evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Quel est l'âge de la Terre selon la Bible? 6000 ans

20.06.2015

 

La terre est-t-elle vielle de milliards d’années ou jeune de milliers d’années ? Les croyants en l’évolution enseignent que l’univers est vieux de 13.8 milliards d’années et la terre de 4.5 milliards d’années. Les créationnistes enseignent que selon la Parole de Dieu l’univers et la terre sont jeunes de 6000 ans. Quelle importance cela peut-il avoir pour le chrétien ? La Bible nous permet-elle d’établir l’âge de la terre ? Telles sont les questions qui seront adressées dans cet article.

 

 

JEUNE OU VIELLE, QUELLE IMPORTANCE ?

 

1. Une question d’autorité

 

La Bible doit avoir pleine autorité sur tous les sujets qu’elle adresse pour que Son message de salut ait aussi pleine autorité. Si la Bible à tort sur la l’âge de la terre et l’évolution dans l’Ancien Testament, pourquoi croire ce qui est écrit dans le Nouveau Testament ? Puisque Jésus croyait à l’existence d’Adam et Eve et au message littéral de la Genèse (Marc 10 :6, Mattieu 19 :3-6), pourquoi croire son message sur la vie éternelle, si l’on prétend qu’Il s’est déjà trompé ?

 

« La Bible doit avoir pleine autorité sur tous les sujets qu’elle adresse pour que Son message de salut ait aussi pleine autorité »

 

2. L’amour de la vérité

 

Le chrétien cherche aussi à connaitre l’âge de la terre par amour pour la vérité. Dieu parle de l’univers et de la planète terre dans la Bible, et le monde dans lequel nous vivons en parle également. Ces deux sources de connaissance ne s’accordent pas, le chrétien a donc pour devoir d’en avoir le cœur net (1 Thessaloniciens 5 :21). 

 

Dieu est vérité (Jean 14 :6), ceux qui l’aiment doivent aussi aimer la vérité. Connaitre la vérité sur ce que Dieu a révélé dans la Bible nous permet d’être des adorateurs selon le cœur de Dieu –en esprit et en vérité (Jean 4 :23). Le mensonge est diabolique et destructeur (Jean 8 :44), seule la vérité rend libre : « vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira » (Jean 8 :32), et donne la joie :« [l’amour] se réjouit de la vérité » (1 Corinthiens 13 :6b).

 

 

3. Avoir une bonne vision du monde

 

Le chrétien doit avoir une vision biblique du monde et de son histoire. Le mensonge d’une terre ancienne est une pierre d’achoppement pour les chrétiens et les non-chrétiens. Un jour un inconverti m’a demandé comment Jésus Christ pouvait-Il vraiment être celui qu’Il affirme être au vu de la chronologie de l’évolution ? Dieu est-Il véritablement concerné par les hommes, étant donné que seulement une poussière des 14 milliards d’années de l’âge de l’univers concerne les hommes ? 

 

Il comprenait l’incohérence entre le christianisme qui affirme que Dieu se glorifie par l’humanité et le fait que la majorité de l’histoire du monde (selon les évolutionnistes) ne concerne pas les hommes. Pourquoi Christ est-Il venu seulement après 14 milliards d’années, si c’était vraiment le but de la création ? Voici comment l’Évangile lui-même devenait difficile à croire à cause de l’évolution. 

 

Or, comme je répondis à cette personne, selon le vrai message biblique la terre a seulement 6000 ans et le Christ a été impliqué avec les hommes depuis le commencement du monde. Christ apparaissait déjà dans l’Ancien Testament par la nuée et en tant que l’Ange de l’Eternel. Il s’est ensuite incarné en homme il y a deux mille ans pour sauver le monde de ses péchés. L’histoire du monde est courte et se terminera bientôt avec le retour de Jésus-Christ.

 

« L’urgence de l’évangélisation et [...] notre consécration pour Dieu dépendent de notre compréhension de ce que l’Eternel a fait par le passé »

 

Imaginez-vous sérieusement un instant que le monde ait seulement 6000 ans, et que Adam était le premier homme de la terre. Ne voyez-vous pas combien cela affecterait notre quotidien ? Dieu est proche des hommes ; Il a agi directement dans un passé récent ; Il est toujours à l’œuvre à chaque instant ; Il revient et la fin approche à grand pas. L’urgence de l’évangélisation et la priorité que nous donnons à notre consécration pour Dieu dépendent de notre compréhension de ce que l’Eternel a fait par le passé.

 

Plus on étudie ces deux visions du monde, plus on se rend compte de leur importance et de leurs conséquences mentales et pratiques sur les hommes. C’est peut-être un des seuls points sur lequel les créationnistes et les évolutionnistes s’accordent : le sujet est très important.

