evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Jésus est le Créateur

28.09.2016

 

La Bible enseigne que Jésus est le Créateur de l’univers et sa raison d’être. Beaucoup de sectes telles que celles des Témoins de Jéhovah et des Mormons rejettent cet enseignement clair et limpide des Écritures, et confessent un faux christ.

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, le vrai Christ est le Dieu sauveur. Dans cet article nous examinerons quelques versets clés qui affirment l’œuvre créatrice du Christ, et une réponse biblique sera donnée à l’objection classique utilisée pour enseigner faussement que Jésus est une créature avec Colossiens 1 :15.

 


Jésus est la Parole Créatrice

La divinité et la puissance créatrice du Christ sont enseignées par plusieurs passages de la Bible, et le plus célèbre se trouve dans le prologue de l’évangile selon Saint Jean qui commence avec les paroles suivantes :

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle [...] Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père [...] la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ » (Jean 1 :1-3,14,17b).

Dans ce passage, « la Parole » est Jésus Christ comme le démontrent les versets 14 et 17 où il est écrit que la Parole devint un homme de chair, le « du Fils unique venu du Père » qui est plein de grâce et de vérité (ce que seul Dieu peut être d’ailleurs). Cette Parole est Dieu, mais elle est aussi distincte de Dieu le Père: « la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu » (v. 1).

Ce texte est une des bases de la doctrine de la Trinité puisque l’on y voit l’unité entre Dieu le Fils (la Parole) et Dieu le Père, tout en maintenant la diversité de personne mystérieusement au sein de Dieu. Il est aussi important de noter ici ce que Jean nous enseigne au sujet de l’œuvre de la Parole :

« Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle » (v. 3). Par Jésus, le Fils de Dieu, l’univers a donc été créé dans son intégralité. Sans Lui rien n’existerait. Il était présent au commencement (v. 2) car « au commencement, Dieu créa les cieux et la terre » (Genèse 1 :1).

De plus, il y a une magnifique complémentarité dans l’action créatrice de notre Dieu Trinitaire. Selon Genèse 1 :2 : « La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux ». Dieu le Père créa donc l’univers par Sa Parole Jésus Christ, et le Saint Esprit modela la terre alors contenue dans l’eau (comparer Genèse 1 :2 ; 2 Pierre 3 :5). Dieu dit, et par la Parole et l’Esprit, le monde fut (Genèse 1 :3-31).



La Parole qui maintient l’univers

Beaucoup croient qu’il y a peut-être un Dieu qui a créé le monde, mais puisqu’il y a tant de mal dans le monde, Il doit être complètement désintéressé par Sa création et bien éloigné de nous. Dieu serait comme un horloger qui aurait inventé une horloge, puis, qui l’aurait mise en marche en tournant la manivelle, pour enfin disparaître et la laisser tourner toute seule. C'est l'erreur déiste qui refuse le Dieu aimant, proche et Maître de nos vies.

Car au contraire, la Bible enseigne non seulement que Jésus est le Créateur de l’univers, mais aussi qu’Il est celui qui le soutien pour lui permettre de continuer d’exister à chaque instant. Ces deux vérités sont clairement énoncées par l’auteur de l’épitre aux Hébreux :

« Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, et qui, étant le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante » (Hébreux 1 :2-3b).

L’univers imploserait instantanément si Dieu le Père ne le soutenait par Sa Parole toute puissante Jésus Christ. Ne croyons pas que Dieu soit désintéressé et loin des hommes, « Il a voulu qu'ils cherchassent le Seigneur, et qu'ils s'efforçassent de le trouver en tâtonnant, bien qu'il ne soit pas loin de chacun de nous » (Actes17 :27). Dieu n’est pas inactif, c’est pourquoi Jésus a dit « Mon Père travaille jusqu’à maintenant, et moi je travaille » (Jean 5 :17).



La Parole pour qui l’univers existe

Non seulement l’univers a été créé par Jésus Christ, non seulement est-Il maintenu continuellement par le Fils de Dieu, mais l’univers est aussi créé pour Lui : « Car en [Christ] ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui » (Colossiens 1 :16-17).

