evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Il y a-t-il un big bang biblique ?

19.06.2015

 

La théorie du big bang est une tentative de décrire scientifiquement le commencement de l’univers par des lois naturelles. Cette théorie est-t-elle compatible avec la Bible ? Dieu est-Il glorifié lorsque des chrétiens croient à la théorie du big bang ? Dieu approuve-t-Il que l’on utilise la théorie du big bang pour évangéliser ceux qui croient au big bang ? 

 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, beaucoup de chrétiens, de pasteurs et d’églises croient aujourd’hui au big bang, alors que selon la Bible la réponse aux questions précédentes est négative. Commençons par définir le big bang, puis nous examinerons si cette théorie est compatible avec l’Écriture.

 

 

QU’EST-CE QUE LE BIG BANG ?

 

Le dictionnaire Larousse définit ainsi le big bang : « Événement assimilable à une gigantesque explosion, qui serait à l'origine de l'expansion de l'Univers ; théorie cosmologique décrivant l'évolution de l'Univers consécutive à cet événement ». Le glossaire du Centre National de la Recherche Scientifique français le définit en ces termes : 

 

« Concept fondateur de la cosmologie moderne. Théorie de la naissance et de l’évolution de l’Univers. Le monde serait apparu, il y a environ 14 milliards d’années, à partir d’un état extrêmement dense et chaud de la matière, son explosion fulgurante engendrant l’expansion et le rayonnement de fond du ciel. Ironie, c’est son détracteur Fred Hoyle qui a inventé l’expression sonore et imagée désignant ce scénario. Le big bang constitue le cadre de travail naturel des astrophysiciens. Il est assez bien admis. Mais des difficultés subsistent pour expliquer la matière noire, l’énergie noire et ce qui a précédé l’instant primordial » (emphase ajoutée).

 

« Selon la théorie big bang, Dieu n’est pas nécessaire, l’univers était autrefois concentré dans un grain plus petit qu’une tête d’épingle et il explosa pour donner naissance au temps, à l’espace, et à la matière »

 

Le big bang est intrinsèquement lié avec la théorie de l’évolution comme le montre la définition précedente et l’accord général des évolutionnistes avec ce modèle. Selon la théorie big bang, Dieu n’est pas nécessaire, l’univers était autrefois concentré dans un grain plus petit qu’une tête d’épingle et il explosa pour donner naissance au temps, à l’espace, et à la matière qui forma les galaxies et le vivant que nous observons aujourd’hui.

 

Cette théorie d’un grain contenant l’univers provient du fait que l’univers est en expansion, ce qui implique qu’il était mois étendu et plus petit auparavant. L’expansion de l’univers fut proposée dès 1922 par Alexandre Friedmann, tandis qu’en 1927 Georges Lemaître postula que le passé de l’univers était concentré dans un point infiniment petit qu’il appela « l’atome primitif ».

 

En 1929, l'américain Edwin Hubble mis en évidence le déplacement des galaxies par observation astronomique ce qui apporta une preuve pour l’expansion de l’univers. L’expression « big bang » fut utilisée pour la première fois par le scientifique Fred Hoyle dans une émission télévisée de la BBC en 1949, alors qu’il était un détracteur de cette théorie. 

 

En 1965, la découverte d’un fond diffus cosmologique (un rayonnement provenant de l’espace et du big bang selon l’évolution) devint l’argument majeur qui propulsa la théorie du big bang au-devant de la scène scientifique internationale. La théorie fut ensuite modifiée au fil des années avec la théorie de l’inflation (1980), les données de COBE (1992), la matière noire et la théorie des cordes dans les années 90.

 

En résumé,

 

1. Le big bang est une histoire du commencement de l’univers

2. Le big bang est liée à l’évolution

3. Le big bang est une rationalisation du commencement du monde sans Dieu

4. Le big bang est une théorie scientifique mais pas un fait observé ou observable

5. La théorie du big bang a historiquement subi de nombreuses modifications

6. La majorité des scientifiques athées croit au big bang 

 

 

LE BIG BANG EST-T-IL COMPATIBLE AVEC LA BIBLE ?

 

Peut-on dire qu’au commencement Dieu utilisa le big bang ? La seule façon de s’en convaincre et de comparer le récit biblique avec la théorie du big bang. Voici donc six arguments bibliques qui démontrent que le big bang est opposé aux enseignements du Seigneur: 

 

 

1. La création est surnaturelle alors que le big bang est naturel

 

La Bible et la science évolutionniste s’opposent fondamentalement sur le fait que l’Ecriture affirme que Dieu a surnaturellement créé l’univers, alors que l’évolution est une tentative de décrire l’univers sans Dieu de façon purement naturelle. L’évolutionniste ne croit pas aux miracles, pour lui tout peut être rationnellement décrit par les lois de la nature. Le chrétien croit aux miracles, « car rien n'est impossible à Dieu » (Luc 1 :37).

