evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Israël et l'Égypte: Quand Dieu distingue Son peuple

25.09.2018

 

S'il y a bien une leçon difficile à accepter pour le chrétien, c'est bien que notre Dieu choisi souverainement qui Il souhaite sauver de la perdition éternelle. Selon les mots de l'apôtre Paul aux Romains, c'est exactement ce qu'il s'est passé en Égypte lorsque Dieu frappa la plus grande nation de la terre par dix plaies terribles:

 

« Car [l'Éternel] dit à Moïse : Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, et j'aurai compassion de qui j'ai compassion. Ainsi donc, cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde. Car l'Écriture dit à Pharaon : Je t'ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publié par toute la terre" (Romains 9:15-17, emphase ajoutée).

 

Dieu se glorifie en sauvant souverainement un peuple qu'Il a connu d'avance (Romains 8:28-30), mais aussi en manifestant Sa colère sur les rebelles qui choisissent de Lui résister en endurcissant leur coeur:

 

« Le potier n’a-t-il pas pouvoir sur l’argile pour faire de la même masse un vase à honneur et un autre à déshonneur ? Et si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère tout préparés pour la destruction ; — et afin de faire connaître les richesses de sa gloire dans des vases de miséricorde qu’il a préparés d’avance pour la gloire… ?" (Romains 9:21-23, emphase ajoutée).

 

Voici maintenant plusieurs exemples miraculeux durant lesquels Dieu a distingué Son peuple, Israël, de l'Égypte.

 

 

Dieu distingua Israël et l'Égypte lors de la 4ème plaie

 

Lorsque Dieu envoya la quatrième des dix plaie sur l'Égypte, à savoir l’invasion des mouches venimeuses, il fit une distinction remarquable entre Son peuple et les païens:

 

« L'Éternel dit à Moïse: Lève-toi de bon matin, et présente-toi devant Pharaon; il sortira pour aller près de l'eau. Tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel: Laisse aller mon peuple, afin qu'il me serve. Si tu ne laisses pas aller mon peuple, je vais envoyer les mouches venimeuses contre toi, contre tes serviteurs, contre ton peuple et contre tes maisons; les maisons des Égyptiens seront remplies de mouches, et le sol en sera couvert. Mais, en ce jour-là, je distinguerai le pays de Gosen où habite mon peuple, et là il n'y aura point de mouches, afin que tu saches que moi, l'Éternel, je suis au milieu de ce pays. Mais, en ce jour-là, je distinguerai le pays de Gosen où habite mon peuple, et là il n'y aura point de mouches, afin que tu saches que moi, l'Éternel, je suis au milieu de ce pays. J'établirai une distinction entre mon peuple et ton peuple. Ce signe sera pour demain. L'Éternel fit ainsi. Il vint une quantité de mouches venimeuses dans la maison de Pharaon et de ses serviteurs, et tout le pays d'Égypte fut dévasté par les mouches » (Exode 8:20-22, emphase ajoutée).

 

Et voici, la Parole de Dieu s'accomplie et la malédiction n'eut lieu que sur les Égyptiens, et leur « le pays fut ruiné par la mouche venimeuse » (Exode 8:24) alors que notre souverain Dieu interdit aux mouches de traverser la terre des Hébreux. Tout simplement extraordinaire, les mouches couvraient le flamboyant ciel bleu de toute l'Égypte, sauf chez les juifs!

 

Et pourtant, Pharaon endurcit encore son coeur et refusa de libérer le peuple de Dieu. Une nouvelle plaie s'abatit donc sur son royaume afin qu'il reconnaisse qui est le vrai Roi de toute la terre.

 

 

Dieu distingua Israël et l'Égypte lors de la 5ème plaie

 

L’Éternel dit ensuite à Moïse d'aller vers Pharaon et de prononcer l'oracle suivant:

 

« Ainsi parle L’Éternel, le Dieu des Hébreux: Laisse aller mon peuple, afin qu’il me serve. Si tu refuses de le laisser aller, et si tu le retiens encore, voici, la main de L’Éternel sera sur tes troupeaux qui sont dans les champs, sur les chevaux, sur les ânes, sur les chameaux, sur les bœufs et sur les brebis; il y aura une mortalité très grande. L’Éternel distinguera entre les troupeaux d’Israël et les troupeaux des Egyptiens, et il ne périra rien de tout ce qui est aux enfants d’Israël. L’Éternel fixa le temps, et dit: Demain, L’Éternel fera cela dans le pays. Et L’Éternel fit ainsi, dès le lendemain. Tous les troupeaux des Egyptiens périrent, et il ne périt pas une bête des troupeaux des enfants d’Israël. Pharaon s’informa de ce qui était arrivé; et voici, pas une bête des troupeaux d’Israël n’avait péri. Mais le cœur de Pharaon s’endurcit, et il ne laissa point aller le peuple » (Exode 9:1-7).

