• Jonas Croissant

Est-ce obligatoire d'aller à l'église?

Mis à jour : févr. 8


Est-ce obligatoire d’aller à l’église? Dieu nous a-t-il commandé d’aller à l’église chaque semaine durant le cours normal de notre vie? Est-ce un devoir et un privilège devant Dieu de se réunir chaque dimanche dans Sa maison avec des frères et sœurs en Christ sous la direction des anciens (Philippiens 1:1) que le Saint Esprit a établi (Actes 20:28) dans cette assemblée locale?

Certaines personnes professant être chrétiennes soutiennent que nous faisons seulement partie de l’Église universelle, et que nous ne sommes pas responsables d’avoir une relation fidèle avec une église locale. Que dit la Bible ?

N’abandonnons pas notre assemblée (Hébreux 10:25)

Il est écrit : « 24 Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres. 25 N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour » (Hébreux 10:24-25).

Le texte est clair et répond directement à notre question : « N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns » ; en d’autres termes, nous devons continuellement faire partie d’une église (ou d’une assemblée) locale contrairement à l’habitude de beaucoup trop de personnes professant le Christ.

Pourquoi ? Le contexte répond : « Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l'ardeur d'un feu qui dévorera les rebelles » (Hébreux 10:26-27).

Il ne s’agit pas perdre le salut car cela est impossible, selon les Écritures. Les « rebelles » (v. 26) non convertis qui ne vont pas régulièrement à l’église parce qu’ils ne connaissent pas et n’aiment pas Dieu et Son peuple iront dans le feu de l’enfer. D’autres parts, les chrétiens qui désobéissent au commandement de Hébreux 10:25 devront rendre compte de ce choix durant le jugement des œuvres du royaume devant le trône de Christ (1 Corinthiens 3:12-15 ; Romains 14:10-12).

Réponse aux objections à Hébreux 10:25

Certains soutiennent que le mot grec ekklesia se trouve en Hébreux 10:25, et que par conséquent ce verset n’enseigne pas qu’il est interdit d’abandonner les églises locales, mais qu’il est seulement interdit d’abandonner l’Église universelle. Ces personne disent donc en essence : « tant que je suis chrétien, je fais partie des chrétiens qui composent l’Église mondiale de Dieu et donc je ne désobéi pas à Hébreux 10:25 ».

Pourtant, cette approche est une erreur comme je vais le démontrer par les Écritures. Il est certes tout à fait vrai que le mot grec traduit ici par assemblée est ekklesia, et que ce mot signifie parfois Église universelle, mais le mot ekklesia prend sa signification (église locale ou universelle) en fonction de son contexte.

Jugez-en par la Bible. Actes 13:1 traite-t-il de l’Église universelle (les chrétiens du monde entier depuis la Pentecôte jusqu’à l’Enlèvement) ou d’une église locale à Antioche : « Il y avait dans l'église (grec: ekklesia) d'Antioche des prophètes et des docteurs : Barnabas, Siméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul » ?

Actes 20:17 traite-t-il de l’Église universelle ou d’une église locale à Éphèse : « Cependant, de Milet Paul envoya chercher à Éphèse les anciens de l'église » ? Romains 16:1 traite-t-il de l’Église universelle ou d’une église locale à Cenchrées: « Je vous recommande Phoebé, notre soeur, qui est diaconesse de l'église de Cenchrées » ?

Que dire encore des ekklesia de maison (Romains 16:5 voir Actes 2:46a, Colossiens 4:15, etc), de l’« ekklesia de Dieu qui est à Corinthe » (1 Corinthiens 1:2), « aux ekklesia de la Galatie » (Galates 1:2), si ce n’est qu’il est évident que tous ces versets traitent d’églises locales, c’est-à-dire de groupes de chrétiens assemblés pour rendre un culte biblique au Seigneur avec des pasteurs-anciens les dirigeants dans la Parole (Hébreux 13:7,17 ; Éphésiens 4:11 ; Actes 14:23, 20:17 ; Tite 1:5).

Au contraire, lorsque notre Seigneur Jésus Christ dit : « Je bâtirai mon Église (grec: ekklesia), et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle » (Matthieu 16:18), Il ne parlait pas seulement d’une église locale à Jérusalem, mais des chrétiens de tous les temps – l’Église universelle.

La question n’est donc pas : Hébreux 10:25 contient-il le mot ekklesia ? Car cela est évidemment correct, mais plutôt, qu’indique le contexte sur la nature de cette ekklesia qu’il ne nous faut pas abandonner. Relisons donc le contexte direct :

« 24 Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres. 25 N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour » (Hébreux 10:24-25).