 

« La théorie du big bang est anti-biblique parce qu’elle ne conçoit pas l’existence et la nécessité du surnaturel pour rendre compte de la création de l’univers »

 

Contrairement à l’évolution et la théorie du big bang, la Bible nous instruit en disant que « c'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles » (Hébreux 11:3).

 

Les scientifiques athées défenseurs du big bang ne croient que ce qu’ils voient. Le chrétien sait que le monde a été formé par le Dieu invisible dans un dessein bienveillant, et non par un accident cosmique. La théorie du big bang est anti-biblique parce qu’elle ne conçoit pas l’existence et la nécessité du surnaturel pour rendre compte de la création l’univers.

 

 

2. La création biblique forme la terre avant le soleil

 

Selon la Bible la terre a été formée avant le soleil. La terre a été formée miraculeusement au troisième jour: 

 

« Dieu dit : Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi. Dieu appela le sec terre, et il appela l'amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon. Dieu dit : Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi. La terre produisit de la verdure, de l'herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le troisième jour » (Genèse 1:9-13).

 

Le soleil fut quant à lui formé au quatrième jour avec les astres des cieux : « Dieu dit : Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit ; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années ; et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi. Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit ; il fit aussi les étoiles » (Genèse 1:14-16).

 

Or, selon la théorie du big bang le soleil et la terre sont respectivement apparus il y a 4.5 et 3.5 milliards d’années. Il y a là une contradiction claire et décisive avec la Bible. 

 

Pourquoi donc la terre a-t-elle été créée avant le soleil ? « Car ainsi parle l'Éternel, Le créateur des cieux, le seul Dieu, Qui a formé la terre, qui l'a faite et qui l'a affermie, Qui l'a créée pour qu'elle ne fût pas déserte, Qui l'a formée pour qu'elle fût habitée : Je suis l'Éternel, et il n'y en a point d'autre » (Esaïe 45 :18). Dieu a formé la terre pour qu’elle soit la scène de l’histoire du monde, des hommes, et de la rédemption pour Sa gloire. Elle est donc la première à être établi pour être ensuite couvertes par la flore, la faune et l’humanité. 

 

Le soleil, en revanche, a été créé pour « pour séparer le jour d'avec la nuit » pour la terre; avec la lune ils sont « des signes pour marquer les époques, les jours et les années » (Genèse 1 :14). Les cycles de lumière et de ténèbres existaient avant la venue de la lune et du soleil (Genèse 1 :4-5), ces astres furent ensuite crées pour signaler ces cycles. Le soleil fut aussi créé « pour pour éclairer la terre » (Genèse 1 :15). Les astres furent donc créés pour la terre et ses habitants, ce qui explique l'ordre créationnel, tout comme ce fut le cas pour l'homme et la femme (1 Corinthiens 11:8-9).

 

3. La création biblique illumine la terre sans le soleil

 

Selon la Bible la terre abondait de lumière avant l’existence du soleil, alors que selon le big bang, le soleil était la seule source de lumière sur la terre. En effet il est écrit que les jours créationnels étaient caractérisés par des cycles de lumières : « Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour » (Genèse 1 :5), ce qui implique que la terre fut illuminée lors de sa création au troisième jour (Genèse 1:13). Étant donné que la Bible enseigne la création de la terre avant l’existence du soleil, il y a donc une difficulté apparente. 

 

C’est pourquoi, nombres de chrétiens et de théologiens se précipitent pour dire que le premier chapitre de la Genèse ne peut pas être littéral puisque la terre et la verdure sont créées avant le soleil, lequel est nécessaire à la photosynthèse des végétaux. De plus, le soleil étant créé après les premiers jours de la création, ces jours, nous dit-on, ne sont donc pas solaires et d’une durée de vingt-quatre heures, mais plutôt une période indéfinie de temps, des milliards d’années. 

 

Pourquoi une telle objection ? Ne serait-ce pas parce ces chrétiens traitent la création miraculeuse de façon naturaliste ? Ne serait-on pas en train de dire que Dieu ne peut pas avoir créés les arbres (qui ont besoin du soleil) avant le soleil, puisqu’aujourd’hui le soleil est nécessaire selon les lois de la nature ? Évidemment une telle pensée est antibiblique puisqu’elle rejette le surnaturel et la puissance de Dieu.

