evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Les miracles sont-ils nécessaires pour créer la foi?

13.10.2018

 

Les miracles sont-ils nécessaires pour créer la foi? Beaucoup de chrétiens professant le pensent et enseignent que Dieu fait des miracles au travers d'hommes spécifiques aujourd'hui afin de confirmer la Parole de Dieu et de créer la foi chez les inconvertis.

 

Que dit la Bible? Faut-il être le témoin de miracles afin de devenir chrétien? Est-ce une pratique typique de l'ère de l'Église qui doit être escomptée?

 

La foi ne vient pas des miracles

 

Les miracles n'ont jamais été réalisés par Dieu afin de créer la foi, contrairement aux enseignements populaires qui affirment le contraire. Cette vérité est on ne peut plus claire dans un texte tiré de l'évangile selon Luc, au chapitre 16. Jésus y raconte l'histoire d'un homme qui a cinq frères et qui meurt et se retrouve en enfer:

 

"Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s'écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme. Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres" (Luc 16:19-25).

 

Abraham dit ensuite une phrase qui révèle qu'il n'y a pas de purgatoire dans la Bible, mais seulement deux destinations possibles après la mort: "D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire" (Luc 16:26).

 

Il y a donc le lieu où Abraham se trouve (le paradis) et le lieu de souffrance où se trouvent les inconvertis, et il est impossible de traverser l'abîme qui sépare ces deux destinations. Il est en effet "réservé aux hommes de mourir une seul fois, après quoi vient le jugement" (Hébreux 9:27), et ce jugement est irréversible. 

 

C'est pourquoi il est écrit: "De quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l'alliance, par lequel il [le Fils de Dieu, cf Jean 17:19] a été sanctifié, et qui aura outragé l'Esprit de la grâce?" (Hébreux 10:29).

 

Revenons à Luc 16, l'homme riche qui est en enfer et rétorqua ensuite à Abraham: "Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j'ai cinq frères. C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments" (Luc 16:30).

 

En enfer (et au paradis), les hommes se souviennent donc de leurs proches, et en enfer la mauvaise théologie d'un cœur rebelle au Seigneur subsiste. Cet homme croyait en effet: "Si seulement mes cinq frères pouvaient voir des miracles, ils se repentiraient sûrement et ne viendraient pas ici avec moi".

 

Mais la foi n’est pas produite par des miracles et ne l’a jamais été. C’est donc ce qu'Abraham lui répondit avec autorité: "Ils ont Moïse et les prophètes; qu'ils les écoutent" (Luc 16:29).

 

Mais comme beaucoup de personnes aujourd'hui, cet homme n'était pas d'accord avec la Parole et les prophètes de Dieu et il réprimanda le patriarche Abraham: "Non, père Abraham, mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront" (Luc 16:30). (Notez que ce pécheur en enfer savait que la repentance est nécessaire au salut).

 

Cet homme en enfer osa même contredire Abraham, car les pécheurs n'arrêtent jamais de pécher et de se rebeller contre la vérité, même en enfer! Abraham le reprit alors en disant: "S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait" (Luc 16:31).

 

En d'autres termes: "Ils ont leur Bible juive! S'ils refusent de croire à la Parole de Dieu, rien ne les persuadera, pas même des miracles...". La Bible nous apprend que la foi ne vient pas des miracles. En outre, les témoins de miracles qui restèrent incrédules abondent dans la Bible.

 

Les témoins de miracles demeurant inconvertis abondent

 

"Si quelqu'un [ressuscité] des morts va vers [les inconvertis], ils se repentiront", pensait cet homme en enfer (Luc 16:30). Pourtant, les pharisiens n'ont-ils pas été témoins de la résurrection de Lazare?

