evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Dieu ne croit pas que les athées existent, et vous?

16.10.2019

 

L'homme déchu a une irrésistible tendance naturelle et pécheresse de croire ce que dit l’homme plutôt que de croire ce que dit Dieu. Ainsi, nombre de chrétiens croient qu’il y a vraiment des athées et des agnostiques dans ce monde, car c’est ce que ces derniers affirment.

 

Nous avons tous croisé des personnes qui avancent ouvertement : « Dieu n’existe pas » (les athées), ou bien « je ne sais pas si Dieu existe » (les agnostiques). Mais est-ce vrai ? La seule manière de savoir avec certitude si tel est le cas est de sonder les Écritures.

 

Quand la mauvaise théologie affecte directement l'évangélisation

 

Ce sujet est d’une grande importance, car il affecte la façon dont nous concevons notre prochain, que nous devons évangéliser. Je me rappelle d’une fois où je faisais partie d'un groupe d'évangélisation, nous étions sortis en centre-ville pour être ensuite séparés deux par deux.

 

Nous avons parlé à toutes sortes de personnes dont certaines soi-disant athées. Je me rappellerai toujours la réaction de mon partenaire après que nous avons quitté ces dernières auxquelles j’avais annoncé la repentance et la foi en Jésus Christ pour le pardon des péchés, il me dit :

 

« en fait, tu ne peux pas parler de Jésus ainsi à ces personnes, tu sais elles ne savent même pas que Dieu existe, il faut d’abord parler de ça ». Je répondais : « Bien au contraire ! ». La personne me disait : « J’ai fait une année d’étude biblique tu sais », auquel je rétorquais: « alors tu devrais savoir ça... ». La personne était étonnée alors je lui expliquais que la Bible est très claire sur le sujet : les athées et les agnostiques n’existent pas ! Tous les hommes savent pertinemment que Dieu existe.

 

“ La Bible affirme au contraire que tous les hommes connaissent sans l’ombre d’un doute que Dieu existe, c’est pourquoi ils sont sans excuses ”

 

 Tout d’abord, il y a toujours eu des hommes qui prétendent que Dieu n’existe pas, près de mille ans avant Jésus-Christ « L'insensé [disait] (déjà) en son cœur : Il n'y a point de Dieu ! » (Psaume 14:1). Le développement de l’athéisme ne provient pas du fait que les hommes connaissent plus de choses aujourd’hui, car on ne peut pas prouver que Dieu n’existe pas.

 

Personne n’est présent dans l’univers tout entier et en permanence pour affirmer avec certitude (comme le font certains), que Dieu n’existe pas. L’athée est un « insensé » car il n’a juste aucune preuve de ce qu’il affirme, bien plus c’est une affirmation impossible à tenir logiquement.

 

 

Pourquoi des hommes prétendent que Dieu n’existe pas, ou qu’ils ne savent pas si Dieu existe ?

 

La raison de leur attitude n’est pas une absence de connaissance de l’existence de Dieu, mais un cœur volontairement avide d’un péché sans responsabilité, sans un Dieu à qui rendre compte :

 

« Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables ; il n'en est aucun qui fasse le bien. L'Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l'homme, pour voir s'il y a quelqu'un qui soit intelligent, qui cherche Dieu. Tous sont égarés, tous sont pervertis ; il n'en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul » (Psaumes 14 :1c-3, emphase ajoutée).

 

La Bible affirme que tous les hommes connaissent sans l’ombre d’un doute que Dieu existe, c’est pourquoi ils sont sans excuses et sous la colère de Dieu. Cette compréhension est évidente à la lecture attentive du premier chapitre de l’épitre aux Romains : 

 

« La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, car ce qu'on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, puisque ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres » (Romains 1:18-21).

 

Paul écrivait alors aux chrétiens de Rome pour les instruire de la doctrine qu’ils n’avaient pas reçu. Il réalise alors pour eux un précis de doctrine chrétienne. Les trois premiers chapitres de l'épitre traitent de la relation entre Dieu et les hommes du monde, païens et juifs compris. Le constat qu’il donnera sera sans appel :

 

« Quoi donc ! Sommes-nous (les juifs) plus excellents ? Nullement. Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous l'empire du péché [...] Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3:9,23). Tous les hommes, religieux et non religieux, ont rejeté Dieu et préféré leur péché. Le chapitre premier traite des païens, dont nous pouvons conclure que les athées professant et les agnostiques font aujourd’hui partie.

 

Comment tous les hommes savent-ils que Dieu existe ? En voyant la création

 

Paul affirme sans équivoques que les païens savent que Dieu existe car « ce qu'on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître » (v 19). Comment donc Dieu se révèle-t-il aux pécheurs ? Les « perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages » (v 20). Les ouvrages divins de la création manifestent aux yeux de tout homme que Dieu existe (« sa divinité »), bien plus qu’il est Tout Puissant (« sa puissance »), et éternel (« éternelle »).

