evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Jean 14:28 renie-t-il la divinité du Christ ?

31.07.2016

 

Le commentaire suivant a été écrit sur notre Facebook : « Le fils de Dieu, Jésus savait que Son Père est plus grand que Lui (Jean 14:28) ; d'où est venu la doctrine de Jésus être aussi Dieu? ». Puisque la divinité du Christ est une doctrine essentielle et bien établie dans le Christianisme historique depuis vingt siècles, nous avons donc décidé de répondre à la question suivante :

 

« Jean 14:28 renie-t-il la divinité du Christ ? », afin d’aider les personnes qui souhaitent interpréter la Parole de Dieu avec fidélité. En Jean 14 :28, il est écrit : « Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m'en vais, et je reviens vers vous. Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père ; car le Père est plus grand que moi » (emphase ajoutée).

 

Comment donc le Fils de Dieu, Dieu lui-même (Jean 5 :17-18), peut-Il dire : « le Père est plus grand que moi », et être tout de même l’égal de Dieu ? Beaucoup sont troublés à la vue de ce verset, et d’autres l’utilisent pour renier la divinité du Christ.

 

 

Jésus est Dieu

 

Jésus est Dieu, la deuxième personne de la Trinité (Matthieu 28 :19). Sa divinité est démontrée par de très nombreuses références directes : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu […] Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père » (Jean 1 :1,14),

 

« Mais il a dit au Fils : Ton trône, ô Dieu est éternel ; Le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité » (Hébreux 1 :8), « le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen ! » (Romains 9 :5), « Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu ! Jésus lui dit : Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru ! » (Jean 20 :28-29), etc.

 

De plus, Jésus Christ possède tous les attributs de Dieu tels que l’éternité (Michée 5 :2 ; Jean 1 :1-3 ; 8:58 ; Colossiens 1 :17 ; Apocalypse 1 :8), l’omniscience (Jean 2:24-25, 16:30, 21:17 ; Apocalypse 2 :23), l’omnipotence (Esaïe 9 :6 ; Matthieu 28 :18 ; Philippiens 3:21), l’omniprésence (Matthieu 18 :20, 28 :20 ; Jean 3 :13), absolues sainteté (Actes 3 :14) et justice (1 Jean 2 :1), l’immuabilité (Hébreux 1 :12, 13 :8), etc.

 

 

Christ est Dieu fait chair

 

Afin de sauver les hommes de leurs péchés, Dieu le Fils devint un homme sur notre terre avec la mission de vivre parfaitement selon la loi divine : « Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père » (Jean 1:14), « mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d'une femme, né sous la loi, afin qu'il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l'adoption » (Galates 4:4-5).

 

Il y a aussi de nombreux passages qui nous enseignent que Jésus Christ était 100% homme et 100% Dieu : « Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité » (Colossiens 2:9), « Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous » (Matthieu 1:23).

 

« Cette doctrine s’appelle l’union hypostatique, le mystère de l’union d’une nature humaine et de la nature divine en une seule personne, le Fils de Dieu Jésus Christ »

 

Cette doctrine s’appelle l’union hypostatique, le mystère de l’union d’une nature humaine et de la nature divine en une seule personne, le Fils de Dieu Jésus Christ. Ces deux natures ne sont pas mélangées, mais distinctes. Ainsi, le corps humain qu’a revêtu le Christ était tel que le nôtre dans ses limitations, bien qu’Il n’était pas souillé par le péché (Hébreux 4:15, 7:26).

 

Jésus eut soif, Il eut faim, Il dû apprendre, Il se fatigua, et toutes les autres limitations et les difficultés humaines qui sont les nôtres, furent les siennes. Dieu le Fils, le Tout-Puissant, se plaça donc volontairement dans une condition qui le limiterait durant son passage sur terre. C’est pourquoi la Bible parle de l’incarnation comme d’une humiliation que le Fils accepta de vivre par amour pour le Père et pour les élus, afin de pour nous racheter par sa mort à la croix :

 

« Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix » (Philippiens 2:5-8).

 

Ce dépouillement n'est pas la mise à l'écart temporaire ou la perte de sa divinité, car Dieu le Fils est inchangeable (Hébreux 13:8). Ce n'est pas une soustraction, mais une addition: l'humiliation de porter un corps humain avec toutes ses limites.

 

 

Comprendre Jean 14:28

 

Si Jésus a dit : « le Père est plus grand que moi », ce n’est donc pas parce qu’Il n’est pas Dieu, comme le montre le texte ci-dessus qui explicite qu’avant Son incarnation (tout comme après), Christ est l’« égal avec Dieu » (Philippiens 2 :6).

 

Être le Fils de Dieu, c’est être l’égal de Dieu dans le langage et la culture du Nouveau Testament, et ce titre (au singulier) est seulement attribué à Christ : « Mais Jésus leur répondit : Mon Père agit jusqu'à présent ; moi aussi, j'agis. À cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu'il violait le sabbat, mais parce qu'il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu » (Jean 5 :17-18).

 

La nature humaine de Christ, son incarnation, était donc par définition inferieure à la nature divine. La nature humaine revêtue par Christ l’a « dépouillé » de la gloire qu’Il avait aux cieux, « en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes » (Philippiens 2 :8). « Le Père est plus grand que moi », signifie donc que « Dieu le Père est plus grand que Christ, l’homme ».

 

Toutes les difficultés apparentes associées à la divinité de Jésus dans les évangiles trouvent leur explication dans l’union hypostatique (l’Homme-Dieu). Les limitations parfois manifestées par Jésus étaient celles de sa nature humaine.

 

C’est aussi pourquoi il est écrit : « Pour ce qui est du jour ou de l'heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul » (Luc 13 :32), car Jésus Christ Homme ne vivait pas en permanence avec son omniscience, sinon sa vie aurait était plus simple que la nôtre et le mérite de son sacrifice aurait été éteint.

 

 

Conclusions

 

La Parole nous enseigne donc clairement que Jésus Christ est la deuxième personne de la Trinité, et qu’Il s’est fait chair pour racheter les hommes. Durant son ministère terrestre Il demeura, et Il restera pour toute l’éternité, l’Homme-Dieu avec son corps ressuscité.

 

La Bible fut écrite par les hommes, elle est donc la parole des hommes, mais elle fut inspirée par le Saint-Esprit, et elle est en conséquence aussi la Parole de Dieu. La Bible est mystérieusement 100% humaine et 100% divine, mais sans les erreurs humaines. De même, la double nature du Christ est un mystère, mais c'est un enseignement biblique qu’il nous faut embrasser par la foi. Jésus Christ est 100% homme et 100% Dieu, mais sans les péchés humains. Il est la Parole faite chair !

 

« Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand : celui qui a été manifesté en chair, justifié par l'Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire. Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons » (1 Timothée 3 :16-4 :1).

 

CONNAITREpourVIVRE.com

 

 

Please reload

Please reload