Jésus a créé l’espace (« les cieux »), notre planète (« la terre »), tout ce qui orne et peuple la terre (« les [choses] visibles »), et tous les êtres spirituels à savoir les anges et les anges déchus (« les [choses] invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités »). Et tout est pour Lui ! C’est pourquoi nous existons pour rendre gloire à Dieu le Père et gloire à Jésus Christ ! (Ésaïe 43 :6-7 ; 1 Corinthiens 10 :31)

Quelle anticipation de savoir  faire partie de la chorale céleste et éternelle qui donne gloire au Père et au Fils comme nous le révèle le livre de l’Apocalypse ! « Je regardai, et j'entendis la voix de beaucoup d'anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. Ils disaient d'une voix forte : L'agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire, et la louange. Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s'y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône, et à l'agneau, soient la louange, l'honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles ! » (Apocalypse 5 :11-13).



Le Premier-né de toute la création ?

Pourquoi donc est-il écrit que Jésus « est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création » (Colossiens 1 :15) ? Faut-il comprendre de cette expression relative à la naissance que Jésus n’est pas éternel ? Évidemment pas, puisque la Parole nous enseigne clairement le contraire, et qu’elle ne peut se contredire : « Jésus Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement » (Hébreux 13 :8).

Que signifie donc ce verset ? Le terme « premier-né » peut aussi être traduit plus précisément origine ou source, ce qui est cohérent avec le reste de l’Écriture (Jean 1 :3,10 ; 1 Corinthiens 8 :6 ; Hébreux 1 :2). L’usage linguistique de l’époque permet également de comprendre que l’expression « le premier né » fait référence à l’héritier et à celui qui a la prééminence.

Christ n’est pas le premier selon une échelle chronologique, comme s’Il avait un commencement, Il est le premier en autorité, l’héritier de toute la création. Tout est pour Lui (Colossiens 1 :16), car il est l’Héritier. Pour aller plus loin dans la réflexion, Dr. John MacArthur commente ce verset en ces mots :

« Dans les cultures grecque et juive, le premier-né était hiérarchiquement le premier à recevoir l’héritage de son père qu’il soit né le premier ou non. [Cette expression] est utilisée à propos d’Israël, qui, bien qu’elle ne fut pas la première nation, elle était celle prééminente (Exode 4 :22, Jérémie 31 :9). Le premier-né signifie une prééminence hiérarchique, et non le premier à être né [parmi d’autres] pour les raisons suivantes :

 

1) Christ ne peut pas être le « premier-né », et « le Fils unique de Dieu » (Jean 3:16).

 

2) Quand l’expression « premier-né » réfère à un groupe de personne, ce groupe est toujours pluriel dans l’Écriture (Colossiens 1:18 : « le premier-né d'entre les morts » (Romains 8:29), mais ici « la création » est au singulier.

 

3) Si Paul enseignait que Christ était un être créé, il était d’accord avec l’hérésie qu’il essayait de réfuter.

 

4) Il est impossible que Christ soit à la fois créé, et le Créateur de toutes choses cf verset 16). Ainsi, Christ est le premier-né dans le sens qu’Il a la prééminence et possède le droit d’héritage sur toute la création ».[1]

Il ne faut donc pas supposer comprendre le sens d'une expression biblique vieille de deux mille ans en imposant le sens contemporain des mots traduits dans notre Bible, car cela est souvent source d’erreur. Le sens historique et grammatical d’un verset est celui qu'il nous faut rechercher pour comprendre l'intention de l'auteur.

 

Dans notre prochain article, nous verrons que Jésus est le Fils de Dieu Envoyé du Père.

 


CONNAITREpourVIVRE.com

 

 
Référence
[1] John MacArthur, Bible d’étude, notes sur Colossiens 1:15.

[2] Versets en version Louis Segond: lirelabible.net

 


 

 

Please reload

Please reload