evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

Va chercher ton frère

04.02.2018

 

Le magnifique cantique intitulé Jésus te confie dans le recueil Sur les Ailes de la Foi (No. 614) commence par les paroles suivantes : “Jésus te confie une œuvre d'amour, Utile et bénie jusqu'à son retour; Cette sainte tâche, veux-tu l'accomplir? Pour lui, sans relâche, sans jamais faiblir? 

 

Puis, le cantique nous exhorte puissamment à l’évangélisation tout en nous instruisant sur la nature de cette œuvre d’amour pour le Christ notre Sauveur :

 

Va chercher ton frère

Esclave enlacé,

Las de sa misère,

De son noir passé;

Arrache son âme

Au plaisir trompeur,

Le salut proclame,

En Christ, ton Sauveur”.

 

La Sainte Parole de Dieu nous commande quant à elle : “maintenez-vous dans l'amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ pour la vie éternelle. Reprenez les uns, ceux qui contestent ; sauvez-en d'autres en les arrachant du feu ; et pour d'autres encore, ayez une pitié mêlée de crainte, haïssant jusqu'à la tunique souillée par la chair” (Jude 21b-23).

 

Un serviteur du Seigneur doit en effet être doué de patience et “redresser avec douceur les adversaires, dans l'espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité, et que, revenus à leur bon sens, ils se dégageront des pièges du diable, qui s'est emparé d'eux pour les soumettre à sa volonté ” (2 Timothée 2:24-26). Notre frère est un esclave enlacé.

 

“votre frère et votre sœur en l’humanité sont esclaves du Diable et de leur péché et nous devons aller les chercher”

 

Cher lecteur, votre frère et votre sœur en l’humanité sont esclaves du Diable et de leur péché et nous devons aller les chercher. Ne dites pas : “Qui est mon frère? ” tel le docteur de la loi juif qui se justifia devant le Seigneur Jésus en rétorquant: “Et qui est mon prochain ? ” (Luc 10:29), lorsque Jésus lui annonça le commandement clair et limpide: “Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même” (Luc 10:27).

 

Jésus répondit à cet homme, qui refusait d’aimer son prochain, que tout homme est notre prochain. Dans la parabole du Bon Samaritain que Jésus inventa (Luc 10:25-37), seul le Samaritain agit à la gloire de Dieu en s’arrêtant pour aider son prochain à demi mort sur le chemin.

 

Les religieux ayant une foi morte qui étaient passés près du blessé ne firent rien pour aider leur prochain, le bon Samaritain fut quant à lui « ému de compassion lorsqu'il le vit. Il s'approcha, et banda ses plaies, en y versant de l'huile et du vin ; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui ” (Luc 10:33b-34).

 

Avez-vous compassion pour les perdus qui se meurt sans Dieu et sans l’ésperance vivante du Christ dans le monde? Allez-vous cherchez vos frères, esclaves enlacés ? Depuis quand n’avez-vous pas parle de l’Évangile à un non-converti ? Qu’attendez-vous ? Reconnaissons que “nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres...” (Éphésiens 2:3).

 

Grâces soient rendues à Dieu quelqu’un a eu compassion de nous pour venir nous parler de Christ et sa source d’eau vive ! Qu’attendez-vous ? L'Éternel nous dit comme à Caïn : “Où est ton frère?” (Paraphrase de Genèse 4:9). Ne répondons pas comme ce dernier : “Suis-je le gardien de mon frère ?”, Car le Seigneur serait catégorique dans sa réprimande : “Oui. Tu es le gardien de ton frère !”.

 

Par ailleurs, le principe moral donné par Dieu à Ézéchiel s’applique aussi à nous aujourd’hui : “Quand je dirai au méchant : Tu mourras ! si tu ne l'avertis pas, si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa mauvaise voie et pour lui sauver la vie, ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang” (Ézéchiel 3:18).

 

Alors, n’ayons pas le sang de notre prochain sur nos mains ! Ne péchons pas par manquement en gardant pour nous cette eau vive suffisante pour tous. Aimons notre prochain comme nous même en leur annonçant l’Évangile car “c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit” (Romains 1:16).

 

En effet, “après avoir entendu la parole de la vérité, l'Évangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint Esprit qui avait été promis” (Éphésiens 1:13), car “la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ” (Romains 10:17). Oui, la loi de l’Éternel est parfaite et elle convertie l’âme.

 

[Dieu ne croit pas que les athées existent, et vous?]

 

Si nous aimons le Seigneur Jésus Christ, voici ce que Sa parole nous appelle à être : des ambassadeurs pour l’Évangile. « Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! » (2 Corinthiens 5:18-20).

 

Cher lecteur n’attend plus : Va chercher ton frère. Va évangéliser, la grande mission de Matthieu 28:19-20 est pour toi ! De plus, cette mission est pour l’Église, alors demande à ton église locale d’organiser sans attendre des sorties d’évangélisation dans les rues si elles n'existent pas déjà. Heureux sera celui travaillant ainsi au retour du Seigneur !

 

Que Dieu nous donne à tous et à toujours d’avoir compassion et un zèle pour aller chercher nos frères et sœurs en l’humanité qui vont tout doit en enfer, leur donnant l’eau vive de l’Évangile selon Jésus Christ. Amen.

 

[Jésus te confie: vidéo du cantique avec paroles]

 

 

CONNAITREpourVIVRE.com

Please reload

Please reload