 

Que diriez-vous à quelqu’un qui argumenterait qu’un aveugle de naissance ne peut pas voir et être guéri par Jésus Christ car les lois de la nature ne le permettent pas ? Probablement que vous croyez à la Bible, à son message et son Tout-Puissant Auteur à qui rien n’est impossible. Il est capable de créé la lumière dans les yeux de celui qui est aveugle. Il a aussi « dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut » dans un univers encore sans soleil (Genèse 1 :3). Il a dit « que la terre et les végétaux soient, et ils furent » dans une terre encore sans soleil. Il créa des jours de vingt-quatre heures avant le soleil.

 

Croyez-vous que Dieu Tout-Puissant ait été capable de stopper la progression du soleil pour accomplir Ses desseins avec Josué comme le dit l’Écriture: « le soleil s'arrêta, et la lune suspendit sa course, Jusqu'à ce que la nation eût tiré vengeance de ses ennemis » (Josué 10 :13a) ? Croyez-vous que Dieu puisse faire subsister le monde en dehors de son fonctionnement naturel pour indiquer miraculeusement un signe de sa bonté, comme Il le fit pour l’extension de la vie du roi Ézéchias qui était malade : « Et le soleil recula de dix degrés sur les degrés où il était descendu » (Esaïe 38 :8b) ? Pourquoi donc serait-il étonnant de la part de Dieu d’éclairer la terre de Sa lumière sans soleil, de faire fonctionner la création naissante outre les lois naturelles qu’Il fixa ensuite pour la maintenir ? 

 

« Ne traitons pas la Genèse comme une description poétique ou naturaliste du commencement puisque c’est une extraordinaire succession de miracles que nous pouvons prendre au mot »

 

À la fin des temps Dieu fera « un nouveau ciel et une nouvelle terre » (Apocalypse 21 :1) et nous seront dans la Jérusalem céleste qu’Il a préparée pour nous. « La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer ; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau. Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire » (Apocalypse 21 :23-24).

 

Une ville pleine de lumière et de vie, sans soleil, car notre Dieu est Tout-Puissant et opère des miracles. Ne traitons pas la Genèse comme une description poétique ou naturaliste du commencement puisque c’est une extraordinaire succession de miracles que nous pouvons prendre au mot.

 

 

4. La création biblique forme la terre avant les étoiles

 

« Dieu […] fit aussi les étoiles […] le quatrième jour » (Genèse 1 :16-19). Selon le big bang, les étoiles sont apparus par chance dans l’espace il y a plus de 10 milliards d’années, soit bien avant la terre. Là encore, les récits divergent. Le big bang est aussi un récit qui demande la foi, par ailleurs, une foi irrationnelle puisqu’il faut croire que de rien surgit le tout de l’univers et de ces étoiles par chance. La théorie scientifique du big bang ou comment une explosion à partir de rien forme tout l’univers sans cause !

 

« La théorie scientifique du big bang ou comment une explosion à partir de rien forme tout l’univers sans cause ! »

 

La Bible fait tellement plus sens : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre » (Genèse 1 :1). Soyons soumis à la Parole de Dieu : « Ainsi parle l'Éternel : Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied. Quelle maison pourriez-vous me bâtir, Et quel lieu me donneriez-vous pour demeure ? Toutes ces choses, ma main les a faites, Et toutes ont reçu l'existence, dit l'Éternel. Voici sur qui je porterai mes regards : Sur celui qui souffre et qui a l'esprit abattu, Sur celui qui craint ma parole » (Esaïe 66 :1-2).

 

 

5. La création biblique date de 6000 ans

 

Le big bang et la théorie évolutionniste ont besoin de vastes période de temps pour avoir l’air crédible, mais la Bible nous permet de savoir que l’univers est très récent. La création a seulement 6000 ans.

 

 

6. La création biblique est immuable comme son Auteur

 

La théorie du big bang est erronée, faillible et biaisée car elle est humaine. La création biblique est vérité, infaillible, et objective car elle est divine. La théorie du big bang a changée par le passé, elle changera et disparaîtra dans le futur. La création biblique est inchangeable et le restera à jamais : « A toujours, ô Éternel ! Ta parole subsiste dans les cieux » (Psaumes 119:89). 

 

Les chrétiens qui mettent leur confiance dans des hommes qui haïssent leur Créateur pour leur expliquer comment l’univers et la vie existent sans Dieu, se mettent le doigt dans l’œil s’ils pensent que le big bang peut-être un outil d’évangélisation. Que penserons les personnes évangélisées le jour où la théorie de l’évolution aura perdu sa popularité (ce qui a déjà commencé dans le milieu scientifique) ? Ils penseront que le message de l’Évangile annoncé avec le big bang doit-être bien peu fiable. 

