evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

3 Stratagèmes de la Tentation par Satan en Éden

06.06.2016

 

Dieu avait créé la terre et l’avait remplie d’une flore luxuriante et d’une faune incomparable. La Parole nous enseigne aussi que Dieu a formé la terre « pour qu'elle ne fût pas déserte, qu’il la formée pour qu'elle fût habitée » (Ésaïe 45:18). Il y plaça donc pour finir sa créature par excellence pour habiter la terre : l’Homme.

Les premiers êtres humains, Adam et sa femme Ève, étaient dans le jardin paradisiaque d’Éden « pour le cultiver et pour le garder » (Genèse 2:15). Ils avaient la liberté de manger de tous les fruits du jardin, sauf
le fruit défendu (Genèse 2:16-17). Ils étaient comblés, mais ils n’allaient pourtant pas se satisfaire de leur Dieu…

 


3 STRATAGÈMES DE LA TENTATION DU SERPENT

À ce moment-là, le Diable s’était déjà rebellé contre Dieu dans le domaine spirituel, et l’Éternel l’avait chassé de Sa présence sainte en le jetant sur la terre avec les démons qui l’avaient suivi dans sa mutinerie (Ésaïe 14:12-15 ; Ézéchiel 28:13-18, Apocalypse 12:9). Le péché avait eut lieu dans les cieux, mais pas encore sur la terre.

Le « serpent ancien, appelé le diable ou Satan, celui qui séduit toute la terre » aujourd’hui (Apocalypse 12:9), allait entrer en scène pour séduire Ève dans le jardin. Il s’apprêtait à utiliser plusieurs stratégies contre Ève, de la même manière qu’il le fait encore de nos jours contre les fidèles de Dieu. Voici ses trois stratagèmes:


N°1 : Satan sema le doute sur la Parole de Dieu

Le texte inspiré de Dieu nous dit que le serpent « dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? » (Genèse 3:1). Satan et les démons connaissent bien mieux la volonté de Dieu que beaucoup de personnes sur terre. Par exemple, beaucoup de païens sont polythéistes et croient en plusieurs divinités, d’autres croient « qu'il y a un seul Dieu […] les démons le croient aussi, et ils tremblent » (Jacques 2:19).

Satan n’a pas dit à Ève : « Dieu a-t-il réellement dit » (Genèse 3:1), par ignorance, mais pour la tenter en semant le doute sur la Parole de Dieu dans sa pensée. C’est ainsi que le mal entre en nous, lorsque nous doutons des promesses de Dieu, et que nous ne croyons pas qu’Il est capable de faire l’impossible.

 

Le monde et ses découvertes archéologiques ou biologiques (parfois erronées ou imprécises), font malheureusement douter beaucoup de chrétiens de la véracité de la Bible. Qu’il n’en soit jamais ainsi. Confessons au Père à l’exemple de Jésus Christ: « Ta Parole est la vérité » (Jean 17:17b).

Il en va tristement de même au sujet de la prière, car nous prions parfois en pensant que la chose n’arrivera pas. Nous doutons de la fidélité de Dieu. Jacques nous mets en garde contre une telle attitude dans nos prières : « Mais qu'il demande [la sagesse] avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d'autre. Qu'un tel homme ne s'imagine pas qu'il recevra quelque chose du Seigneur : c'est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies » (Jacques 1:6-8).

Alors comment réagit Ève face à cette tentation ? Elle n’eut pas foi à la Parole mais ajouta à ce que Dieu avait dit en prétendant : « quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez » (Genèse 3:3, emphase ajoutée). Dieu n’avait pas interdit de toucher le fruit, mais seulement de le manger (Genèse 2:17).

Ajouter à la Parole de Dieu est aussi grave que de soustraire à la Parole de Dieu, et cela est formellement interdit (Deutéronome 4:2 ; Apocalypse 22:18-19). Ajouter aux commandements du Seigneur est caractéristique du légalisme et d’un manque de soumission à la simplicité de Sa volonté. Ève douta de la suffisance de la Parole de Dieu, et il semblerait, cru bon d’ajouter à Ses commandements pour les rendre plus crédibles.


N°2 : Satan insinua que Dieu limite notre bonheur

Notez que le serpent dit à Ève: « Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? » (Genèse 3:1). Cette phrase vint insinuer que Dieu ne pouvait pas avoir interdit de manger d’un fruit, sinon Il aurait été mauvais envers Ève en l’empêchant ainsi de vivre selon ses désirs.

Le même type d’objection est levée quand l’un veut pratiquer
la sexualité avant le mariage en défendant : « Dieu n’est pas contre l’amour ». Ceci consiste à insinuer que Dieu n’est pas contre une pratique, car elle semble procurer un bien être immédiat. À ceci je réponds que l’amour véritable attend le mariage, la précipitation est de la luxure. Ève pensa aussi que le plaisir immédiat et contre la volonté de Dieu était désirable, et la fin fut un désastre spirituel.

 

[Dieu a-t-il créé le mal ?]


Notons de même qu’au sujet de la sexualité en dehors de la volonté de Dieu, Salomon nous a clairement averti : « Car les lèvres de l'étrangère distillent le miel, et son palais est plus doux que l'huile ; mais à la fin elle est amère comme l'absinthe, aiguë comme un glaive à deux tranchants. Ses pieds descendent vers la mort, Ses pas atteignent le séjour des morts » (Proverbes 5:3-5). Les commandements de Dieu ne sont pas pénibles, ils sont tous pour notre bonheur et pour Sa gloire.