 

Imaginez-vous la stupeur des Égyptiens constatant que le seul Dieu vivant et vrai est capable de juger les rebelles tout en distinguant son peuple. Des milliers de milliers de carcasses de bétail recouvraient alors les terres Égyptiennes, alors que les bêtes des Hébreux étaient en pleine santé! Et Dieu n'en avait pas terminé avec les Égyptiens...

 

 

Dieu distingua Israël et l'Égypte lors de la 7ème plaie

 

Puis, l’Éternel dit à Moïse: « Etends ta main vers le ciel; et qu’il tombe de la grêle dans tout le pays d’Égypte sur les hommes, sur les animaux, et sur toutes les herbes des champs, dans le pays d’Égypte. Moïse étendit sa verge vers le ciel; et L’Éternel envoya des coups de tonnerre et de la grêle, et le feu se promenait sur la terre. L’Éternel fit pleuvoir de la grêle sur le pays d’Égypte. Il tomba de la grêle, et le feu se mêlait avec la grêle; elle était tellement forte qu’il n’y en avait point eu de semblable dans tout le pays d’Égypte depuis qu’il existe comme nation. La grêle frappa, dans tout le pays d’Égypte, tout ce qui était dans les champs, depuis les hommes jusqu’aux animaux; la grêle frappa aussi toutes les herbes des champs, et brisa tous les arbres des champs. Ce fut seulement dans le pays de Gosen, où étaient les enfants d’Israël, qu’il n’y eut point de grêle » (Exode 9:22-26).

 

J'ai récemment experimenté une grêle incroyable. Les grêlons étaients de la taille de gros glacons et la tempête dura probablement près de vingt minutes. Mes enfants étaient bien éffrayés, et pourtant cette grêle devait probablement palir en comparaison avec la grêce du jugement de Dieu sur l'Égypte, sans oublier les feux qui se produisirent simultanément.

 

Photographie de grélons. Albuquerque, NM, USA. Juillet 2018.

 

 

Dans mon expérience, toutes les voitures dans les rues furent grandement endommangées et bien des toits de maisons et des vitres ont également subit des dégats. En Égypte, toute la faune et la flore furent dévastées et il y eut sans nul doute des victimes humaines selon l'annonce qu'avait fait l'Éternel:

 

« La grêle tombera sur tous les hommes et sur tous les animaux qui se trouveront dans les champs et qui n’auront pas été recueillis dans les maisons, et ils périront » (Exode 9:19). Mais Dieu épargna le pays de Gosen, où étaient les enfants d’Israël, selon Sa Parole et Son amour souverain envers Son peuple (Romains 9:10-18).

 

 

Dieu distingua Israël et l'Égypte lors de la 9ème plaie

 

Dieu distingua ensuite Son peuple des Égyptiens lors de l'envoi des ténèbres qui recouvrirent le pays pendant trois jours:

 

« L'Éternel dit à Moïse: Étends ta main vers le ciel, et qu'il y ait des ténèbres sur le pays d'Égypte, et que l'on puisse les toucher. Moïse étendit sa main vers le ciel; et il y eut d'épaisses ténèbres dans tout le pays d'Égypte, pendant trois jours. On ne se voyait pas les uns les autres, et personne ne se leva de sa place pendant trois jours. Mais il y avait de la lumière dans les lieux où habitaient tous les enfants d’Israël » (Exode 10:21-23).

 

À nouveau, la scène devait être à couper le souffle, la lumière séparant les ténèbres entre le peuple de Dieu et les enfants de la rébellion. Ceci forme une belle illustration de l'ère de l'Église, car le Seigneur distingue aujourd'hui Son peuple des païens. En effet, bien que nous vivions dans un monde de ténèbres, Dieu nous donne l'instruction suivante:

 

« Vous êtes la lumière du monde : une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Aussi n’allume-t-on pas une lampe pour la mettre ensuite sous le boisseau, mais sur le pied de lampe ; et elle luit pour tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, en sorte qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Matthieu 5:14-16).