Il est incontestable que le début du verset 25 est un commandement (« N'abandonnons pas »), et il est à noter que le contexte aussi comporte d’autres commandements, à savoir « Veillons les uns sur les autres » en nous poussant aux bonnes œuvres et « exhortons-nous réciproquement » jusqu’à la venue du Christ.

Ayant considéré ces faits, il doit être donc évident que Hébreux 10:25 traite d’une église locale car il nous est impossible de veiller sur les chrétiens du monde entier et encore moins d’exhorter les chrétiens de tous les âges. En outre, l’épitre aux Hébreux fut écrite en autre aux juifs professant d’avoir reçu le Christ mais qui sous l’effet de la persécution des religieux juifs antagonistes de l’époque étaient tentés de quitter leur église par peur de représailles.

Conclusion

La Bible enseigne donc à tous les chrétiens qu’aimer et être en communion avec Christ c’est aimer et être en communion avec la famille de Dieu : « 6 Si nous disons que nous avons communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons et nous ne pratiquons pas la vérité ; 7 mais si nous marchons dans la lumière, comme lui-même est dans la lumière, nous avons communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus Christ son Fils nous purifie de tout péché » (1 Jean 1:6-7).

Le rassemblement hebdomadaire des chrétiens est donc un commandement ainsi qu’un signe de la vraie conversion comme l’implique le verset précédent (voir aussi 1 Jean 2:19). Le caractère obligatoire du culte de Dieu est une joie pour les vrais chrétiens: "Car l'amour de Dieu consiste a garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles" (1 Jean 5:3), "Voici, oh ! qu'il est agréable, qu'il est doux Pour des frères de demeurer ensemble ! [...] Car c'est là que l'Éternel envoie la bénédiction, La vie, pour l'éternité" (Psaume 133:1-3).

Il n’est donc pas surprenant que les chrétiens des temps passés l’eussent déjà compris. Saint Cyprien de Carthage (210-258 après J-C) dit : « On ne peut avoir Dieu pour Père si on n'a pas l'Église pour Mère »,[1] et le réformateur Jean Calvin (1509-1564 après J-C) y fit écho en ces termes: « Il n’est pas licite de séparer ces deux choses que Dieu a conjointes : c’est que l’Église soit la mère de tous ceux dont il est le Père ».[2]

Ainsi, étant en « communion les uns avec les autres » (1 Jean 6:7) dans une église locale, nous pourrons véritablement accomplir les commandements bibliques contenant l’expression « les uns les autres » :

« Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres » (Hébreux 10 :24).

« Exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour » (Hébreux 10:25b).

« Portez les fardeaux les uns des autres » (Galates 6:2).

« Instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l'inspiration de la grâce » (Colossiens 3:16).

« Mes frères, lorsque vous vous réunissez pour le repas [et la sainte cène], attendez-vous les uns les autres » (1 Corinthiens 11:33).

« Exercez l'hospitalité les uns envers les autres » (1 Pierre 4:19).

« Aimer les uns les autres » (1 Jean 3:11), car « tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres » (Jean 13:35) dit le Seigneur, et cet amour doit luire entre nous dans une église locale (et non par internet ou sans pasteurs) où nous sommes serviteurs cœur et âme du Seigneur selon le culte biblique.

Qu’il en soit ainsi pour la gloire de Christ.

CONNAITREpourVIVRE.com

Références

[1] Les œuvres de Saint Cyprien évèque de Carthage et martyr By Cyprien, Lombert, p. 361.

[2] Jean Calvin : L’Institution de la religion chrétienne, livre IV, chapitre I,paragraphe 1, page 11 de l’édition publiée en 1958 par les éditions Labor et Fides

[3] Versets bibliques en version Louis Segond: www.lirelabible.net.

#ecclésiologie #ecclésiologiebiblique #doctrinedeléglise #Nabandonnonspasnotreassemblée #Hébreux1025 #Égliseuniverselleouégliselocal #obligatoiredalleràléglise #unpéchédenepasalleràléglise

CONNAITREpourVIVRE.com

Connaître Dieu et sa Parole pour vivre à sa gloire

MISSION

L'ÉQUIPE

© 2013-2020 - Tous droits réservés.

NOUS SOUTENIR

  • YouTube - White Circle
  • Facebook - White Circle