evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Que signifie que le Fils fut engendré ?

01.01.2017

  
   

Beaucoup de faux chrétiens provenant de sectes telles que les Témoins de Jéhovah et les Mormons renient la divinité de Christ. Un de leurs arguments favoris est de prétendre que Jésus Christ est une créature en citant les textes bibliques qui affirment qu’Il est « le premier-né de toute la création » (Colossiens 1 :15, la réponse à cette objection ici), ou qu’Il fut « engendré » (Hébreux 5:5).

 

D’autres parts, deux positions chrétiennes proviennent de l’interprétation de l’expression : « Jésus est le Fils engendré du Père ». Certains chrétiens croient (à raison) que Jésus est le Fils éternel de Dieu, alors que d’autres croient (à tort) qu’Il a pris le titre de « Fils » lors de Son incarnation.

 

Avant de considérer l’interprétation biblique de l’expression « engendré » associé à Jésus, voici quelques comparaisons sur ces deux positions chrétiennes (dans le sens qu’il est possible d’être vraiment chrétien et de penser ainsi) afin de souligner leurs similarités ainsi que leurs différences :

 

Deux positions chrétiennes sur le Fils

 

Fils depuis l’éternité : Jésus est Dieu. Il est le Fils de Dieu de toute éternité.
Fils depuis l’incarnation : Jésus est Dieu (
un autre article ici). Il est éternel mais Il a pris le titre de Fils lors de Son incarnation sur terre.

Fils depuis l’éternité :
La relation Père-Fils est éternelle, elle est réelle et non métaphorique.
Fils depuis l’incarnation : La relation Père-Fils commença lorsque le corps du Christ
naquit de la vierge Marie, elle est simplement une métaphore.

Fils depuis l’éternité : Avant l’incarnation Jésus était le Fils. La Trinité est donc de toute éternité : Père, Fils, Saint Esprit.
Fils depuis l’incarnation : Avant l’incarnation Jésus était la Parole de Dieu. La Trinité est donc de toute éternité : Dieu, Parole de Dieu, Saint Esprit.

Fils depuis l’éternité : Les expressions « Fils de Dieu » et « Fils engendré » signifient que Christ est Dieu, elles réfèrent à Sa divinité.
Fils depuis l’incarnation : Les expressions « Fils de Dieu » et « Fils engendré » réfèrent à l’humanité et à l’incarnation du
Christ, respectivement.

Les chrétiens qui croient que Jésus est devenu le Fils lors de Son incarnation ne sont donc pas des hérétiques (comme les Témoins de Jéhovah ou les Mormons) puisqu’ils croient que Christ est Dieu, la deuxième personne de
la Trinité.


Pourquoi certains chrétiens croient-ils que Jésus est devenu le Fils lors de Son incarnation ?

Cette doctrine provient d’une interprétation erronée de Hébreux 5:5 : « Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, Je t'ai engendré aujourd'hui ? Et encore : Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils ? ». Le mot « aujourd’hui » est alors associé littéralement avec l’incarnation du Christ, ce qui impliquerait selon cette interprétation que le Christ est devenu le « Fils » à ce moment-là.

Le mot « engendré » traduit du mot grec gennaō (ou monogenes en Jean 3:16) peut être traduit de différentes manières, et bien qu’une interprétation hâtive de l’expression « engendré aujourd'hui » suggère un aspect temporel de la filiation du Christ, nous verrons que ces versets ne peuvent pas faire référence à une naissance littérale du Fils.

Une raison imparable qui conforte cette conclusion est que Hébreux 5 :5 cite le psaume deux, qui est un psaume messianique, dans lequel Dieu parle aux nations dans Sa colère et annonce un décret éternel : « C'est moi qui ai oint mon roi Sur Sion, ma montagne sainte ! Je publierai le décret ; l'Éternel m'a dit : Tu es mon fils ! Je t'ai engendré aujourd'hui » (Psaume 2 :5-7, emphase ajoutée). L’expression « engendré aujourd'hui » est donc une métaphore car cette réalité fut décrétée de toute éternité.



Que signifie que le Fils fut engendré ?

