evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Que dit la Bible sur les dinosaures ?

26.06.2015

 

Les fossiles des dinosaures ont-t-ils été placés sous terre par Dieu pour tester notre foi, comme le suggèrent les catholiques ? Qu’enseigne la Bible sur les animaux dit « préhistoriques », qui auraient – selon la théorie de l’évolution – vécu avant l’histoire des hommes ? Pour beaucoup de chrétiens les animaux préhistoriques tels que les dinosaures demeurent une énigme. 

 

Pourtant, selon les Écritures nous n’avons ni à échapper à la réalité par des théories farfelues, ni à être ignorants ou gênés de l’existence des dinosaures, puisqu’ils étaient contemporains des hommes. Considérons ensemble quelques-unes des plus communes questions sur les dinosaures et leur réponse biblique, parfois suivit d’arguments scientifiques pour équiper le chrétien à défendre sa foi.

 

Dans cet article, les dinosaures et les animaux préhistoriques sont considérés en tant qu'entité commune, bien que selon les définitions actuelles de la paléontologie tous les animaux préhistoriques ne sont pas des dinosaures, même s’ils ressemblent à l’apparence qui leur ait communément associée aujourd'hui. La problématique qui nous intéresse est la controverse entre l’évolution, qui affirme que des animaux auraient vécu des millions d’années avant les hommes, et la création biblique qui enseigne que tous les animaux (y compris les dinosaures) étaient contemporains des hommes.

 

 

1. Les dinosaures sont-ils mentionnés dans la Bible ?

 

Le mot dinosaure n’est pas dans la Bible puisqu’il fut inventé en 1842 par l’anatomiste britannique Richard Owen qui utilisa le mot « dinosauria », formé par les racines grecques deinos et sauros signifiant respectivement terriblement grand et lézard (ou reptile). La Bible contient des termes et des descriptions qui correspondent aux dinosaures, comme nous le verrons par la suite.

 

 

2. Les dinosaures existèrent-ils il y a des millions d’années?

 

Le chrétien est soumis à la seule source infaillible de connaissance : la Parole de Dieu. Il ne croit pas à la connaissance faillible et changeante de la science moderne si elle est en conflit avec la Parole de Dieu. La question des dinosaures est en réalité simple, puisqu’ils étaient certainement des animaux, ils ont donc été créés aux cinquième et sixième jours de la semaine créationnelle. Les dinosaures étaient contemporains des hommes il y a seulement quelques milliers d’années (voir l'article sur l’âge de la terre).

 

« Les dinosaures étaient contemporains des hommes il y a seulement quelques milliers d’années »

 

Selon le premier chapitre de la Bible : « Dieu créa les grands animaux des eaux … selon leurs espèces, et tout oiseau ailé selon son espèce… [au] cinquième jour… Et Dieu fit les bêtes de la terre selon leur espèce, et le bétail selon son espèce, et tout reptile du sol selon son espèce… Et Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'ils dominent sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur le bétail, et sur toute la terre, et sur tout animal rampant qui rampe sur la terre… le sixième jour » (Genèse 1 :21-31, version Darby).

 

La plupart des dinosaures étaient des animaux terrestres et furent donc créés au sixième jour. Les animaux aquatiques gigantesques pouvant aussi être placés dans la catégorie des dinosaures et des animaux préhistoriques de mer furent quant à eux créés au cinquième jour. En effet, en Genèse 1 :21 le mot hébreu tanniyn dans l’expression « grands animaux » signifie grands serpents et englobe donc nos reptiles terriblement grands –les dinosaures. 

 

Le pasteur et écrivain John MacArthur écrivit au sujet des versets 20 et 21 : « ces créatures incluent celles extraordinairement larges, toutes sortes de poissons et de mammifères, même les dinosaures » (Bible d’étude de John MacArthur, notes de Genèse chapitre 1). Le même mot tanniyn se retrouve dans différents livres bibliques ; en voici un exemple tiré des Psaumes : « Tu as fendu la mer par ta puissance, tu as brisé les têtes des monstres sur les eaux; Tu as écrasé les têtes du léviathan, tu l'as donné pour pâture au peuple, -aux bêtes du désert » (Psaume 74 :13-14).

 

Selon la Bible, les dinosaures ne peuvent pas avoir existés et s’être éteint avant la venue des hommes, car le péché n’était pas encore entré dans le monde, et donc la mort n’existait pas (cf Romains 5 :12). Il n’y pas de fossiles de dinosaures sans mort des dinosaures. Or, il n’y a pas de mort des dinosaures sans péché, et il n’y a pas de péché sans hommes. L’homme doit donc avoir vécu en même temps que les dinosaures pour qu’ils puissent avoir souffert des conséquences du péché d’Adam et Ève. 

 

De plus, Genèse chapitre premier indique très clairement que Adam devait dominer sur tous les animaux de la création de Dieu, y compris les dinosaures (Genèse 1:28). Par ailleurs, « L'Éternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l'homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l'homme. Et l'homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs... » (Genèse 2:19-20, italique ajoutée). 

