evangile.jpg
Please reload

Tirer par type
Catégories
Populaires

35 versets bibliques sur le mariage

11.03.2018

 

Que dit la Bible sur le mariage ? Est-ce une invention ou une convention humaine obsolète comme le pensent beaucoup aujourd’hui ? Quelle doit être la relation entre un mari et sa femme ? Qu’en est-il de la soumission ou encore de la fidélité et de la sexualité ?

 

Que pense Dieu du divorce et du remariage ? Que représente le mariage sur terre, et qu’annonce-t-il ? Voyons donc ce qu’enseigne la Parole de Dieu sur ces sujets grâce aux versets bibliques suivants :

 

 

Le mariage est une institution divine

 

1. « L'Éternel Dieu dit : Il n'est pas bon que l'homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui » (Genèse 2:18).

 

2. « L'Éternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme. Et l'homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! on l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme. C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair » (Genèse 2:24-26).

 

Dieu, et non l’homme, a inventé ou institué le mariage. Le mariage n’est pas une convention sociale, mais une institution divine pour toute l’humanité. Tous les hommes sont donc responsables de se marier pour vivre avec leurs femmes, car telle est la volonté de Dieu. Ceux qui interdisent de se marier s’opposent à Dieu :

 

3. « Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons […] prescrivant de ne pas se marier » (1 Timothée 4:1,3).

 

 

Dieu est l’agent suprême qui ratifie un mariage

 

Jésus cite le passage précédent en Genèse 2 dans le contexte du mariage en Matthieu 19, confirmant que Dieu est l’auteur du mariage :

 

4. « Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque ? Il répondit : N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme et qu'il dit : C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ? Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint » (Matthieu 19:3-6).

 

VIDÉOS

 

Le mariage est une grâce

 

5. « Celui qui trouve une femme trouve le bonheur ; c'est une grâce qu'il obtient de l'Éternel » (Proverbes 18:22).

 

 

Le mariage est une alliance

 

6. « Et vous dites : Pourquoi ?... Parce que l'Éternel a été témoin entre toi et la femme de ta jeunesse, à laquelle tu es infidèle, bien qu'elle soit ta compagne et la femme de ton alliance » (Malachie 2:14).

 

 

Le mariage est une réflexion de Christ et l’Église

 

7. « C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ce mystère est grand ; je dis cela par rapport à Christ et à l'Église » (Éphésiens 5:31-32).

 

 

Les enfants de Dieu se marient seulement entre eux

 

8. « Tu ne contracteras point de mariage avec ces peuples, tu ne donneras point tes filles à leurs fils, et tu ne prendras point leurs filles pour tes fils » (Deutéronome 7:3).

 

9. « Une femme est liée aussi longtemps que son mari est vivant ; mais si le mari meurt, elle est libre de se marier à qui elle veut ; seulement, que ce soit dans le Seigneur » (1 Corinthiens 7:39).

 

10. « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité ? ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? » (2 Corinthiens 6:14).

 

 

L’amour réciproque dans le mariage

 

11. « Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle » (Éphésiens 5:25). L'amour du mari doit être sacrificiel. Se sacrifier dans l'énergie mis au travail à la maison et en dehors de la maison sont autant d'exemples du service rendu à son épouse.

 

12. « Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l'extérieur qui convient à la sainteté, n'être ni médisantes, ni adonnées au vin ; qu'elles doivent donner de bonnes instructions, dans le but d'apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants » (Tite 2:3-4). Le côté pratique de cet amour de la femme est explicité en Tite 1:5.

 

13. « Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari » (Éphésiens 5:33).

 

14. « Maris, aimez vos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles » (Colossiens 3:19).

 

Notez les faiblesses respectives de hommes et des femmes dans ces deux derniers versets, à savoir ne pas respecter son mari pour la femme, et être aigri envers sa femme pour l’homme. L’amour, au contraire, respecter et aime en tout temps et ce en action.

 

 

La pureté sexuelle dans le mariage

 

Le mariage est l’alliance dans laquelle Dieu a donné à l’homme et la femme le don de la sexualité.

 

15. « Mais s'ils manquent de continence, qu'ils se marient ; car il vaut mieux se marier que de brûler » (1 Corinthiens 7:9).

 

16. « Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les impudiques et les adultères » (Hébreux 13:4).

 

17. « Bois les eaux de ta citerne, les eaux qui sortent de ton puits. Tes sources doivent-elles se répandre au dehors ? Tes ruisseaux doivent ils couler sur les places publiques ? Qu'ils soient pour toi seul, et non pour des étrangers avec toi. Que ta source soit bénie, et fais ta joie de la femme de ta jeunesse, biche des amours, gazelle pleine de grâce : Sois en tout temps enivré de ses charmes, sans cesse épris de son amour » (Proverbes 5:15-19).

