs enfants, etc, toutes ces choses ne sont pas censées être entre les mains du gouvernement.

Bien que nous puissions critiquer avec respect nos gouvernements afin de faire luire la pensée chrétienne, nous devons cependant leur être soumis. Comprendre les deux rôles légitimes du gouvernement nous permettra de voter avec sagesse pour freiner l’étendue de l’iniquité dans nos pays et par
la grâce de Dieu également de promouvoir la justice.

Toutefois, nous devons nous rappeler que le royaume de Dieu n’est pas de ce monde et que même un gouvernement  parfait ne pourrait sauver personne du péché et de la colère de Dieu, seul
l’Évangile de Jésus Christ le peut et c’est pourquoi nous ne sommes pas appeler à devenir des activistes politiques, mais bien des ambassadeurs de Christ.

« Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde » (Matthieu 28:18-20).

 

CONNAITREpourVIVRE.com

 

Please reload

Please reload