 

 

3. La Bible décrit-elle des dinosaures ?

 

Tout à fait, les propos de Dieu envers Job au chapitre 40 du livre portant son nom mentionnent un béhémoth dont la description n’est autre que celle d’un dinosaure : 

 

« Vois le béhémoth, que j'ai fait avec toi: il mange l'herbe comme le bœuf. Regarde donc: sa force est dans ses reins, et sa puissance dans les muscles de son ventre. Il courbe sa queue comme un cèdre; les nerfs de sa cuisse sont entrelacés; Ses os sont des tubes d'airain, ses membres sont des barres de fer! Il est la première des voies de Dieu: celui qui l'a fait lui a fourni son épée. Car les montagnes lui apportent sa pâture, là où se jouent toutes les bêtes des champs. Il se couche sous les lotus dans une retraite de roseaux et de marécages; Les lotus le couvrent de leur ombre, les saules de la rivière l'environnent. Voici, que le fleuve déborde avec violence, il ne se précipite pas; il est plein d'assurance si un Jourdain se jette contre sa gueule. Le prendra-t-on en face? Lui percera-t-on le nez dans une trappe? » (Job 40 :15-24).

 

Les grands monstres portant les noms de « béhémoth » et « léviathan » (souvent traduit à tort par crocodile, éléphant ou hippopotame) ne sont autres que les dinosaures dont les os massifs furent rassemblés dans les musées d’histoire naturelle. Comme l’illustre avec humour le dessin ci-dessous du site AnswersinGenesis.com, les crocodiles et les éléphants n’ont pas une « queue comme un cèdre » du Liban (Job 40 :17).

 

 

« Cette description biblique et les détails… 

correspondent à un diplodocus »

 

Les termes hébreux, bĕhemowth et livyathan signifient respectivement un large quadrupède et une très large créature aquatique, un serpent. Selon Job 40, nous avons affaire à « la première des voies de Dieu » (v. 14). Le béhémoth était donc la plus grande des créatures de Dieu, un homme ne faisait pas le poids devant elle (Job 40:24). Cette description biblique et les détails donnés dans ce chapitre correspondent à un diplodocus.

 

Les dinosaures étaient herbivores comme l’indique Job (40 :15), ce qui s’accorde avec les trouvailles de molécules de chlorophylle (formant la paroi des végétaux) sur les dents des fossiles de dinosaures. Le caractère carnivore des dinosaures n’est qu’une fiction hollywoodienne à des fins commerciales. On note que d’autres animaux tels que le panda ont des dents acérées alors qu’ils sont herbivores. Les apparences sont aussi trompeuses chez les animaux.

 

Au chapitre 41 du livre de Job, le « léviathan » est décrit comme possédant des « dents » inspirant « la terreur », car « des flammes sortent de sa gueule; des étincelles de feu s'en échappent » (v. 19). Ce type de dinosaures ayant vécu avec les hommes est sans nul doute la source des légendes de dragons qui existe tout autour du monde. Aujourd’hui même certains rares animaux « crachent du feu ». Le coléoptère bombardier est un insecte qui utilise un mélange chimque explosif et le propulse à 100°C par son extrémité arrière pour sa survie dans le monde animal. Il est donc plausible qu’un type de dinosaure crachait du feu, les légendes ayant probablement édulcorées cet animal et ces dangers.

 

 

4. Il y a-t-il des traces historiques de dinosaures présents avec les hommes ?

 

Absolument. Cependant, l’homme se rebellera toujours contre la connaissance de Dieu et de la Bible. Très récemment, une controverse a émergée dans le milieu scientifique lorsque l'expert en paléontologie Dr. Mary Schweitzer trouva des cellules sanguines et des tissus vivants dans le fossile d'un Tyrannosaure Rex ! Ces résultats furent présentés dans une conférence de l'Association Américaine pour l'Avancement de la Science, et publiés dans une prestigieuse revue scientifique (Mary H. Schweitzer et al., Proc. R. Soc. B, 2007, 274, 183-197). « Impossible ! », crièrent les évolutionnistes, car les cellules vivantes ne survivent pas à la mort de leur hôte et ne pourraient pas être encore vivantes après plusieurs dizaines de milliers d’années, et absolument pas après 68 millions d’années comme le croient les évolutionnistes. 

 

« Il n’y a pas de préhistoire, seulement une histoire récente du monde »

 

Par la suite, d’autres découvertes scientifiques ont vérifiées la présence de tissus vivants dans ces fossiles ainsi que des maladies telles que des tumeurs cancéreuses. Ces trouvailles ne sont pas surprenantes selon la Bible puisque les dinosaures et les hommes foulèrent cette terre à la même époque et furent ensuite tous deux maudits par le péché. Il n’y a pas de préhistoire, seulement une histoire récente du monde.