 

 

CONCLUSIONS DE LA SÉRIE

 

■ Une vaine et non vérifiable théorie athée

 

L’évolution dans son ensemble est contraire aux Écritures et fut développée comme une vaine tentative de rendre compte du monde sans Dieu. L’évolution n’est d’ailleurs pas le fruit d’une bonne science, mais de l’interprétation biaisée de faits scientifiques discriminés pour justifier une vision athée du monde. Si le big bang tout comme l’évolution darwinienne sont toujours qualifiés de théories, c’est parce que leurs fondements restent de simples hypothèses non-vérifiées et souvent non vérifiables. 

 

La formation des étoiles, la macroévolution (l’évolution des singes en hommes par exemple), ou l’apparition de la vie par accident biochimique, sont dits prendre des millions d’années. Nous ne pourrons donc jamais les observer pour vérifier ces théories, la belle affaire ! Ce n’est donc pas de la science, mais une pure fiction en contraction avec les observations scientifique actuelles. Les étoiles ne se forment pas; la macroévolution ne s'observe pas pas; la vie ne se produit pas sans une source de vie initiale.

 

 

■ L'examen biblique renie l'évolution

 

Cette série avait avant tout pour objectif d’examiner bibliquement la controverse création ou évolution. Le résultat est que les fondements de l’évolution sont opposés à la Parole et devraient être rejetés par l’Église. Le chrétien croit au Dieu trinitaire de l'Écriture, il est soumis à son Seigneur et Sauveur Jésus Christ qui croyait à une compréhension littérale du livre de la Genèse (Marc 10 :6, Matthieu 19 : 3-8). Le monde présent n’est pas le résultat de processus naturels mais l’œuvre miraculeuse de Dieu (Hébreux 11 :3). 

 

L’homme fut surnaturellement créé à partir de la poussière de la terre (Genèse 2 :7), et se distingue fondamentalement des animaux en ce qu’il reçut le souffle du Tout-Puissant, une âme, une conscience. L’homme a été créé à l’image du Créateur ce qui est un privilège qu’il ne partage avec aucune autre créature sur la terre et dans les cieux (Genèse 1 :26, Jacques 3 :9). La Bible enseigne simplement que les hommes ne sont pas des animaux (1 Corinthiens 15 :39).

 

Les fossiles d’animaux dits préhistoriques tels que les dinosaures ne sont pas le résultat de l’évolution. Il n’y a pas de préhistoire, seulement une histoire récente du monde. Les hommes et tous les animaux ayant jamais peuplés la terre vécurent à la même époque. Une histoire du monde qui commença il y a près de 6000 ans.

 

La terre est maudite depuis que le péché est entré dans le monde par la transgression d’Adam et Ève dans le jardin d’Éden. Ainsi, la mort entra dans le monde par la désobéissance de l’homme. À la lecture de Romains 5 :12, tout chrétien soumis aux Écritures est forcé de constaté que l’évolution ne dispose pas de la mort avant l’apparition de l’humanité, puisque la Bible dit que l’humanité fit entrer la mort dans le monde. L’évolution est donc bibliquement irrecevable.

 

 

■ Croyons en la Parole de Dieu

 

En définitive, nous devons choisir qui est notre maître. Sera-ce l’homme et ses pensées faillibles en rébellion contre Dieu ? Ou bien abandonnerons-nous « les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai » ? (1 Thessaloniciens 1 :9)  « Si l'on vous dit : Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir, qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? S'adressera-t-il aux morts en faveur des vivants ? A la loi et au témoignage ! Si l'on ne parle pas ainsi, Il n'y aura point d'aurore pour le peuple » (Esaïe 8 :19-20). Croyons en Dieu, croyons en Sa Bible, et soyons bénis.

 

Prenons garde de ne pas embrasser l’évolution parce c’est politiquement correct dans le monde (de l’entreprise, universitaire, etc), ou (j’en ai honte) dans certaines églises. Si vous avez honte de la Parole de Dieu pour plaire aux hommes, Dieu vous jugera sévèrement : « Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l'homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges » (Marc 8 :38). 

 

« Mais si quelqu'un souffre comme chrétien, qu'il n'en ait point honte, et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce nom » (1 Pierre 4 :16). Si vous choisissez de croire en l’Eternel, de de craindre Sa Parole et de l’élever comme une bannière dans toutes les nations, vous avez choisi la bonne part, celle qui ne vous sera point enlevée, celle qui sera une abondante bénédiction pour la vie présente et les récompenses célestes à venir :

 

« Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité » (2 Timothée 2 :15). Merci d’avoir pris le temps de lire cette série création ou évolution et n’hésitez pas à la partager autour de vous, que Dieu vous bénisse abondamment par une croissance dans la connaissance de Sa Parole et de Sa grâce pour Sa gloire,

 

Fraternellement en Christ,

 

 

CONNAITREpourVIVRE.com

Please reload

Please reload