evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Courons les yeux fixés sur Jésus: 7 principes de Hébreux 12:1-2

16.03.2018

 

Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetant tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si aisément, poursuivons constamment la course qui nous est proposée. Portant les yeux sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, lequel au lieu de la joie dont il jouissait, a souffert la croix, ayant méprisé la honte, et s'est assis à la droite du trône de Dieu – Hébreux 12:1-2.

 

Mais comment courir non en vain, mais avec un but comme nous l'enseigne la Parole? Pourrez-vous être certain, au jour de Christ, « de n'avoir pas couru en vain ni travaillé en vain » (Philippiens 2:16)? « Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu'un seul remporte le prix ? Courez de manière à le remporter » (1 Corinthiens 9:24).

 

Mais comment courir pour gagner le prix de la course? Voici sept principes bibliques tirés de ce glorieux texte en Hébreux 12:1-2 qui nous apprend à courir bibliquement la course de la foi chrétienne :

 

 

1. Courons dans leurs pas

 

Aux premiers siècles, les athlètes de l’Empire Romain étaient en compétition lors des courses olympiques. Ils étaient alors entourés d’une nuée de spectateurs, témoins de leur course.

 

De même dans la vie chrétienne nous sommes aussi entourés « d’une nuée de témoins » lors de la course de la foi, la course de notre vie. Ces témoins nous encouragent par leurs témoignages. Le mot de transition « donc » en Hébreux 12:1 relie la « nuée de témoins » aux héros de la foi de Hébreux chapitre 11.

 

En effet, le mot « témoins » provient du grec martys (μάρτυς) duquel nous avons le mot français martyr car les témoins de Dieu furent très souvent persécutés dans l'histoire du peuple de Dieu (2 Timothée 3:12). Le mot témoin en grec traite soit d'une personne qui voit ou qui parle. Nous témoignons par exemple lorsque nous parlons de notre foi.

 

En Hébreux 12:1, la « nuée de témoins » ne correspond pas aux saints aux cieux qui nous regardent et nous voient souffrir, car la Parole dit que dans la présence de Dieu, il n'y a que repos et paix. Ces témoins ne nous voient pas mais leur témoignage nous parle pour nous dire que cette course de la foi peut-être gagné! Ils l'ont fait, ils sont restés fidèles au Dieu vivant et vrai et « c'est dans la foi qu'ils sont tous morts » (Hébreux 11:13a), « eux dont le monde n'était pas digne » (11:38a).

 

Ces témoins sont ainsi des exemples pour nous ainsi qu’une motivation à marcher dans les pas de leur foi. Notez que nous savons que le mot témoin fait référence au fait qu'ils nous parlent plutôt que ne regarde car verbe témoigner est utilisé cinq fois en Hébreux 11, et toutes les occurrences font références à des témoignages oraux. Par exemple, Abel est clairement un exemple des témoins passés dont le témoignage biblique nous parle et nous inspire encore aujourd'hui:

 

« C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn ; c'est par elle qu'il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes ; et c'est par elle qu'il parle encore, quoique mort » (Hébreux 11:4).  

 

Nous sommes appelés à imiter les bons exemples que Dieu nous donne de connaître : « Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu ; considérez quelle a été la fin de leur vie, et imitez leur foi » (Hébreux 13:5). Selon les paroles de Paul : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ » (1 Corinthiens 11:1).

 

Courons dans les pas des croyants de tous les temps, lisons la Parole et des biographies chrétiennes pour être encouragés à courir toujours plus pour la gloire de Dieu! Le Pasteur A.W. Tozer nous apprend aussi que cette course n'est pas une course contre les autres chrétiens ou les autres églises, que le Seigneur nous enlève donc tout esprit de jalousie, car nous sommes ensemble dans cette course et nous la gagnerons tous par la foi.

 

 

2. Courons avec persévérance

 

« Poursuivons constamment la course qui nous est proposée » (Hébreux 12:1). Il s'agit de courir avec persévérance, à l'exemple des saints qui nous ont précédés: « imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses » (Hébreux 6:12).