N°3 : Satan affirma que Dieu avait menti

Le piège était tendu et Ève n’était pas ferme dans la Parole de Dieu pour résister à la tentation comme le fit Jésus Christ en citant l’Écriture (Matthieu 4:4,7,10). Alors, le Diable « dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal » (Genèse 3:4-5).

Après avoir progressivement mis en doute la Parole, puis insinué que Dieu les limitait dans leur bonheur, le Diable eut ensuite l’audace de prétendre que Dieu leur avait menti ! « Vous ne mourrez point », parjura-t-il. Il contredisait désormais directement la Parole de Dieu. Le monde contredit la Parole de Dieu, et bien des théologiens contredisent la Parole de Dieu en affirmant qu’il y a des erreurs dans la Bible et qu’elle n’est pas fiable sur l’histoire, la science, et même sur certaines doctrines.

Ceci est le résultat de plusieurs siècles d’influence des philosophies du relativisme et du scepticisme. Le doute a été semé en beaucoup d’intellectuels chrétiens. Lorsque vous êtes tentés de ne pas croire la Bible, rappelez-vous que c’est un péché et soumettez-vous à Dieu en attendant qu’Il vous éclaire en Son temps sur ce texte qui vous trouble. « La loi de l'Éternel est parfaite, elle restaure l'âme ; Le témoignage de l'Éternel est véritable, il rend sage l'ignorant » (Psaume 19:7).

 

« Lorsque vous êtes tentés de ne pas croire la Bible, rappelez-vous que c’est un péché et soumettez-vous à Dieu en attendant qu’Il vous éclaire en Son temps sur ce texte qui vous trouble »


Il n’y a aucune erreur dans la Bible, c’est un mensonge du Diable. Dès « le commencement, il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge » (Jean 8:44b-c). Quand Dieu parle il dit toujours la vérité, car Il est la vérité. Il est « impossible que Dieu mente, [ainsi nous trouvons] un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l'espérance qui nous était proposée » (Hébreux 6:18).

Enfin, le serpent alla plus loin en affirmant que Dieu était malintentionné en leur interdisant de manger du fruit de la connaissance : « Dieu sait que […] vous serez comme des dieux ». La perfidie était maintenant à son comble, en essence le serpent mentait en affirmant : « Dieu vous veut du mal, car Il sait que vous seriez tellement mieux en choisissant de faire ce qu’Il vous a interdit, dans le seul but de vous empêcher d’être aussi sage que Lui ».

Comme nous l’avons vu dans le post précèdent, il est très probable que
le fruit défendu n’avait rien de « magique » pour insuffler une connaissance spirituelle du bien et du mal. De plus, Adam et Ève connaissaient déjà théoriquement le bien et le mal car ils savaient qu’il était interdit de manger de ce fruit (commettre le mal) et qu’ils pouvaient au contraire manger des fruits de tous les autres arbres (accomplir le bien). Dieu connait le mal et Ses conséquences car Il est omniscient, néanmoins Il n’a aucun part au mal : « Tes yeux sont trop purs pour voir le mal » (Habacuc 1:13a).

Ils deviendraient « comme » Dieu en mangeant le fruit (Genèse 3:5), dans le sens qu’ils auraient alors une connaissance plus réelle du péché et de ses conséquences. Ceci se manifesta directement par le fait qu’après avoir désobéit, Adam et Ève surent qu’ils étaient
nus et en eurent honte. Satan nous ment continuellement en nous susurrant qu’en désobéissant à Dieu nous serions plus heureux.

Il tenta d’ailleurs Ève avec le même péché (devenir comme Dieu) qui le fit jadis déchoir de la présence de Dieu : « [Il disait en son cœur] : Je monterai au ciel, J'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; Je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, à l'extrémité du septentrion » (Ésaïe 14:13). Le plus grand ange Dieu voulait être comme (et au-dessus de) Dieu mais le poste n’était pas disponible ! Il fut jeté en dehors de la présence de Dieu et devint le Diable.

Nous avons vu l’anatomie de la tentation par Satan, mais rappelons-nous que le diable ne peut pas nous forcer à pécher. Nous verrons donc dans le prochain post
les inclinations du cœur humain et la chute d’Ève pour comprendre ce qui nous pousse vers le péché. Ainsi, nous pourrons mieux nous tenir en garde contre notre iniquité,

 


CONNAITREpourVIVRE.com

 

Références

[1] Prédication de John Glass sur Youtube intitulée "Qui est Jésus-Christ ?": https://www.youtube.com/watch?v=HiSeTX3qmqQ&t=6s

[2] Prédication de John Glass sur Youtube intitulée "Adam et le jardin d'Eden": https://www.youtube.com/watch?v=SMG08MnrvMU

[3] Prédication de John Glass sur Youtube intitulée "Les conséquences du péché d'Adam et Eve": https://www.youtube.com/watch?v=QWffaR6l5ZM

[4] Versets bibliques tirées de la version Louis Segond, disponible gratuitement sur lirelabible.net: http://lirelabible.net/

[5] Image de couverture réalisée à partir d'un document de pixabay.com: https://pixabay.com/

Please reload

Please reload