• Jonas Croissant

Drogues et médicaments dans la Bible. Versets sur les aphrodisiaques, pharmakeia et l'addiction



Que dit la Bible sur les drogues? Sont-elles acceptables et permises? Il y a-t-il des distinctions à faire entre les substances? Alors que la Bible parle du vin, de l'alcool et de l'ivrognerie dans un grand nombre de passages, il n'y a aucune mention directe à la "drogue" ou à "l'addiction". Pour cette raison, quelques chrétiens professant enseignent que Dieu n'est pas contre la drogue et qu'il est permis de fumer de la marijuana ou toute autre drogue.


Dans cet article, nous verrons tous les versets centraux de la Bible sur les drogues, les médicaments ainsi que les principes sur la médecine et l'addiction que Dieu nous donne pour vivre la vie chrétienne à Sa gloire. Nous verrons aussi l'interprétation biblique du mot grec pharmakeia qui concerne les drogues et enseigne que Dieu interdit les drogues telles que la marijuana et les autres drogues dites douces. Dieu interdit aussi tout type d'addiction.



Définir drogue et médicament


Puisque nous allons voir que la Bible interdit les drogues mais pas forcément les médicaments, considérons tout d'abord quelques définitions et distinctions.


Selon le gouvernement français de la santé, "on appelle « drogue » toute substance psychotrope ou psychoactive qui perturbe le fonctionnement du système nerveux central (sensations, perceptions, humeurs, sentiments, motricité) ou qui modifie les états de conscience."[1]


Un médicament est une substance qui est utilisée dans le traitement médical. Plus spécifiquement, en pharmacie un médicament est utilisé pour diagnostiquer, guérir, traiter ou prévenir une maladie.[2-3]


Selon ces définitions, il découle que la plupart des médicaments ne sont pas des drogues, bien qu'il y ait des exceptions telles que les médicaments psychotropes. Le ligne éthique traverse la frontière entre drogue et médicament aussi quand la dose de la drogue est utilisée à des fins thérapeutiques ou palliatifs, comme dans le cas de l'utilisation de la morphine par exemple.



Les médicaments utilisés justement pour la médecine


Commençons par affirmer bibliquement les vertus médicinales des molécules pharmaceutiques. Dieu nous donne la médecine pour notre bien (Jacques 1:17).


Proverbes 17:22 enseigne qu'un "cœur joyeux est un bon remède (hébreu gehah, גֵּהָה), mais un esprit abattu dessèche les os". Le mot hébreu gehah signifie "une médecine" ou "une guérison"; il est donc possible que l'art poétique de ce proverbe soit une approbation indirecte des médicaments.


Certaines sectes religieuses interdisent à tort les médicaments utilisés pour soigner les malades. Jésus, prenant une illustration de la vie quotidienne, expliqua qu'il est normal d'aller au médecin quand on est malade: "Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades" (Luc 5:31). Le disciple de Jésus Luc était d'ailleurs appelé "le médecin bien-aimé" de par sa profession (Colossiens 4:14).


Dieu a en effet créé le monde avec des ressources innombrables pour les hommes, y compris les molécules médicamenteuses dans les feuilles des végétaux pour la santé humaine. Notez par exemple les implications des arbres mentionnés en Apocalypse 22:2 où il est question des "feuilles [qui] servaient à la guérison des nations".


Le passage parallèle en Ézéchiel 47:12 lit également que "leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède (hébreu teruwphah, תְּרוּפָה, signifiant médicament)." Jérémie 30:13 traite aussi des médicament curatifs (hébreu rephu'ah, רפואה). La Bible approuve donc les médicaments et pour finir cette section on notera que la ligne mince entre le médicament et le poison, c'est la dose.



Les drogues et médicaments dans l'Ancien Testament


1. Les branches de Jacob et la reproduction animale


Le patriarche Jacob fit décupler son troupeau grâce à sa connaissance poussée des vertus médicinales des molécules présentes dans certaines branches d'arbres comme le constatons en Genèse chapitre 30. Après avoir passé de nombreuses années dans la région, Jacob avait constaté les vertus des végétaux pour son bétail comme le montre le passage suivant.