 

Mais pourquoi avons-nous besoin de témoins pour nous encouragés? Pourquoi avons-nous besoin de persévérance? Parce qu'à la vérité, cette course de la foi chrétienne n’est pas une course facile. Le mot grec traduit par « course » est agōn (ἀγών) duquel découle le mot français agonie. Cette course n'est pas facile et courte, ce n'est pas un sprint, c'est un marathon. C'est la course de votre vie, la course de la foi!

 

Charles Spurgeon dit que nous sommes « le glorieux spectacle des personnes qui agonisent pour la sainteté et mettent leurs plus grandes forces pour ressembler au Seigneur Jésus ».[1] La vie chrétienne est belle et bien une course pour la sainteté dans laquelle nous mettons nos plus grandes forces pour ressembler au Seigneur Jésus et le servir avec zèle, imitant ceux qui nous ont précédés.

 

Ainsi « nous connaitrons et nous nous attacherons à connaître l'Éternel » (Osée 6:3), nous nous efforcerons de vivre pour Dieu. La Parole nous enseigne: « Tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force » (Marc 12:30). Mettons toute notre énergie dans notre amour et service pour notre Sauveur!

 

À quoi cela ressemble-t-il dans la vraie vie? La Bible répond: « Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces » (Colossiens 4:2), « persévérez​ dans l'amour fraternel" (Hébreux 13:1), persévérons en toute chose dans notre course!

 

Et, sachons bien que si nous persévérerons dans la course c'est bel et bien car notre Seigneur est «​ le Dieu de la persévérance » (Romains 15:5). Tout nous vient de notre Seigneur et Sauveur. Alors soyons «​ fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients » (Colossiens 1:11).

 

[20 Versets bibliques sur l’assurance du salut]

 

 

3. Courons léger

 

L’auteur de l’épitre aux Hébreux nous exhorte spirituellement en ces mots : « rejetant tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si aisément, poursuivons constamment la course qui nous est proposée » (Hébreux 12:1).

 

Durant les courses olympiques, les athlètes couraient nus afin de n’avoir aucun poids qui les ralentiraient. C’est aussi pour cette raison que les juifs détestaient les jeux romains et trouvaient ces courses honteuses. Courir la course de la foi requière donc de courir léger et libre de tout ce qui nous empêche de suivre le Seigneur, et ce, même si le monde nous méprise.

 

Voulez-vous courir la course de la vie chrétienne avec victoire ? La Parole vous appelle à rejeter tous les péchés qui nous enchevêtrent et nous lient si facilement, par la puissance du Saint Esprit : « Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie » (Colossiens 3:5), « si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez » (Romains 8:13b).

 

[7 clés pour vaincre la pornographie]

 

Notez en outre que notre texte en Hébreux 12:1 ne nous apprend pas seulement que pour courir victorieusement nous devons courir léger de tout péché, mais il est aussi écrit que nous devons être libres de « tout fardeau ». Le mot fardeau réfère ici aux choses qui ne sont pas des péchés dans notre vie, mais qui ne nous aide pas à vivre pour Christ.

 

Quelles sont donc les choses dans votre vie qui sont un fardeau vous empêchant de vivre pleinement pour Christ ? Ne vous demandez pas seulement : « Est-ce un péché ? » Mais, comme l’a puissamment dit John Piper : « Est-ce que cela m’aide à courir ?! ». Quels sont vos fardeaux? Soyez honnêtes devant Dieu.

 

Quelles sont vos habitudes non pécheresses sur internet ou dans votre vie de tous les jours qui consument votre temps et limitent votre service pour Christ et l’église locale ? Ne demandez pas si Facebook est un péché, demandez-vous si votre utilisation de Facebook vous aide à courir pour Christ. La même question s'applique à vos autres loisirs.