 

Absolument, et pourtant la plupart d'entre eux ont refusé de croire en Christ: "[Jésus] cria d'une voix forte: Lazare, sors! Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d'un linge. Jésus leur dit: Déliez-le, et laissez-le aller. Plusieurs des Juifs qui étaient venus vers Marie, et qui virent ce que fit Jésus, crurent en lui. Mais quelques-uns d'entre eux allèrent trouver les pharisiens, et leur dirent ce que Jésus avait fait. Alors les principaux sacrificateurs et les pharisiens assemblèrent le sanhédrin, et dirent: Que ferons-nous? Car cet homme fait beaucoup de miracles. Si nous le laissons faire, tous croiront en lui, et les Romains viendront détruire et notre ville et notre nation [...] Dès ce jour, ils résolurent de le faire mourir" (Jean 11:34-48,53).

 

Certains crurent par l'intermédiaire des miracles, cela est indéniable, mais beaucoup ne crurent point et il est donc évident que les miracles ne suffisent pas expliquer la foi, sinon tous auraient crurent.

 

Bien d'autres exemples montrent que les miracles sont souvent accompagnés par l'incrédulité comme le montrent la vie de Jésus, des apôtres, ou encore le temps de anges visitant Lot et la destruction de Sodome et Gomorrhe ou bien lorsque Dieu envoya les dix plaies d'Égypte et que Pharaon endurcit son cœur.

 

La foi vient souverainement de Dieu

 

Les Écritures enseignent que "Dieu a départi à chacun la mesure de la foi" (Romains 12:3, version Martin), et que la grâce de la foi salvatrice "cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu" (Éphésiens 2:8). Pour nous chrétiens, "il [nous] a été fait la grâce, par rapport à Christ, non seulement de croire en lui, mais encore de souffrir pour" Christ (Philippiens 1:29).

 

Jésus est en effet "le chef et le consommateur de la foi" (Hébreux 12:2), ce qui peut littéralement être traduit "l'auteur" et "le finisseur" de la foi, et que signifie que Jésus créé la foi et Il la maintient aussi jusqu'à la fin. Notre foi est bel et bien "le don de Dieu" (Éphésiens 2:8). Le Christ a créé notre foi, et Il en fait de même pour tous les chrétiens "qui ont reçu une foi du même genre que la nôtre", écrivait Pierre (2 Pierre 1:1).

 

L'idée que les pécheurs peuvent exercer leur foi par eux-mêmes est étrangère à la Bible qui proclame sans équivoque que tous les hommes sont morts dans leurs péchés et refusent de chercher Dieu qu'ils haïssent, car ils aiment et chérissent leurs péchés (Éphésiens 2: 1-3; Romains 1:30, 3: 9-12; Jean 3: 19-20, 2 Timothée 3: 1-4).

 

C'est pourquoi notre Dieu accorde souverainement le don de la foi et de la repentance à ceux qui sont Ses élus:

 

"[le serviteur de Dieu] doit redresser avec douceur les adversaires, dans l'espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité" (2 Timothée 2:25).

 

"Dieu l'a élevé par sa droite comme Prince et Sauveur, pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés" (Actes 5:31).

 

"Après avoir entendu cela, ils se calmèrent, et ils glorifièrent Dieu, en disant: Dieu a donc accordé la repentance aussi aux païens, afin qu'ils aient la vie" (Actes 11:18).

 

"Les païens se réjouissaient en entendant cela, ils glorifiaient la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent" (Actes 13:48).

 

Et par quel moyen Dieu nous donne-t-Il la foi? Par la puissance de la Parole de Dieu activée par le Saint Esprit: "Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ" (Romains 10:17), "puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu" (1 Pierre 1:23).

 

Gloire à Dieu pour le don de la foi!

 

Les miracles ne sont donc pas plus nécessaires aujourd'hui qu'hier pour donner la foi aux incroyants, car la foi est un don de Dieu. En revanche, l'annonce de la Parole est indispensable: "Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n'ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n'ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s'il n'y a personne qui prêche ?" (Romains 10:14).

 

Alors évangélisons !

 

 

CONNAITREpourVIVRE.com

 

 

Please reload

Please reload