 

Ne croyez pas une seule seconde que la propagande de masse qu’opère monde au sujet de l’évolution (souvent lié à l’athéisme) soit sans objectifs. Le « monde entier est sous la puissance du Malin » (1 Jean 5 :19), et il serait une grande erreur de croire que l’idéologie du monde et du Diable est neutre pour notre vie spirituelle. 

 

 

4. Le temps donne du crédit à l’évolution

 

L’évolution ne devrait pas avoir le luxe du temps. L’âge de l’univers (et de la terre) est un ingrédient indispensable à l’évolutionnisme, si l’un tombe il emportera irrémédiablement l’autre dans sa chute. Pensez-vous qu’en quelques années un singe puisse devenir un homme ? Moi non plus.

 

En revanche, si l’on nous dit que ce processus d’évolution se fait en des milliards d’années, beaucoup le considère plus crédible, alors que le temps n’y change vraiment rien. Les milliards d’années rendent la théorie de l’évolution plus crédible ; or selon la Bible, les athées ne disposent que de quelques milliers d’années, ce qui rend impossible toute tentative de rationalisation de l’univers et de la vie sans Dieu.

 

COMMENT CALCULER CES 6000 ANS ?

 

Dieu a souhaité que nous puissions compter les années et distinguer les âges, Il a donc créé les astres pour nous guider : « Dieu dit : Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit ; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années » (Genèse 1 :14).

 

James Ussher était un archevêque irlandais qui vécut entre 1581 et 1656, et qui entreprit le calcul de l’âge de la terre selon le récit biblique. Son célèbre calcul basé sur les Ecritures le menant à une création formée en l’an 4004 avant Jésus-Christ. Cet homme était un académicien ayant obtenu son doctorat à l’âge de 26 ans, il était aussi théologien et il reste également reconnu en tant qu’historien.

 

Du commencement jusqu'à la fin de la création : 6 jours de 24 h

 

Comme démontré dans l’article numéro 4, la semaine de la création est littérale, historique et composée de jours solaires. À l’issue de cette semaine, le premier homme est né – Adam. Selon les paroles de Jésus Christ, Adam a bien été formé au commencement du monde : « Mais au commencement de la création, Dieu fit l'homme et la femme » (Marc 10 :6). Evidemment, si le premier homme était apparu après plus de 13 milliards d’années, cette parole du Christ serait une erreur ; ce qu’elle n’est pas puisqu’Adam fut formé après 6 jours de 24 heures.

 

De Adam jusqu'à Noé et son fils Sem : 1556 ans

 

La Bible nous donne ensuite l’âge d’Adam (130 ans) lorsqu’il engendra son fils héritier Seth, pour Seth qui eut son fils à 105 ans, et ainsi de suite les agês sont donnés jusqu'au fils de Noé, Sem : 

 

« Voici le livre de la postérité d'Adam. Lorsque Dieu créa l'homme, il le fit à la ressemblance de Dieu. Il créa l'homme et la femme, il les bénit, et il les appela du nom d'homme, lorsqu'ils furent créés. Adam, âgé de cent trente ans, engendra un fils à sa ressemblance, selon son image, et il lui donna le nom de Seth. Les jours d'Adam, après la naissance de Seth, furent de huit cents ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours qu'Adam vécut furent de neuf cent trente ans ; puis il mourut. Seth, âgé de cent cinq ans, engendra Énosch […] Noé, âgé de cinq cents ans, engendra Sem, Cham et Japhet » (Genèse 5 :1-6, 32).

 

Ceci nous permet de calculer le nombre d’année entre chaque génération et de connaitre la durée de la période couvrant la vie d’Adam (Genèse 5 :1) jusqu’à Noé et ses fils (Genèse 5 :32), soit (130+105+90+70+65+162+65+187+182+500) 1556 ans.

 

De Sem jusqu'à Abraham entrant Canaan : 465 ans

 

Après le déluge et la colère divine jugeant l’humanité coupable de la peine capitale, les huit survivants épargnés par Dieu (Noé et sa famille) repeuplèrent la terre (Genèse 10 :1,32 ; 1 Pierre 3 :20). Des trois fils de Noé (Sem Cham et Japhet), la généalogie de Sem est détaillée en Genèse chapitre 11 : 

 

« Voici la postérité de Sem. Sem, âgé de cent ans, engendra Arpacschad, deux ans après le déluge. Sem vécut, après la naissance d'Arpacschad, cinq cents ans ; et il engendra des fils et des filles. Arpacschad, âgé de trente-cinq ans, engendra Schélach […] Térach, âgé de soixante-dix ans, engendra Abram, Nachor et Haran » (Genèse 11 :10-12). 

 

Les générations depuis Sem jusqu'à Abraham (portant alors le nom d’Abram) couvrent (100+35+30+34+30+32+30+29+70) 390 ans. Puis, après 75 ans Abraham sortit de Charan (Genèse 12 :4), soit un total de 465 ans. Nous sommes désormais aux alentours de 2000 avant Jésus, ce qui est généralement la date que donnent les historiens (chrétiens et non-chrétiens) concernant la vie d’Abraham.