Les généalogies de la Bible parlent des pères engendrant leur fils, mais ce n’est pas le même sens dont il est question au sujet de Jésus. Le mot grec monogenes et ces dérivés ne sont pas toujours utilisés littéralement, comme le montre clairement 2 Timothée 2 :23 où il signifie « causer » : « Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu'elles font naître (gennaō) des querelles »,

ou 1 Corinthiens 4 :15 dans lequel ce mot réfère à la naissance spirituelle : « Car, quand vous auriez dix mille maîtres en Christ, vous n'avez cependant pas plusieurs pères, puisque c'est moi qui vous ai engendrés en Jésus Christ par l'Évangile » (voir aussi Philémon 10, 1 Jean 3:9, 4:7, 5:1).

Les conciles chrétiens des siècles passés ont reconnu cette vérité sur Jésus Christ en affirmant que le Fils de Dieu fut « engendré et non créé » (car
Il est le Créateur) et qu’Il fut « engendré éternellement » (car Il est le Fils Éternel). Ces expressions utilisent le langage de la Bible pour décrire par des mots humains limités le mystère de l’éternité du Fils.

L’expression « engendré éternellement » ne parle pas d’une naissance littérale du Fils de Dieu, mais du fait que Christ est uni avec Dieu de toute éternité (Jean 10 :30). Il y a deux significations associées au terme « engendré » quand il fait référence au Christ:


(1) Engendré signifie de la même essence (divine). Lorsque les pères humains engendrent leurs fils, il en découle que les fils ont la même nature que leur père, ils sont humains. De même, le Fils est l’égal du Père, ils ont la même nature, ils sont tous deux divins :

« Jésus leur répondit : Mon Père agit jusqu'à présent ; moi aussi, j'agis. À cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu'il violait le sabbat, mais parce qu'il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu » (Jean 5:17-18, emphase ajoutée, voir Philippiens 2:6).

Affirmer être LE Fils de Dieu n’avait rien de commun aux hommes du premier siècle, autrement les juifs n’auraient pas cherché à assassiner le Christ pour blasphème. L’interprétation selon laquelle le Fils revêtit le titre de Fils lors de Son incarnation ne peut donc pas être exacte car l’expression biblique « Fils de Dieu » ne se réfère pas à l’humanité de Christ mais à Sa divinité (Jean 5:18). Or, Dieu est éternel, le Père et le Fils sont Un (Jean 10:30), et, en conséquence, tous deux  sont nécessairement éternels.



(2) Engendré signifie unique (en Son Genre). La Bible montre à plusieurs reprises que Jésus n’est pas un fils quelconque parmi les fils de Dieu (une expression aussi utilisé pour les anges, voir Job 1:6, 2:1), Il est le Fils unique de Dieu (Jean 1:14, 18; 3:16, 18). Jean 1:14 dit littéralement que Jésus est le « Fils unique de la part du Père » (Version Darby).
 

“ Jésus n’est pas un fils quelconque parmi les fils de Dieu […] Il est le Fils unique de Dieu ”


Hébreux 11:17 dit que « c'est par la foi qu'Abraham offrit Isaac, lorsqu'il fut mis à l'épreuve, et qu'il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses », bien qu’Isaac n’était pas littéralement le fils unique d’Abraham, mais il était le seul fils de la promesse. De même, pour être unique, Jésus doit être un Fils unique en Son genre.

Il est le Fils unique de Dieu car Il est Dieu et le seul Fils éternellement uni au Père, alors que nous sommes « tous fils de Dieu par la foi en Jésus Christ » (Galates 3:26) depuis notre conversion qui survint à un instant donné de notre vie.



Conclusion

Les chrétiens qui affirment que Jésus est Dieu mais qu’Il a pris le titre de « Fils de Dieu » lors de Son incarnation se trompent, car la Bible affirme que Jésus est le Fils de toute éternité. En revanche, ceux qui renient la divinité du Christ ne connaissent pas Dieu et il nous faut leur partager avec amour
l’évangile de Christ et leur présenter le vrai Jésus Christ, l’Homme-Dieu qui mourut pour les sauver s’ils placent leur foi en Lui.

Quand la Bible dit que Jésus est le Fils unique engendré du Père, le langage de l’époque signifie qu’il est de la même nature que son Père, c’est à dire Dieu, et qu’Il est unique en Son genre : « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3 :16),

« Il n'y a de salut en aucun autre ; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4 :12), Amen.



CONNAITREpourVIVRE.com

Please reload

Please reload