Genèse 30:37-42: "Jacob prit des branches vertes de peuplier, d'amandier et de platane ; il y pela des bandes blanches, mettant à nu le blanc qui était sur les branches. Puis il plaça les branches, qu'il avait pelées, dans les auges, dans les abreuvoirs, sous les yeux des brebis qui venaient boire, pour qu'elles entrassent en chaleur en venant boire. Les brebis entraient en chaleur près des branches, et elles faisaient des petits rayés, tachetés et marquetés. Jacob séparait les agneaux, et il mettait ensemble ce qui était rayé et tout ce qui était noir dans le troupeau de Laban. Il se fit ainsi des troupeaux à part, qu'il ne réunit point au troupeau de Laban. Toutes les fois que les brebis vigoureuses entraient en chaleur, Jacob plaçait les branches dans les auges, sous les yeux des brebis, pour qu'elles entrassent en chaleur près des branches. Quand les brebis étaient chétives, il ne les plaçait point ; de sorte que les chétives étaient pour Laban, et les vigoureuses pour Jacob".


Des revues scientifiques ont aujourd'hui démontré que ces branches "guérissent les problèmes urogénitaux, réduisent la fièvre, agissent comme anti-inflammatoires et aident à réduire les troubles de la reproduction. Tous ces éléments rendraient un animal plus sain et plus susceptible de produire une progéniture en bonne santé".[4]


Par exemple, une étude à montré que les molécules présentes dans le peuplier augmente le taux de reproduction des brebis d'environ 20 à 30%.[5] Spécifiquement, la salicyline produite dans l'écorce ainsi que les tannins (polyphénols) augmentent le taux de natalité.[6]


En ce qui concerne les branches "d'amandier" utilisées par Jacob Il a également été démontré que l'amande douce présente plusieurs avantages pour les ruminants dans le traitement des maladies et des troubles urogénitaux.[7]


Enfin, ce qui est mentionné comme les branches du "platane" est probablement le Platanus orientalis et possède des propriétés anti-inflammatoires, et est utilisé pour traiter maladies dermatologiques, gastro-intestinales, rhumatismales et inflammatoires.


En somme, ayant exposé l'écorce des branches à l'eau des abreuvoirs des bêtes, les vertus médicinales et antiseptiques des drogues végétales ont permis à Jacob de prendre soin de son bétail et c'était une bénédiction divine.



2. Les mandragores aphrodisiaques de Ruben


Les fameuses mandragores aphrodisiaques, plantes herbacées dont le noms signifie "pommes d'amour" en hébreu, sont mentionnées en Cantique des cantiques chapitre 7 et verset 13 où il est écrit: "Les mandragores répandent leur parfum, et nous avons à nos portes tous les meilleurs fruits, Nouveaux et anciens: Mon bien-aimé, je les ai gardés pour toi".


Il est généralement "admis que le fruit [en question] est celui de l'Atropa mandragora, qui mûrit en mai, et est de la taille d'une petite prune, ronde, jaune et pleine de pulpe.[8] Ce sont ces mêmes mandragores que Ruben, le fils ainé du patriarche Jacob, trouva dans la nature et qui furent ensuite l'objet de négociations familiales en Genèse 30:


"Ruben sortit au temps de la moisson des blés, et trouva des mandragores dans les champs. Il les apporta à Léa, sa mère. Alors Rachel dit à Léa : Donne moi, je te prie, des mandragores de ton fils. Elle lui répondit : Est-ce peu que tu aies pris mon mari, pour que tu prennes aussi les mandragores de mon fils ? Et Rachel dit : Eh bien ! il couchera avec toi cette nuit pour les mandragores de ton fils. Le soir, comme Jacob revenait des champs, Léa sortit à sa rencontre, et dit : C'est vers moi que tu viendras, car je t'ai acheté pour les mandragores de mon fils. Et il coucha avec elle cette nuit. Dieu exauça Léa, qui devint enceinte, et enfanta un cinquième fils à Jacob" (Genèse 30:14-17).


