evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Question Réponse avec John MacArthur : Herméneutique et Théologie

14.01.2017

 

Il y a quelques années j'ai eu le privilège de rencontrer John MacArthur, le pasteur de l'église Grace Community Church à Los Angeles, il est aussi un théologien et président de l'institut biblique The Master's Seminary et de l'université chrétienne The Master's University.

 

Pasteur MacArthur est un des théologiens évangéliques les plus influents du XXIème siècle et il est l'auteur de plus de 200 livres chrétiens dont plusieurs sont des best-sellers, en particulier La Série de Commentaires des Livres du Nouveau Testament (30 volumes, The New Testament Commentary Series).

 

 

La Question: Comment avoir une Herméneutique qui n'est pas influencée par la Théologie?

 

J'ai posé la question suivante à monsieur MacArthur: Comment avoir une Herméneutique qui n'est pas influencée par la Théologie? Cette question est très importante ; permettez-moi de l'expliquer avant d'énoncer la réponse que je reçu.

 

L'Herméneutique est la science et l'art d'interpréter la Bible: il s'agit des règles de l'interprétation biblique. La théologie signifie littéralement l'étude de Dieu, et cela réfère plus généralement à une compréhension générale (ou systématique) de l'enseignement de la Bible.

 

Quand je demandais comment éviter d’avoir une herméneutique influencée par la théologie, je demandais donc: Comment ne pas interpréter la Bible avec des principes erronés en réaction à une compréhension théologique prédéterminée. Plus généralement, cette question pourrait être paraphrasée ainsi: comment ne pas se tromper en interprétant la Bible à cause de certains faux enseignements que nous pourrions avoir reçu.

 

 

La Réponse de John MacArthur

 

Il me répondit: « C'est une très bonne question, une très bonne question », puis, il me donna deux points clés pour ne pas interpréter la Bible au travers du prisme d’un système théologique d'interprétation : « Premièrement, tu dois interpréter chaque texte dans son contexte et en faire l'exposition précise ».

 

Voici une illustration de ce principe: si votre église enseigne par erreur que le salut peut être perdu, la solution est de faire l'étude des textes bibliques dans leur contexte avec minutie et vous verrez que cette théologie est non-biblique. La mauvaise approche est de présupposer théologiquement que le salut peut être perdu (car tel ou tel pasteur l’affirme) et de forcer ensuite cette interprétation sur un texte au lieu d'étudier son sens dans son contexte, et, de l'accepter.

 

Pour aller plus loin, les amillénaristes soutiennent qu’ils n’allégorisent pas la Bible (l’allégorie un mauvais principe herméneutique), pourtant leur présupposé théologique les amène à allégoriser l'enseignement limpide du millenium en Apocalypse 20, et ils font de même avec les prophéties littérales faites à Abraham, à savoir la possession intégrale de la terre sainte.

 

Beaucoup de protestants pensent qu'ils doivent baptiser les enfants (la théologie du pédobaptisme) et allégorisent les enseignements de l'Ancien Testament pour justifier cette pratique. Pourtant aucun texte biblique n'enseigne le baptême les enfants. Pourquoi le font-ils? Car leur théologie a influencé leur herméneutique.

 

« Deuxièmement », me dit le Pasteur MacArthur, « lis les écrits des chrétiens fidèles qui ont examinés la Bible verset par verset en en faisant l'exposition ». Nous devons donc exposer (examiner) les textes bibliques dans leur contexte, puis, lire les hommes qui ont fait de même avant nous. En effet, Dieu a aidé les serviteurs qui nous ont précédés, et, ignorer l'héritage de leur compréhension serait insensé et orgueilleux.

 

 

Conclusion

 

Comment avoir une bonne interprétation des textes bibliques? Il faut étudier précisément chaque verset par une interprétation historico-grammaticale, étudier avec attention chaque passage dans son contexte et dans les langues originales (si possible) en recherchant l'intention de l'auteur dans chaque verset.

 

Notre étude et ses conclusions préliminaires seront ensuite confirmées ou infirmées, et approfondies en lisant les grands serviteurs de Dieu d'hier et d'aujourd'hui. Seulement dans cet équilibre pourrons-nous connaître la vérité qui sanctifie et nous l’approprier. Cependant, tous les chrétiens ne le voient pas ainsi.

 

Beaucoup se croient pieux en refusant de lire d'autres livres que la Bible, refusant les commentaires bibliques. C'est une grande erreur de penser que Dieu a voulu que nous soyons seuls dans notre vie de piété alors qu'Il nous a unis à l'Église.

 

Dieu « a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ » (Éphésiens 4:11-12). Le plan de Dieu pour notre vie chrétienne est que nous recevions avec reconnaissance les personnes douées de talents qu'Il a formé pour Son service et notre édification.

 

D'autres parts, il y a aussi des chrétiens qui s’en remettent presque intégralement aux auteurs humains sans user de discernement, « annulant ainsi la parole de Dieu par [leur] tradition » (Marc 7:13).

 

Que le Seigneur nous garde de ces deux extrêmes pour que nous soyons comme les Béréens qui « reçurent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact » (Actes 17:11).

 


CONNAITREpourVIVRE.com

Please reload

Please reload