evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Jésus et les 10 noms de Jéhovah

10.09.2017

 

Les noms hébraïques de Dieu dans l’Ancien Testament nous apprennent qui est le Dieu vivant et vrai que nous adorons, le Dieu tout puissant et éternel, mais aussi un Sauveur personnel que tout un chacun doit accepter.

 

Dans cet article, nous examinerons les parallèles remarquables entre dix noms hébraïques de Jéhovah (Dieu le Père) et Jésus Christ (Dieu le Fils). La Bible enseigne en effet la doctrine de la Trinité : il y a un seul Dieu en trois personnes. Un texte clé sur la Trinité est Matthieu 28:19 :

 

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom [notez le singulier, car il y a un seul Dieu] du Père, du Fils et du Saint Esprit [notez les trois personnes au sein de la Trinité] ».

 

Voici donc les parallèles entre les noms de Jéhovah et les attributs et promesses de Jésus :

 

 

1. Jésus et Jéhovah : le Dieu éternel

 

Dieu porte le nom hébraïque « Yahweh », ou « Jéhovah », ce qui signifie l’Éternel. De même, « Jésus Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement » (Hébreux 13:8). Jésus a proclamé : « En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, je suis » (Jean 8:58). Le prophète Michée n’avait-il pas annoncée que de Bethléem sortirait « Celui qui dominera sur Israël, et dont l'origine remonte aux temps anciens, aux jours de l'éternité » (Michée 5:2) ? Rendons gloire à Jésus pour Son éternité !

 

 

2. Jésus et Jéhovah : le Divin Berger

 

Dieu porte le nom hébraïque « Jéhovah-Rohi » ce qui signifie l’Éternel mon berger. De même, Jésus a dit : « Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Mais le mercenaire, qui n'est pas le berger, et à qui n'appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse. Le mercenaire s'enfuit, parce qu'il est mercenaire, et qu'il ne se met point en peine des brebis. Je suis le bon berger » (Jean 10:11-13). Rendons gloire à Jésus, notre grand Pasteur !

 

 

3. Jésus et Jéhovah : le Dieu qui Pourvoit

 

Dieu porte le nom hébraïque « Jéhovah-Jireh » ce qui signifie l’Éternel pourvoira. Notre Dieu prend soin de nous, Il répond à nos prières, et Il pourvoit à nos besoins selon Sa sagesse parfaite et Sa providence. Le Fils de Dieu Jésus Christ n’est pas en reste puisqu’Il nous a promis :

 

« Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai » (Jean 14:13-14), « En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom. Jusqu'à présent vous n'avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite » (Jean 16:23-24).

 

Le Père et le Fils sont en effet à l’unisson dans la provision que nous recevons des cieux : « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ » (Philippiens 4:19). Rendons gloire à Jésus pour Sa provision et Sa bonté!

 

 

4. Jésus et Jéhovah : le Dieu de Paix

 

Dieu porte le nom hébraïque « Jéhovah-Shalom » ce qui signifie l’Éternel est paix. Au sujet de Jésus Christ, Ésaïe prophétisa ces paroles: « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule ; on l'appellera [...] Prince de la paix » (Ésaïe 9:6).

 

Ainsi, les épitres nous exhortent de multiples fois en ces mots : « Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ ! » (1 Corinthiens 1:3, 2 Corinthiens 1:2, Galates 1:3, Éphésiens 1:2), puisque Christ nous a promis: « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s'alarme point » (Jean 14:27). Rendons gloire à Jésus pour Sa paix !

 

[16 Versets bibliques et noms de Dieu dans l'Ancien Testament]

 

 

5. Jésus et Jéhovah : le Dieu qui te sanctifie

 

Un autre nom magnifique de Dieu est « Jéhovah-Maccaddeshem » : l’Éternel te sanctifie. En vérité, la Bible nous apprend que c'est l’Éternel nous sanctifie, qui nous met à part, qui nous sépare du péché afin que nous vivions pour Lui.

 

La sanctification commence lorsque nous croyons à salut au sacrifice du Christ en notre faveur : « nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus Christ, une fois pour toutes » (Hébreux 10:10). Jésus est mort « afin de sanctifier le peuple par son propre sang » (Hébreux 13:12). Jésus a aussi « été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption » (1 Corinthiens 1:30).

 

Sans Jésus Christ, vous seriez perdus dans vos péchés qui vous séparent de Dieu et vous condamnent à l’enfer éternel, « mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus Christ, et par l'Esprit de notre Dieu » (1 Corinthiens 6:11).

 

Enfin, la sanctification est progressive toute notre vie durant : « ceux qui ont été sanctifiés en Jésus Christ, [sont aussi] appelés à être saints » (1 Corinthiens 1:2a). Ce travail que Dieu a commencé en nous, Il le rendra parfait le jour où nous verrons Christ face à face (Philippiens 1:6 ; 1 Thessaloniciens 5:23-24). Rendons gloire à Jésus pour Son si grand salut!

 

 

6. Jésus et Jéhovah : Dieu notre bannière

 

Dieu le Père porte le nom de « Jéhovah-Nissi » : l’Éternel ma bannière. Chers frères et sœurs en Christ, Dieu est notre bannière ! Pour tous ceux qui a été rachetés par Christ, il est une immense joie d’élever le nom du Dieu trois fois saint dans nos vies.

 

Le monde confectionne des bannières pour supporter ses passions et souvent ses idoles. Nous élevons le nom de Jésus, car « Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre » (Philippiens 2:9-10).