Selon un article de BBC News, "La plante pousse dans les zones arides de la Méditerranée et du Moyen-Orient où elle est utilisée comme hallucinogène, analgésique, aphrodisiaque et médicament de fertilité depuis des milliers d'années. Mais la dose doit être juste. "Essentiellement, si vous deviez le consommer, vous auriez essentiellement des hallucinations, des étourdissements et une augmentation de la fréquence cardiaque, et vous pourriez avoir une vision perturbée en conséquence, puis une cognition perturbée. Si la dose est suffisamment élevée, cela pourrait vous tuer, », déclare le professeur Michael Heinrich de l'École de pharmacie de l'University College London."[9]


À nouveau, le proverbe "le poison c'est la dose" s'applique aux molécules médicamenteuses des mandragores.


Il est à noter qu'il n'y a pas de prohibition claire contre les drogues dans l'Ancien Testament. Ceci est probablement dû au fait que cela n'était pas un problème de société dans cette ère. On voit par exemple Noé planter une vigne dès la fin du déluge pour avoir du vin, et devenir ivre (Genèse 9:20-21), une pratique donc courante avant le déluge et après le déluge comme l'indique les proverbes contre l'abus d'alcool.


Pourtant, aucune personne dans l'Ancien Testament n'est mentionnée avoir un problème de drogue. Les historiens et les archéologues ont en effet des avis divergent quant à l'existence des drogues en Mésopotamie avant la venue du Christ, bien que certains croient que l'opium y avait déjà établi des racines.[10]



Les drogues et médicaments dans le Nouveau Testament: pharmakeia


Le mot grec pharmakeia se trouve dans les quelques versets de la Bible dans le Nouveau Testament et il est souvent traduit "magie" ou "enchantement" et il fait aussi référence aux drogues comme nous le verrons.


1. Versets clés


Galates 5:20-21: "l'idolâtrie, la magie (grec: pharmakeia), les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu."


Apocalypse 9:21: "et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs enchantements (grec: pharmakeia), ni de leur impudicité ni de leurs vols."


pharmakeia condamne donc l'utilisation de toutes les drogues telles que le cannabis et la marijuana. Le terme est intentionnellement général pour condamner tout péché dans cette catégorie

Apocalypse 18:23: "la lumière de la lampe ne brillera plus chez toi, et la voix de l'époux et de l'épouse ne sera plus entendue chez toi, parce que tes marchands étaient les grands de la terre, parce que toutes les nations ont été séduites par tes enchantements (grec: pharmakeia).


2. Définition biblique de pharmakeia


Étudions d'abord avec attention la signification riche du mot pharmakeia. Il signifie en fonction du contexte: (1) l'utilisation de drogues, (2) l'empoisonnement, (3) les enchantements associés avec l'occulte, et (4) de manière figurée les séductions de l'idôlatrie.[11]


Selon le lexique grec Strong’s (#5331), pharmakeia signifie (1) une drogue empoisonnante ou un médication thérapeutique, ou bien (2) l'occulte lié à l'utilisation de drogue pour des rituels avec des incantations dans un état de trance.


On retrouve aussi les mots dérivés pharmakeus et pharmakos (celui qui prépare, utilise les drogues et/ou pratique l'occultisme)[12-13] qui portent les mêmes connotations selon Strong et le Liddell and Scott New Edition (Oxford 1940), et voici deux versets pertinents:


Apocalypse 21:8: "Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs (grec: pharmakeus), les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort."


Apocalypse 22:15: "Dehors les chiens, les enchanteurs (Grec: pharmakos), les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge !"