 

 

Le devoir conjugal dans le mariage

 

18. « Toutefois, pour éviter l'impudicité, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari. Que le mari rende à sa femme ce qu'il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari. La femme n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est le mari ; et pareillement, le mari n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est la femme » (1 Corinthiens 7:2-4).

 

La sexualité est donnée à l’homme pour cette dispensation, mais il n’en sera pas de même au paradis ou les hommes ne seront en union avec Dieu sans relation maritale :

 

19. « Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel » (Matthieu 22:30). Il n'y a pas de mariage dans les Cieux.

 

 

Le mariage produit des enfants

 

Dans le cours normal de la vie maritale (c’est-à-dire sans maladies et circonstances économiques exceptionnelles, etc), les enfants seront le fruit de cette union formée par Dieu :

 

20. « Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre » (Genèse 1:17-18).

 

21. « Voici, des fils sont un héritage de l'Éternel, Le fruit des entrailles est une récompense. Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse. Heureux l'homme qui en a rempli son carquois ! Ils ne seront pas confus, quand ils parleront avec des ennemis à la porte » (Psaume 127:3-5).

 

Le Nouveau Testament suppose tout simplement que les chrétiens auront des enfants, car telle est la volonté de Dieu (à nouveau Genèse 1:17-18). En conséquence, les versets suivants existent :

 

22. « Et vous, pères, n'irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur » (Éphésiens 6:4).

 

23. « Pères, n'irritez pas vos enfants, de peur qu'ils ne se découragent » (Colossiens 3:21).

 

 

La soumission de la femme dans le mariage

 

24. « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l'Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses » (Éphésiens 5:22-24).

 

25. « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur » (Colossiens 3:18).

 

26. « Femmes, soyez de mêmes soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n'obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes […] Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris » (1 Pierre 3:1,5).

 

 

L’honneur que reçoit la femme dans le mariage

 

27. « Pareillement, vous, maris, demeurez avec elles selon la connaissance, comme avec un vase plus faible, c'est-à-dire féminin, leur portant honneur comme étant aussi ensemble héritiers de la grâce de la vie, pour que vos prières ne soient pas interrompues » (1 Pierre 3:7, version Darby). Quel honneur pour un homme de recevoir par grâce une fille de l’Éternel son Dieu ! Que son comportement envers sa femme le démontre.

 

 

Les liens du mariage

 

Le mariage est un lien divin, une loi divine, pour la vie (divorcer sans approbation divine mène à l’adultère) :

 

28. « Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu'il est vivant ; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari. Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d'un autre homme, elle sera appelée adultère ; mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu'elle n'est point adultère en devenant la femme d'un autre » (Romains 7:2-3).

 

C’est pourquoi ce choix ne devrait pas être fait à la va-vite :

 

29. « Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère. Ses disciples lui dirent : Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier » (Matthieu 19:10).

 

 

Divorce et remariage entre chrétiens : l’exception de l’immoralité sexuelle

 

30. « Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère » (Matthieu 19:9).

 

31. « (si elle est séparée, qu'elle demeure sans se marier ou qu'elle se réconcilie avec son mari), et que le mari ne répudie point sa femme » (1 Corinthiens 7:11).

 

Voici la seule exception pour le divorce entre deux chrétiens est l’immoralité sexuelle :

 

32. « Mais moi, je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour cause d'infidélité, l'expose à devenir adultère, et que celui qui épouse une femme répudiée commet un adultère » (Matthieu 5:32). Notez que dans le cas de la désertion d’un non-chrétien marié à un chrétien, le chrétien est libre de divorcer et donc de se remarier (1 Corinthiens 7:15).

 

 

Divorce et remariage entre chrétiens : la réaction de Dieu

 

33. « Car je hais la répudiation [ou, le divorce], dit l'Éternel » (Malachie 2:16a).

 

34. « Il leur répondit : C'est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; au commencement, il n'en était pas ainsi » (Matthieu 19:8).

 

 

Le mariage de l’Agneau

 

Nous avons vu que le mariage terrestre est une représentation de l’union céleste entre Christ et l’Église (Éphésiens 5:31-32), et il annonce pour ainsi dire la glorieuse fin des temps dans les Cieux décrite dans l’Apocalypse :

 

35. « Et j'entendis comme une voix d'une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant : Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu tout puissant est entré dans son règne. Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. Et l'ange me dit : Écris : Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau ! Et il me dit : Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu » (Apocalypse 19:6-9).

 

Amen ! Viens, Seigneur Jésus !

 

 

CONNAITREpourVIVRE.com

Please reload

Please reload