 

 

Dieu distingua Israël et l'Égypte lors de la 10ème plaie

 

Après tous les refus de Pharaon, l'Éternel allait frapper tous les premiers-nés dans le pays d’Egypte, depuis le premier-né de Pharaon assis sur son trône, jusqu’au premier-né du captif dans sa prison, et jusqu’à tous les premiers-nés des animaux. Moïse dit à Pharaon:

 

« Ainsi parle l'Éternel: Vers le milieu de la nuit, je passerai au travers de l'Égypte; et tous les premiers-nés mourront dans le pays d'Égypte, depuis le premier-né de Pharaon assis sur son trône, jusqu'au premier-né de la servante qui est derrière la meule, et jusqu'à tous les premiers-nés des animaux. Il y aura dans tout le pays d'Égypte de grands cris, tels qu'il n'y en a point eu et qu'il n'y en aura plus de semblables. Mais parmi tous les enfants d'Israël, depuis les hommes jusqu'aux animaux, pas même un chien ne remuera sa langue, afin que vous sachiez quelle différence l'Éternel fait entre l'Égypte et Israël » (Exode 11:4-7).

 

Et de même que précédemment le jugement s'accompli et tous les Hebréux qui avaient mis du sang d'un agneau sans défaut sur les linteaux de leurs portes ne furent pas sujet au couroux divin (Exode 12:5-7,23). C'était linstitution de la fête de la Pâque, et de l'agneau ôtant symboliquement le péché. De même durant l'ère de l'Église quiconque est couvert par le sang de l'Agneau de Dieu, Jésus Christ, ne verra pas la colère de Dieu:

 

« Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. C’est lui que Dieu a destiné à être, par son sang pour ceux qui croiraient, victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience; il montre ainsi sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus » (Romains 3:23-26).

 

Seulement par la foi en Jésus Christ pouvons-nous échapper à la colère de Dieu, il nous faut croire en tout ce que la Bible dit sur Christ, et nous repentir de nos péchés, sans quoi nous subirons la colère de Dieu, tels les Égyptiens d'autrefois: « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3:36).

 

 

Dieu distingue Israël et l'Égypte à la mer Rouge

 

Enfin, la distinction suprême que fit Dieu entre Israël et l'Égypte fut celle qui eut lieu lors de la traversée de la mer Rouge. Alors que par la main de Moïse, la mer avait premièrement été ouverte, l’Éternel lui dit ensuite:

 

« Étends ta main sur la mer; et les eaux reviendront sur les Égyptiens, sur leurs chars et sur leurs cavaliers. Moïse étendit sa main sur la mer. Et vers le matin, la mer reprit son impétuosité, et les Égyptiens s’enfuirent à son approche; mais l’Éternel précipita les Egyptiens au milieu de la mer. Les eaux revinrent, et couvrirent les chars, les cavaliers et toute l’armée de Pharaon, qui étaient entrés dans la mer après les enfants d’Israël; et il n’en échappa pas un seul. Mais les enfants d’Israël marchèrent à sec au milieu de la mer, et les eaux formaient comme une muraille à leur droite et à leur gauche » (Exode 14:26-29). 

 

Le Saint Texte nous apprend que « le peuple craignit l’Éternel » (v. 31), et cela doit aussi être notre réponse à ces vérités. Et nous devons qui plus est prendre garde à la Parole de Dieu et embrasser le salut par l'Agneau de Dieu Jésus Christ, par la foi seulement, et non par nos oeuvres. 

 

Notre Seigneur Jésus revient bientôt pour enlever Son Église qu'Il distinguera du monde et d'Israël qui vont subir la tribulation (Matthieu 24:21). Il établira ensuite Son royaume millénaire, et brisera les nations avec une verge de fer (Psaume 2:8-9). Alors, « baisez le Fils, de peur qu’il ne s’irrite, et que vous ne périssiez dans votre voie, car sa colère est prompte à s’enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui! » (Psaume 2:12), Amen.

 

 

CONNAITREpourVIVRE.com

Please reload

Please reload