Un auteur réformé note que "dans la Septante, pharmakeia et ses dérivés sont utilisés pour désigner des personnes ou des activités dans l'Ancien Testament impliquant les arts magiques (cf. Exode 7:11, 22; 8:7, 18; 9:11; 22:18; Deutéronome 18:10; Esaïe 47:9, 12; 2 Chroniques 33:6; 2 Rois 9:22; Dan 2:2; Michée 5:12; Nahum 3:4; Malachie 3:5). [...] Les apôtres Paul et Jean de même - nous les voyons utiliser les mots pharmakeia et ses apparentés, car ces médicaments sont toujours liés par eux aux arts magiques. Gardez à l'esprit, s'il vous plaît, que ces «arts magiques» liés à la drogue ne sont pas ceux des contes de fées, des légendes et des croyances superstitieuses, mais des activités justifiant la peine de mort selon la loi de Moïse et l'excommunication du peuple de Dieu dans la Nouvelle Alliance sous Christ."[14]


ceux qui [...] consomment ou vendent de la drogue n'hériterons pas du royaume de Dieu. Il est donc primordial pour la gloire de Dieu et l'amour des perdus que les chrétiens et les églises locales enseignent et prêchent contre les péchés de drogue

En résumé, pharmakeia traite donc non seulement de l'occulte mais aussi des potions et des drogues qui étaient communément utilisées dans les fausses religions où les états de transe sous alcool et drogue étaient monnaie courante. Étymologiquement et dans son utilisation, pharmakeia condamne la consommation de toutes les drogues telles que le cannabis et la marijuana. Le terme est intentionnellement général pour condamner tout péché dans cette catégorie, tout comme le sont les termes "impudicité", "envie", "vols", dans les versets précédents.


Le Nouveau Testament nous enseigne donc que ceux qui pratiquent l'immoralité sexuelle, l'ivrognerie, consomment ou vendent de la drogue n'hériterons pas du royaume de Dieu. Il est donc primordial pour la gloire de Dieu et l'amour des perdus que les chrétiens et les églises locales enseignent et prêchent contre les péchés de drogue qui ruinent la vie présente et condamne à l'enfer pour toute l'éternité ceux qui les pratiquent.





L'addiction dans la Bible


Le professeur de conseil chrétien au Master’s University et Seminary écrivit la chose suivante sur l'addition : "Vous n'allez pas trouver le mot addiction dans votre Bible. Le mot vient d'un terme latin qui signifie une dépendance désespérée. [...] Lorsque vous entendez le mot dépendance, pensez à l'esclavage."[15]


En d'autres termes, est pris dans une addiction à la cigarette, la pornographie, la drogue, ou tout autre chose est être esclave de cette chose. Être accroc c'est être esclave. L'apôtre Pierre a dit que "chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui" (2 Pierre 2:19), et son Maître Jésus enseigna sans équivoque, "en vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché" (Jean 8:34).


Peut-on fumer la cigarette? Peut-on fumer du cannabis? La réponse est que d'une part les drogues sont interdites par Dieu car elles nous font perdre notre contrôle de nous-même et cela n'est pas cohérent avec l'œuvre du Saint Esprit qui nous donne le contrôle de soi, cela est aussi une attaque contre notre santé mentale, physique, émotionnelle et spirituelle car cela est une addiction, un esclavage sous le péché.


L'apôtre Paul nous enseigne pour finir deux principes pour guider nos choix e vie à bien des égards, et ils s'applique aussi aux sujets des médicaments, de la drogue, et de pratiquent addictives:


1. Ne sois jamais sous l'emprise d'une addiction:


"Tout m'est permis, mais tout n'est pas utile ; tout m'est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit" (1 Corinthiens 6:12).

2. Focalises-toi ce qui est bon pour ta vie spirituelle


"Tout est permis, mais tout n'est pas utile ; tout est permis, mais tout n'édifie pas" (1 Corinthiens 10:23).