 

Nous devons courir léger ! Rejetons donc les péchés et les fardeaux pour courir avec constance et répondre sagement aux deux principes bibliques suivants en discernant les choses les meilleures :

 

(i) Rejetons les péchés : « Tout m'est permis, mais tout n'est pas utile ; tout m'est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit » (1 Corinthiens 6:12) ; et (ii) Rejetons les fardeaux : « Tout est permis, mais tout n'est pas utile ; tout est permis, mais tout n'édifie pas » (1 Corinthiens 10:23).

 

Ne nous embarrassons pas des affaires de la vie car nous voulons plaire à Celui qui l'a enrôlé, et courir léger de tous les fardeaux et péchés qui nous enchevêtrent si facilement, amen!

 

 

4. Courons par grâce

 

Mais revenons au commencement. Pourquoi est-ce que je cours ? Pourquoi suis-je engagé dans la course de la foi alors qu’une multitude autour de moi n’en n’a que faire ? Pourquoi ai-je la foi alors que d’autres ne l’ont pas et ne vivent pas pour Dieu ?

 

Réponse : parce que « Jésus [est] le chef […] de la foi » (Hébreux 12:2). Le mot chef peut aussi être traduit plus précisément auteur. Jésus est l’auteur de ma foi, et de la vôtre. La foi n’est pas une capacité humaine (Romains 3:11 ; Jean 3:16-20, 5:44, 12:37-40), c’est le don de Dieu. Cette glorieuse vérité est à méditer dans de nombreux versets (Éphésiens 2:8-9; Philippiens 1:29; 1 Corinthiens 12:9 ; 2 Pierre 1:1).

 

Vous êtes sauvés « par la grâce […] par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu » (Éphésiens 2:8a), « selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun » (Romains 12:3, voir aussi Philippiens 1:29, Jean 6:29).

 

Comment courir victorieusement la course de la foi? Reconnaissons tout d’abord que nous courons par grâce par le don de la foi ! Gloire à Christ qui donne la foi à tous Ses élus : « Les païens se réjouissaient en entendant cela, ils glorifiaient la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent » (Actes 13:48). Nous croyons en Jésus car Dieu nous y a souverainement destiné!

 

[Les plus beaux versets bibliques sur l'élection]

 

C’est avec confiance que nous pourrons courir sachant que le plan de l’élection de Dieu nous en rend capable et que Christ intercède constamment pour les élus : « C'est pour eux que je prie [, dit Jésus au Père]. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m'as donnés, parce qu'ils sont à toi » (Jean 17:9, cf Romains 8:33-34).

 

Nous courons alors par grâce dans les traces de Paul : « Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n'a pas été vaine ; loin de là, j'ai travaillé plus qu'eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi » (1 Corinthiens 15:10).

 

 

5. Courons par la foi

 

Le Seigneur Jésus est non seulement l’Auteur de notre foi, mais Il est aussi « le consommateur de la foi » (Hébreux 12:2, Grec teleiōtēs)), c'est-à-dire littéralement le Finisseur de la foi. Dieu ne nous donne pas la foi au départ de la course pour ensuite nous dire : « Allez va maintenant et débrouille-toi ». La vérité est plus bien glorieuse, Il façonne et perfectionne notre foi. Il l’a créé puis l'a consomme et l'a nourrit toute notre vie durant.

 

La même vérité est magnifiquement exprimée en Philippiens 1:6 : « Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ ». L’œuvre de la foi que Dieu a commencé dans notre vie, Il l’a perfectionnera (Grec : epiteleō, terme proche de celui en Hébreux 12:2: teleiōtēs).

 

Quelle sera donc la fin de notre foi ? En effet, l’intercession du Christ qui « s'est assis à la droite du trône de Dieu » (Hébreux 12:2) protège autant notre foi que celle de l’apôtre Pierre alors sous les assauts du Diable : « j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas; et toi, quand une fois tu sera revenu, fortifie tes frères » (Luc 22:32, version Darby).

 

Quelle force nous donne cette vérité : nous courons par la foi, laquelle est maintenue jusqu’à la fin par Christ !