 

Nous proclamons Son nom sur les toits, nous élevons Son nom comme une bannière car « Il n'y a de salut en aucun autre ; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4:12), « selon qu'il est écrit : Qu'ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles ! », celles de la mort et de la résurrection de Jésus (Romains 10:15). Rendons gloire à Jésus en évangélisant notre entourage!

 

 

7. Jésus et Jéhovah : le Dieu qui guérit

 

Dieu le Père porte le nom de « Jéhovah-Rapha » ce qui signifie l’Éternel te guérit. La Parole nous enseigne que Dieu est souverain sur la santé de tous les hommes : « Sachez donc que c'est moi qui suis Dieu, et qu'il n'y a point de dieu près de moi ; Je fais vivre et je fais mourir, Je blesse et je guéris, et personne ne délivre de ma main » (Deutéronome 32:39, cf 28:26-29).

 

Job témoigna en ces mots durant sa souffrance : « Heureux l'homme que Dieu châtie ! Ne méprise pas la correction du Tout Puissant. Il fait la plaie, et il la bande ; Il blesse, et sa main guérit » (Job 5:17-18). La guérison n'est pas une promesse divine, pourtant, maintes et maintes fois nous voyons dans la Bible que l’Éternel guérit, dans Sa grande miséricorde.

 

En ce qui concerne le ministère terrestre du Christ, lors de sa première venue Jésus démontra qu’Il était (et est toujours) le Messie en accomplissant de nombreux miracles (Jean 7:31, 10:38, 14:11, Actes 2:22) incluant d’innombrables guérisons (Matthieu 9:35, 12:15, 15:30 ; Luc 7:21).

 

Si les juifs confessaient « Jéhovah-Rapha » (l’Éternel te guérit) avant la venue du Messie, après sa venue, les apôtres chrétiens qui avaient des pouvoirs uniques donnés par Christ pour cette époque de transition, disaient : « Jésus Christ te guérit » (Actes 9:34), et tous étaient guéris en Son nom.

 

Bien plus que la guérison physique qui n’est à nouveau pas une promesse (2 Corinthiens 12:8-10 ; 1 Timothée 5:23 ; 2 Timothée 4:20), nous avons la promesse de la guérison spirituelle par l’œuvre du Christ à la croix: « lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice ; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris » (1 Pierre 2:24). Rendons gloire à Jésus pour Sa guérison spirituelle en nous et la promesse d'un corps incorruptible à la résurrection!

 

[Guéris-moi Éternel, et je serais guéri]

 

 

8. Jésus et Jéhovah : le Dieu qui est présent

 

Dieu porte le nom hébraïque « Jéhovah-Shammah » ce qui signifie l’Éternel est présent. Or, n’est-il pas écrit que Jésus porterait « le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous » (Matthieu 1:23)?

 

De plus, notre Sauveur nous a laissé une merveilleuse promesse avant son ascension : « Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde » (Matthieu 28:20b)? Ainsi Paul se réjouissait dans ce témoignage que chaque chrétien partage (Romains 8:9):

 

« J'ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi » (Galates 2:20)? Rendons gloire à Jésus pour Sa présence !

 

 

9. Jésus et Jéhovah : notre Divine Justice

 

Dieu porte le nom hébraïque « Jéhovah-Tsidkenu» ce qui signifie l’Éternel notre justice, une prophétie de Jérémie sur le salut en Jésus Christ (Jérémie 23:6). En effet, la Parole enseigne que nous sommes sauvés par le Christ grâce à deux aspects de sa vie terrestre qui nous sont donnés par la foi.

 

Le premier est bien connu puisqu’il s’agit de l’expiation (l'effacement) de nos péchés : nous sommes sauvés par Sa mort (Romains 5:10). Le deuxième est bien moins connu, il s’agit de l’imputation (le transfert) de sa justice (ses œuvres terrestres parfaites) : nous sommes sauvés par Sa vie (Romans 5:10 ; 1 Corinthiens 1:30 ; 2 Corinthiens 5:21).

 

Une étude intégrale est nécessaire pour développer cette magnifique doctrine biblique. En voici un résumé en quelques mots : lors de notre justification (le moment de notre salut) nous sommes revêtus de la justice de Christ, nous sommes revêtus de Christ ! Et nous devons grandir dans cette ressemblance tout notre vie durant (Galates 3:27 ; Romains 8:29, 13:14). Rendons gloire à Jésus pour le don de Sa justice !

 

 

10. Jésus et Jéhovah : le Dieu des Armées

 

Dieu porte le nom hébraïque « Jéhovah-Sabbaoth» ce qui signifie l’Éternel des Armées. Oui, Jésus Christ revient bientôt pour combattre les armées des ténèbres, et Il jugera le monde avec justice :

 

« Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes ; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n'est lui-même ; et il était revêtu d'un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu. Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d'un fin lin, blanc, pur. De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs » (Apocalypse 19:11-16).

 

En conclusion, c’est donc sans surprise que nous constatons que Jésus et Jéhovah partagent des attributs et des promesses divines, car Jésus Christ est Dieu, et notre Dieu est Trinitaire. Et tous ceux qui aiment le Seigneur et Sa venue confesserons avec l’apôtre Jean :

 

« Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! » (Apocalypse 22:20).

 

[Le Seigneur Jésus vient bientôt]

 

 

CONNAITREpourVIVRE.com

Please reload

Please reload