 

De Abraham jusqu'à l’exode juif : 430 ans

 

Dieu fit la promesse de donner à Abraham une postérité, la terre de Canaan, et des bénédictions (Genèse 12 et 15). Le temps qui s’écoula depuis la promesse faites à Abraham jusqu’à la sortie de l’esclavage en Egypte lorsque Moise reçu les tables de la loi, nous est aussi donné dans la Parole : « Voici ce que j'entends : une disposition, que Dieu a confirmée antérieurement, ne peut pas être annulée, et ainsi la promesse rendue vaine, par la loi survenue quatre cents trente ans plus tard » (Galates 3 :17, cf Genèse 12 :10, Exode 12 :40).

 

De l’exode jusqu'au début de la construction du temple : 479 ans

 

Selon 1 Rois 6 :1, la construction du temple commença 479 ans après la sortie de l’Egypte, soit la quatre cent quatre-vingtième année : « Ce fut la quatre cent quatre-vingtième année après la sortie des enfants d'Israël du pays d'Égypte que Salomon bâtit la maison à l'Éternel, la quatrième année de son règne sur Israël, au mois de Ziv, qui est le second mois ».

 

De la construction du temple jusqu'à la fin de Salomon : 36 ans

 

Le temple avait commencé lors de la « la quatrième année » (1 Rois 6:1) du règne de Salomon, et ce dernier « régna quarante ans à Jérusalem sur tout Israël. Puis Salomon se coucha avec ses pères, et il fut enterré dans la ville de David, son père. Roboam, son fils, régna à sa place » (1 Rois 11 :42). Soit un total de 36 ans entre le début de la construction du temple et la fin du règne de Salomon et du royaume unifié.

 

De Roboam jusqu'à la déportation à Babylone: 390 ans

 

Roboam, le fils de Salomon, régna dans une maigre partie du royaume de son père, qui devint divisé entre le nord (Israël) et le sud (Juda). En ce temps-là, l’idolâtrie du pays fut grandissante (particulièrement au nord), et le péché s’accumula devant l’Eternel. Dieu utilisa alors le prophète Ezéchiel pour juger les 390 années d’idolâtrie qui s'en suivirent en Israël: 

 

« Puis couche-toi sur le côté gauche, mets-y l'iniquité de la maison d'Israël, et tu porteras leur iniquité autant de jours que tu seras couché sur ce côté. Je te compterai un nombre de jours égal à celui des années de leur iniquité, trois cent quatre-vingt-dix jours ; tu porteras ainsi l'iniquité de la maison d'Israël. Quand tu auras achevé ces jours, couche-toi sur le côté droit, et tu porteras l'iniquité de la maison de Juda pendant quarante jours ; je t'impose un jour pour chaque année » (Ezéchiel 4:4-6).

 

Nous arrivons donc à un total de près de 3400 ans depuis la création. Plus précisément, la déportation de Juda à Babylone est historiquement datée de 586 avant Jésus-Christ.

 

Au sujet des calculs précédents, certains versets sont interprétés différemment par les commentateurs bibliques (par exemple l’âge de Térach lorsqu’il engendra Abram). De plus, les années mentionnées dans les versets sont certainement arrondies à l’unité. Malgré ces variantes, selon l'Écriture la création de l’univers date donc approximativement de 4000 ans avant Jésus-Christ, soit il y a environ 6000 ans.

 

Mes frères et sœurs chrétiens, considérez comment Dieu a permis que nous puissions déterminer « les époques, les jours et les années » (Genèse 1 :14) non seulement par les astres qu’Il a créés à cet effet mais aussi par des informations concordantes et indispensables sur les périodes bibliques, disséminées dans Sa Parole (Genèse 5 et 11 ; Galates 3 :17 ; 1 Rois 6 :1 ; Ezéchiel 4 :4-6). La structure des généalogies présentes en Genèse 5 et 11 (absente dans les autres généalogies de l’Écriture) ne peut avoir d’autre but que de nous permettre de compter. 

 

S’il n’en était pas ainsi, comment donc « toute Écriture » dans la Bible pourrait-être « utile » (2 Timothée 3 :16) ? Comment donc toutes les paroles de l’Ancien Testament pourraient-elles être « écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles » (1 Corinthiens 10 :11) ? Recevons l’instruction du Seigneur, rien dans Sa Parole est inutile pour notre foi, les généalogies n'y font pas exception.

 

Dans le prochain article de cette série création ou évolution, nous verrons ce que la Bible nous permet de conclure sur le Big Bang

 

Bonne lecture,

 

 

CONNAITREpourVIVRE.com

 

Please reload

Please reload