 

Certains des attributs de Dieu, ses « perfections invisibles », sont évidents pour tous par la beauté et la magnificence de tout l’univers visible. Quand les hommes -si virulents soient-ils contre Dieu- voient une forêt, une nuit étoilée, un banc de poissons dans l'océan, un champ de fleurs ensoleillé, ou encore la complexité et les capacités du corps humain, ils savent avec certitude que Dieu en est le Créateur :

 

« Interroge les bêtes, elles t'instruiront, les oiseaux du ciel, ils te l'apprendront ; parle à la terre, elle t'instruira ; et les poissons de la mer te le raconteront. Qui ne reconnaît chez eux la preuve que la main de l'Éternel a fait toutes choses ? Il tient dans sa main l'âme de tout ce qui vit, le souffle de toute chair d'homme. L'oreille ne discerne-t-elle pas les paroles, comme le palais savoure les aliments ? » (Job 12:7-11). Comme « le palais »  reconnaît ce qu’il mange, tous les hommes « [reconnaissent] » dans la création « la preuve que la main de l'Éternel a fait toutes choses » !

 

C’est pourquoi le psalmiste chantait avec zèle : « Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l'étendue manifeste l'œuvre de ses mains. le jour en instruit un autre jour, la nuit en donne connaissance à une autre nuit. Ce n'est pas un langage, ce ne sont pas des paroles dont le son ne soit point entendu : leur retentissement parcourt toute la terre, leurs accents vont aux extrémités du monde » (Psaume 19:1-4). Oh, glorieuse vérité que la connaissance de l’existence et de la gloire de Dieu remplit toute la terre !

 

Cependant, « ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres » (Romains 1 : 21). Pourquoi ? A cause de l’« impiété et [de] toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive » (v 18). Les hommes ne veulent pas d’une vérité, et certainement pas celle de l'existence de Dieu, et a fortiori puisqu’Il affirme qu’il y a le bien et le mal, la justice et l’injustice.

 

Ils veulent être leur propre Dieu, leur propre juge, et renient donc Dieu comme si cela allait les rendre non responsables. Mais l’Éternel déclare qu'« Ils sont donc inexcusables » (v 21). Aucun « je croyais que Dieu n’existait pas », « je n’étais pas sûr que Dieu existe pour aller à l’église et avoir une foi pénitente en Christ » ne tiendra pour excuse.

 

Il en est ainsi « afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu » (Romains 3:19b). Et ce n’est pas fini puisque « bien qu'ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font » (Romains 1:32).

 

Aucun homosexuel, menteur, voleur, adultère, ivrogne, ou débauché n'ignore qu’il vit dans le péché, « ils connaissent le jugement de Dieu », c’est pourquoi il faut annoncer à nos prochains avec un amour sincère et un profond sérieux : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés » (Actes 3 :19).

 

Quel autre facteur nous révèle immanquablement l’existence de Dieu ? Notre conscience

 

D’autre part, Paul a tout prévu par l’inspiration du Saint-Esprit, car quelqu’un objectera peut-être : « mais moi j’étais aveugle et sourd et donc je ne pouvais ni voir ni entendre la création crier Ton existence » ou encore « mais moi je n’avais pas la Bible pour connaitre ce péché ».

 

Paul y répond au deuxième chapitre des Romains : « Quand les païens, qui n'ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n'ont point la loi, une loi pour eux-mêmes ; ils montrent que l'œuvre de la loi est écrite dans leurs cœurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s'accusant ou se défendant tour à tour » (Romains 2:14-15).

 

La conscience de Dieu et de la morale est ancrée dans le cœur de l’homme pour lui montrer le bon chemin, mais l'homme ne veut pas et va contre la raison et la conscience et court à sa perte. Oui, « [Dieu] a mis dans leur cœur la pensée de l'éternité, bien que l'homme ne puisse pas saisir l'œuvre que Dieu fait, du commencement jusqu'à la fin » (Écclésiastes 3 :11b), une pensée si claire que l’homme sait qu’il y a une vie après la mort, une « éternité » avec Dieu.

 

À nouveau, ce rejet de Dieu est vieux comme le monde, et Dieu nous a avertis que les païens se moqueraient ouvertement de Lui et de Son peuple jusqu’à la fin des temps : « Sachant avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant : où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création. Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu'une terre tirée de l'eau et formée au moyen de l'eau » (2 Pierre 3:4-5).

 

C’est donc une ignorance volontaire qui pousse ces personnes perdues dans le monde à affirmer ce qu’elles savent faux. Ils mentent, mais nous connaissons la vérité grâce à la Parole de Dieu qui sonde les cœurs (Hébreux 4:12). Que faire maintenant ? Pierre nous prévient que face à cette moquerie et cette débauche que « le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance » (2 Pierre 3:9).

 

Alors soyons patients et ayons du discernement, sans nous laisser duper par des conversations visant à prouver l’existence de Dieu à ceux qui sont volontairement aveugles, sans essayer de prouver qu’un péché évident est mauvais, mais en annonçant tout simplement l’Évangile comme Paul : « Car je n'ai point honte de l'Évangile : c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, parce qu'en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi » (Romains 1:16-17).

 


CONNAITREpourVIVRE.com 

 

Please reload

Please reload