 

 

6. Courons pour Christ

 

Courons, « portant les yeux sur Jésus […] lequel au lieu de la joie dont il jouissait, a souffert la croix, ayant méprisé la honte, et s'est assis à la droite du trône de Dieu » (Hébreux 12:2).

 

Pour qui courrez-vous? Pour qui vivez-vous votre vie chrétienne? Les athlètes des anciens temps couraient « pour obtenir une couronne corruptible ; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible » (1 Corinthiens 9:25). Courons pour Christ ! Il est le prix de notre foi, le trésor que nous avons trouvé par la grâce souveraine de Dieu, le trésor pour lequel nous avons tout vendu pour vivre pour Lui.

 

« Car pour moi, vivre c'est Christ » (Philippiens 1:21, version Darby), et pour moi courir c’est Christ ! Il est le prix de la course de la foi, c’est pourquoi je ne cesse de courir « les yeux [fixés] sur Jésus » (Hébreux 12:2). Je le vois dans les Écritures chaque jour et je veux être en communion avec Lui par la prière au trône de la grâce.  Je veux être plus comme Lui jour après jouer de ma course.

 

Tel Etienne rempli du Saint Esprit et qui dit:"Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu" (Actes 7:55-56), endurons les épreuves les plus terribles en regardant à Jésus.

 

Serions-nous tentés de perdre notre vision de Christ dans notre vie en regardant aux soucis du siècle présent et à la séduction des richesses ? Serions-nous de ceux qui ont délaissé leur premier amour en Christ ? Serions-nous de ceux qui abandonnent le rassemblement du dimanche à l’église ?

 

Nous serions alors comme l’apôtre Pierre qui bien qu’ayant commencé par grâce lorsqu’il « sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus […] voyant que le vent était fort, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il s'écria : Seigneur, sauve-moi ! Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » (Matthieu 14:29-31).

 

Gardons les yeux fixés sur Jésus, lui qui calmera toutes les tempêtes de notre vie et nous amènera à bon port aux Cieux. Gardons les yeux fixés sur la joie que nous avons en Christ et celle qui nous attend aux Cieux, et courons avec persévérance:

 

"Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, comme si elle m'était précieuse, pourvu que j'accomplisse ma course avec joie, et le ministère que j'ai reçu du Seigneur Jésus, d'annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu" (Actes 20:24).

 

 

7. Courons sous la victoire et la souveraineté de Christ

 

Nous courons avec la victoire à la clé car Jésus « a souffert la croix, ayant méprisé la honte, et s'est assis à la droite du trône de Dieu » (Hébreux 12:2) dans la joie où Il règne pour toujours. Jésus est mort et ressuscitépour gagner le salut de notre course. 

 

De même que Christ a souffert et a méprisé la honte de la persécution, vivons pour Lui et par Lui avec foi sachant que Sa victoire est notre victoire: « Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés » (Romains 8:37).

 

Courir avec persévérance et fidélité le marathon de la vie chrétienne doit être fait avec la profonde conviction que notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ a vaincu la mort à la croix et règne maintenant «​ à la droite du trône de Dieu ». En d'autres termes, Sa souveraineté garantie notre course.

 

Rappelons-nous de Sa promesse qui garantit le succès de la mission de l'Église: «​ Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde » (Matthieu 28:18-20).

 

 

Conclusion

 

En définitive, courons la course de la foi comme ceux qui nous ont précédés ; courons avec persévérance; courons léger de tout fardeau et péché pour vivre pleinement pour la gloire de Christ ; courons car c’est une grâce de Dieu ; courons par la foi ; et, courons pour et par notre Christ, le Roi des rois, sachant que Sa mort, Sa résurrection, et Son règne garantissent notre victoire futur !

 

« Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j'ai été saisi par Jésus Christ. Frères, je ne pense pas l'avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ » (Philippiens 3:12-14).

 

 

CONNAITREpourVIVRE.com

Please reload

Please reload