 

Que répondirent les évolutionnistes à cette découverte pour le moins dérangeante ? Au lieu de revoir leur théorie et d’admettre que les dinosaures étaient contemporains des hommes afin de rationaliser la survie de ces tissus vivants, ils préférèrent dirent : « ça alors, les cellules vivantes peuvent survivre des millions d’années », alors que toute les observations scientifiques indiquent le contraire ! Voilà le résultat d’une théorie qui souhaite rendre compte du monde et de la vie sans Dieu : le dénie de la réalité.

 

Comme mentionné précédemment, les dragons étaient très probablement des dinosaures, et l’omniprésence de leur description dans des récits tout autour du monde a même poussée des athées et des évolutionnistes des siècles passés à reconsidérer leur histoire naturelle (Sagan, Carl, Les Dragons de l’Eden, Ed. 1977. Dr. Karl Shuker : Les Dragons : une histoire naturelle, Ed. 1995).

 

Par ailleurs, le dragon est inclus parmi les animaux des douze signes du zodiaque chinois, ce qui est intéressant puisque les autres sont très commun à l’homme : le chien, le rat, le singe, le cheval, le bœuf, etc. Des chevaliers ont combattus des dragons au Moyen Âge, et leurs récits ne suggèrent pas nécessairement des scènes fantastiques.

 

De plus, des dinosaures furent observés et rapportés par plusieurs sources historiques dignes de respect. Notamment, une description détaillée de ce qui pourrait-être un tyrannosaure a été mis par écrit par Marco Paulo lors de son voyage en Inde. Dans le fleuve Congo, les indigènes vivants près des marécages affirment avoir souvent observés un animale qu’ils nomment le mokèlé-mbèmbé et qui s’apparentant à un dinosaure.

 

« Quand bien même nous n’aurions pas de preuves,

je croirais la Parole de Dieu, car elle la vérité »

 

Quand bien même nous n’aurions pas de preuves, je croirais la Parole de Dieu, car elle est la vérité. Que feriez-vous ? La bonne nouvelle est que Dieu a aussi permis que nous ayons des sculptures et des fresques historiques qui attestent du fait que les hommes ont vécu avec les dinosaures. Quelques exemples (parmi tant d’autres) sont donnés sur les figures ci-dessous. 

 

 

Selon les experts en paléontologie la probabilité de trouver un groupement d’ossements est infime, dans la quasi-totalité des cas un seul os est déterré. C’est la raison principale pour laquelle la paléontologie est une science moderne, puisqu’il fallut du temps et des ressources financières pour rassembler le squelette entier d’un dinosaure. Le fait que des dinosaures soient représentés dans des domaines historiques autour du globe, parfois même illustrant des hommes chassant des dinosaures, demande leur existence à la même époque que celle des hommes.

 

 

5. Comment les dinosaures sont-ils morts ?

 

Il est étonnant que la théorie selon laquelle une météorite géante a frappée la terre et causée l’extinction des dinosaures soit si populaire puisqu’elle n’est évidemment pas soutenue par des faits scientifiques. Personne n'était présent pour voir les soi-disant faits de l'évolution, ironie suprême pour ceux qui prétendent ne croire que ce qu'ils voient. Selon la Bible, les dinosaures sont morts noyés lors du déluge, un male et une femelle de chaque espèce ayant survécu dans l’arche de Noé. 

 

 « Personne n'était présent pour observer les soi-disant faits de l'évolution, ironie suprême pour ceux prétendent ne croire que ce qu'ils voient » 

 

C’est pourquoi la majorité des fossiles de squelettes complets retrouvés à ce jour, étaient dans une position mortuaire appelée « opisthotonos » qui est typique de la noyade (voir photographies ci-dessous). Les amas de pierres et de boue déplacés par le déluge ont ainsi causés l'ensevelissement vivant des dinosaures qui essayèrent d'échapper à la noyade en étirant en vain leur cou, qui retomba ensuite dans la boue par gravité. Les fossiles rendent clairement témoignage à cette catastrophe  planétaire. 

 

 

 

 

Les dinosaures ayant peuplés la terre après le déluge ont ensuite disparus pour les mêmes raisons qui causent l’extinction de nouvelles espèces chaque année (changements climatiques, diminution des ressources alimentaires, braconnage, prestige de la chasse d’espèces dangereuses, etc).

 

Il ne fut pas un problème pour Noé de faire entrer les dinosaures dans l’arche puisque la majorité des dinosaures étaient de la taille d’un mouton à l’âge adulte, certains étaient aussi petits qu’un caniche. Les plus gros dinosaures ont probablement été pris lorsqu’ils n’étaient pas encore adultes, pour leur plus petite taille et leur plus faible consommation de nourriture.

 

Dans le prochain article de cette série création ou évolution, nous verrons que la Bible enseigne que la terre est jeune de 6000 ans, considérant son importance et l'origine de ce calcul,

 

Bonne lecture,

 

 

CONNAITREpourVIVRE.com

 

 

Please reload

Please reload