Conclusions


La Bible enseigne que Dieu nous donne toutes bonnes choses et cela comprend les médicaments issus de sa création (plantes par exemple) et les docteurs qu'Il soutient et dote de dons dans Sa providence pour le bien des hommes. En revanche la consommation et la vente de drogue envois les hommes en enfer et ils doivent se repentir et embrasser l'Évangile pour être sauvé de la colère de Dieu par Jésus Christ.


Dieu interdit toute dépendance ou addiction aux choses de ce monde. Nous ne devons pas être contrôlé par une substance, et faire partir en fumée l'argent que Dieu nous donne, mais au contraire être contrôlé par le Saint Esprit (Éphésiens 5:18). Que Dieu nous éclaire par son Esprit et protège nos enfants des ravages de la drogues, amen.



CONNAITREpourVIVRE.com


Références


[1] drogues.gouv.fr https://www.drogues.gouv.fr/comprendre/l-essentiel-sur-les-addictions/qu-est-ce-qu-une-drogue#:~:text=On%20appelle%20%C2%AB%20drogue%20%C2%BB%20toute%20substance,d%C3%A9pendance%20physique%20et%2Fou%20psychique.


[2] "Drug definition US FDA Drug approval process". Pharmacists Pharma Journal. 11 November 2010. https://www.pharmacistspharmajournal.org/2010/11/definitions-of-drug-radioactive-drug_11.html


[3] Directive 2004/27/EC of the European Parliament and of the Council of 31 March 2004 amending Directive 2001/83/EC on the Community code relating to medicinal products for human use. Article 1.Published 31 March 2004. Accessed 17 August 2008.


[4] Jacob’s Odd “Breeding Program” of Genesis 30 by Troy Lacey on April 26, 2019

https://answersingenesis.org/genetics/animal-genetics/jacobs-odd-breeding-program-genesis-30/


[5] E. L. McWilliam et al., “The Effect of Different Levels of Poplar (Populus) Supplementation on the Reproductive Performance of Ewes Grazing Low Quality Drought Pasture During Mating,” Animal Feed Science and Technology 115, nos. 1–2 (July 2004): 2, doi:10.1016/j.anifeedsci.2004.03.006. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S037784010400077X


[6] Ibid, 15.


[7] Mohd Khalid Abdullah and Mohd Kashif Hussain, “Badam (Prunus amygdalus Bail.): A Fruit with Medicinal Properties,” International Journal of Herbal Medicine 5, no.5 (2017): 115, http://www.florajournal.com/archives/2017/vol5issue5/PartB/6-5-22-166.pdf.


[8] Ellicott's Commentary for English Readers notes sur Genèse 30:14.


[9] BBC News, The plant that can kill and cure, Published13 July 2015: https://www.bbc.com/news/magazine-33506081#:~:text=The%20mandrake%20is%20steeped%20in%20folklore%2C%20myth%20and%20legend.&text=An%20early%20reference%20to%20mandrake,will%20help%20her%20to%20conceive.


[10] Sciencemag, Did ancient Mesopotamians get high? Near Eastern rituals may have included opium, cannabis? https://www.sciencemag.org/news/2018/04/did-ancient-mesopotamians-get-high-near-eastern-rituals-may-have-included-opium


[11] Lexique Strongs https://www.blueletterbible.org/lang/lexicon/lexicon.cfm?Strongs=G5331&t=KJV


[12] Massachusetts Bible Society, Larry W. Hurtado https://www.massbible.org/exploring-the-bible/ask-a-prof/answers/pharmakeia


[13] TRUTH MAGAZINE, XV: 6, pp. 11-12 December 10, 1970 http://www.truthmagazine.com/archives/volume15/TM015091.html


[14] 'Pharmakeia' II: Biblically-defined Sorcery in the 20th and 21st Centuries https://www.puritanboard.com/threads/pharmakeia-ii-biblically-defined-sorcery-in-the-20th-and-21st-centuries.65703/


[15] Enslaved: A Theology of Addiction Estimated Reading Time: 8 min John Street | August 13, 2019 https://blog.tms.edu/enslaved-a-theology-of-addiction